EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Divers Horizons L’Eglise catholique de Taiwan et le gouvernement chinois sont d’accord pour favoriser la formation à Taiwan de prêtres du continent

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Divers Horizons -

Imprimer

L’Eglise catholique de Taiwan et le gouvernement chinois sont d’accord pour favoriser la formation à Taiwan de prêtres du continent [ Bulletin EDA n° 536 ]

21/09/2010

En visite à Taiwan, Wang Zuo’an, directeur de l’Administration d’Etat des Affaires religieuses, a été reçu le 16 septembre dernier par le président de la Conférence épiscopale de Taiwan. Les deux personnalités sont tombées d’accord pour favoriser la venue de prêtres du continent à Taiwan où ils seront accueillis pour des études au sein des structures de l’Eglise catholique.

Wang Zuo’an, qui a pris la succession en septembre 2009 de Ye Xiaowen à la tête de l’Administration d’Etat des Affaires religieuses (plus connue sous l’ancienne appellation de Bureau des Affaires religieuses) (1), effectuait sa première visite à Taiwan. A la tête d’une délégation de quinze personnes, il a rendu visite aux principaux responsables religieux de l’île, bouddhistes, taoïstes, protestants, catholiques et musulmans (2).

Le 16 septembre, il a été reçu durant une heure par Mgr John Hung Shan-chuan, archevêque de Taipei et président de la Conférence épiscopale régionale chinoise de Taiwan, nom officiel de la Conférence des évêques de Taiwan. La rencontre a eu lieu dans les locaux de la Conférence épiscopale et c’est à son issue que les deux personnalités ont déclaré que la formation de prêtres du continent à Taiwan serait désormais facilitée. L’Eglise de Taiwan est très heureuse d’apporter son aide à ce projet, a précisé Mgr John Hung à la presse, qui a ajouté qu’il avait évoqué avec Wang Zuo’an le développement de l’Eglise catholique à Taiwan.

Selon Mgr Hung, Wang Zuo’an a dit apprécier le travail effectué par l’Eglise, que ce soit à Taiwan ou ailleurs, dans le domaine de la formation du clergé chinois.

Mgr Hung, qui n’est pas originaire du continent mais est né à Taiwan il y a soixante-six ans, a exprimé à son interlocuteur son désir de se rendre en Chine populaire afin d’y rencontrer l’Eglise locale.

A ce jour, très rares sont les séminaristes et les prêtres du continent qui peuvent mener des études à Taiwan. L’accord entre Mgr Hung et Wang Zuo’an pourrait donc augurer d’un développement important du nombre de ces étudiants. A l’université catholique Fu Jen, dont la faculté de théologie est réputée, les structures sont en place pour accueillir de nombreux étudiants venus de l’Eglise de Chine, même si les modalités de la prise en charge financière de leurs études ne sont pas encore connues. Il est question de l’accueil de plusieurs dizaines de ces étudiants, voire à terme, de quelques centaines (3).

Le 19 septembre, Wang Zuo’an a également rencontré le cardinal Paul Shan Kuo-hsi, évêque émérite de Kaohsiung, et Mgr Peter Liu Cheng-chung, l’actuel évêque de Kaohsiung. Wang Zuo’an a invité le cardinal, âgé de 87 ans, à visiter le continent. Invitation à laquelle le prélat, qui est né, en 1923, à Puyang, dans le Hebei, a répondu positivement pourvu que « les dispositions nécessaires » puissent être prises. Souffrant d’un cancer depuis 2006, le cardinal parcourt Taiwan pour y donner des conférences où il parle de la vie, de la mort et de la maladie. Il a précisé que, si la Chine populaire l’autorisait à aller sur le continent, il serait heureux de pouvoir y parler du sens de la vie ainsi que du soin à apporter aux personnes malades.

Notes
  1. Voir EDA 527
  2. Aux côtés d’un confucianisme officiel, bouddhisme et taoïsme rassemblent 93 % de la population taïwanaise. Les chrétiens y représentent 4,5 % des habitants (dont 1,4 % de catholiques). Les musulmans sont au nombre de 55 000.
  3. Placée sous la tutelle de la Congrégation pontificale pour l’Education catholique, l’université catholique Fu Jen est l’une des grandes universités de Taiwan. Fondée en 1925 à Pékin par la branche américaine les bénédictins, elle fut accréditée auprès du ministère chinois de l’Education à la fin des années 1920. En 1952, du fait du changement de régime, elle fut incorporée à l’Ecole normale supérieure de Pékin. A Taiwan, en 1959, la Conférence épiscopale de Chine, la Société du Verbe divin et la Société de Jésus jetèrent les bases d’une nouvelle université Fu Jen, qui fut autorisé par le ministère taïwanais de l’Education en 1960. Après le département de philosophie, ouvert en 1961, l’université développa progressivement trois facultés et dix départements. L’association des anciens élèves de l’université Fu Jen compte près de 120 000 membres à travers le monde.