EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Divers Horizons

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Divers Horizons

Le retrait des Américains ne suffira pas à ramener la paix

Divers Horizons 16/06/1991

Certains observateurs sont pessimistes quant aux chances d'arriver à un règlement pacifique entre le gouvernement et les rebelles. Les Etats-Unis souhaiteraient se retirer du conflit, étant donné le changement d'orientation politique de l'U.R.S.S., ainsi que l'attitude hostile prise, lors de la guerre du Koweit, par ceux des mouvements de résistance qui ont le plus profité dans le passé de l'appui logistique américain (1).

La dernière porte ouverte aux réfugiés

Divers Horizons 16/05/1991

L'Eglise des Philippines insiste auprès du gouvernement pour qu'une "réponse plus chrétienne" soit donnée à la question des réfugiés, a dit Mgr Gabriel Reyes, président de la commission épiscopale pour les migrations et le tourisme. Au mois de juin 1990, le cardinal Sin, archevêque de Manille, avait été vivement critiqué dans la presse pour avoir pris la défense de 110 boat-people vietnamiens recueillis en mer par un vaisseau américain.

La Conférence de Genève n'a pas réussi à dissuader les réfugiés qui continuent d'affluer à Hongkong.

Divers Horizons 16/05/1991

Comme cela avait été annoncé, lors de la précédente réunion du mois de mars à Genève, les représentants de 29 pays et de la Communauté européenne se sont réunis, une fois de plus, à la fin du mois d'avril. Ils ont voulu, dans le communiqué final, enlever définitivement toute illusion à ceux des boat-people qui, après la procédure du "screening" (Tri), ont été classés dans la catégorie des migrants illégaux. La conférence a, semble-t-il, voulu ramener à la réalité ceux qui nourrissent encore des espoirs dérisoires, comme celui d'être embauché pour travailler à la reconstruction du Koweit. "Les personnes qui ont été classées dans la catégorie des non-réfugiés doivent se résigner et accepter qu'elle n'ont, en définitive, d'autre alternative que de rentrer au Vietnam, retour qui, avec la garantie du Haut-commissariat aux Réfugiés, se fera dans la sûreté et la dignité".

Pas de rapatriement forcé pour les réfugiés vietnamiens

Divers Horizons 16/04/1991

Les 25 et 26 mars 1991, une conférence sur les réfugiés vietnamiens, siégeant à huis-clos, réunissait à Genève, avec le Haut commissariat aux Réfugiés, 12 pays asiatiques et occidentaux concernés par le problème. A l'issue de la conférence, certains participants ont fait savoir qu'une importante décision avait été prise, concernant le type de rapatriement qui doit être appliqué aux réfugiés selon le "plan d'action global". Ce plan, a déclaré la conférence, implique le rejet du rapatriement forcé. Lorsqu'en juin 1989, le plan d'action global avait été adopté à Genève, les Etats participants s'étaient accordés sur la procédure de tri destinée à séparer les réfugiés politiques des migrants illégaux,

"Séminaire" pour lamas

Divers Horizons 01/04/1991

Le premier établissement destiné à la formation de jeunes lamas vient de s'ouvrir, sur le site d'un ancien monastère bouddhiste, dans les environs du lac Baïkal, pour les candidats originaires des républiques autonomes de Bouriatie et de Touva, ainsi que de la région d'Irkoutsk. Dès le moment où fut entrepris l'aménagement des lieux, 130 candidats se firent connaître, dont 50 seulement ont pu être retenus. Pendant trois ans ils approfondiront leurs connaissances religieuses, tout en suivant des cours de droit, de médecine et d'histoire. Les étudiants les plus doués auront ensuite l'occasion de poursuivre leurs études dans des instituts bouddhistes d'Inde et de Chine.

Un geste de bonne volonté de l'Etat

Divers Horizons 01/04/1991

Une cinquantaine d'icônes du XIXème siècle, qui avaient été enlevées d'un lieu de culte en 1935 et confiées depuis lors à un musée du folklore, viennent de retrouver leur ancien abri à Termez, près de la frontière afghane. L'higoumène Innokenti, supérieur du monastère proche, en a remercié les autorités dans un article de presse publié le 16 février 1991.

Liberté religieuse plus généralisée

Divers Horizons 01/04/1991

Ces derniers temps, l'attention des observateurs a été attirée par un regain d'activité religieuse islamique dans les républiques d'Asie centrale traditionnellement musulmanes (3). Les réouvertures de mosquées sont devenues chose courante. Par exemple, la petite république de Kirghizie en compte maintenant 60, deux fois plus qu'en 1985. Parallèlement, un islam précédemment souterrain refait surface dans toute la région: de 1989 à 1990, 300 mollahs se sont fait connaître, alors qu'auparavant le Conseil des Affaires religieuses estimait leur nombre à une trentaine seulement.

Des abus dans les deux camps

Divers Horizons 01/04/1991

Des rapports en provenance des Etats-Unis, et émanant tant de sources officielles que de sources privées, jettent un cri d'alarme à propos des droits de l'homme violés sur tout le territoire, aussi bien par les gouvernementaux que par les rebelles.

LES LEGIONS OUBLIEES Les travailleurs asiatiques des pays du Golfe

Divers Horizons 16/03/1991

Les soldats américains, britanniques et français en Arabie Saoudite, qui ont pris la peine d'acheter des journaux du pays, ont dû être surpris par des annonces ressemblant à s'y méprendre aux avis de recherche publiés par les forces de police partout dans le monde. On y voit la photo d'une personne avec mention de sa taille, de son âge, de sa nationalité, et de son numéro de passeport. Ceux qui lisent l'arabe découvriront qu'il s'agit bien en effet d'avis de recherche de travailleurs étrangers qui ont quitté leur employeur sans permission. Ces avis sont publiés pour prévenir tout autre employeur potentiel, afin qu'il n'engage pas le fuyard mais le renvoie à son maître.

L'armée thaïlandaise tire sur des réfugiés vietnamiens: deux morts.

Divers Horizons 16/03/1991

Pendant 48 heures, les 4 et 5 mars 1991, dans le camp de Phanat Nikhon, des heurts violents ont opposé une dizaine de milliers de réfigiés vietnamiens aux militaires thaïlandais. Les manifestants avaient franchi les barbelés pour prendre position sur la route nationale qui traverse le camp sur toute sa longueur. Selon certains observateurs, les militaires thaïlandais, appartenant à un régiment d'infanterie basé à Chombury et requis sur les lieux pour la circonstance, ont ouvert le feu sur les manifestants alors que ces derniers n'étaient armés que de pierres et d'armes de fortune. La presse thaïlandaise a rapporté que, parmi les réfugiés, il y a eu deux morts et de très nombreux blessés. Après les échauffourées, les manifestants ont accepté de rentrer au camp et des négociations ont réuni des porte-parole des réfugiés, des représentants du Haut-commissariat aux Réfugiés et des officiels thaïlandais.