EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Divers Horizons Le procès du "Screening" s'est ouvert à Hongkong

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Divers Horizons -

Imprimer

Le procès du "Screening" s'est ouvert à Hongkong [ Bulletin EDA n° 100 ]

01/12/1990

Le 19 novembre 1990 (14), s'est ouvert à Hongkong un procès d'une importance capitale pour le sort des boat-people vietnamiens. Il devra juger du bien fondé de la plainte de neuf d'entre eux. Celle-ci met en cause la décision des services de l'Immigration du Territoire qui les a classés dans la catégorie des migrants économiques et, par suite, condamnés au retour volontaire ou obligatoire dans le pays qu'ils ont fui. Cette plainte avait été présentée et reçue par la Haute cour de Hongkong au mois de février dernier. Comme l'a fait remarquer leur avocat, maître Fung, lorsqu'il a présenté les dossiers devant le tribunal, les cas des neuf plaignants sont loin d'être isolés. Ils sont représentatifs de très nombreux autres Vietnamiens à qui le statut de réfugié politique a été refusé. C'est pourquoi le procès vise toute la procédure mise en oeuvre pour déterminer le véritable statut des demandeurs d'asile vietnamiens à Hongkong.

Parmi les neuf plaignants, se trouvent deux catholiques qui font état de persécutions subies au Vietnam en raison de leur foi religieuse.

Les arguments mis en avant par la défense portent essentiellement sur la façon dont les officiers de l'Immigration ont constitué les dossiers à partir desquels la décision de refuser le statut de réfugié a été prise. L'avocat a relevé que dans la plupart des cas, ces dossiers ne portent aucune trace des persécutions réelles que les plaignants ont subies dans leur pays.

Notes

(14) South China Morning Post, 20 novembre 1990.<br />