EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud Pakistan

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud - Pakistan

A la recherche d'un système bancaire islamique

Pakistan 16/03/1992

Le premier ministre du Pakistan, M. Nawaz Sharif, est dans l'embarras. Par un jugement du 14 novembre 1991, le plus haut tribunal religieux du pays lui a intimé l'ordre de remplacer, avant le 30 juin 1992, le régime bancaire hérité de l'Occident, par un système qui soit compatible avec la loi islamique. Ceci implique entre autres choses la suppression des intérêts sur les dépôts d'argent aussi bien que sur les prêts.

Après l'assassinat d'un enseignant chrétien

Pakistan 01/03/1992

M. Naimat Ahmer, enseignant chrétien appartenant à l'Eglise protestante du Pakistan, a été assassiné, le 6 janvier 1992, à Faisalabad parce que, dit son jeune meurtrier, aujourd'hui en prison, il avait blasphémé contre le Prophète.

Protestations contre un projet de loi punissant de mort le "blasphème"

Pakistan 01/03/1992

Le 2 février 1992, les supérieurs religieux et la commission "Justice et paix" du diocèse de Multan ont envoyé, une pétition au premier ministre du Pakistan, lui demandant d'annuler le projet de loi condamnant à la peine de mort ceux qui auront été déclarés coupables de blasphème contre le prophète Mahomet ou contre l'islam. Ce texte, qui a déjà été adopté par l'Assemblée nationale, se trouve actuellement devant le Sénat. Pour les pétitionnaires, la future loi ne respecte pas les droits des minorités, droits qui leur sont garantis par la Constitution.

8 millions d'enfants au travail

Pakistan 01/02/1992

D'après une enquête réalisée au Pakistan, dont les résultats sont avalisés par les autorités gouvernementales, 8 millions d'enfants seraient condamnés au travail dès leur plus jeune âge. Ce travail prend différentes formes selon qu'on se trouve en ville ou à la campagne, ou qu'il s'agit de travail en famille, dans des fermes ou des briqueteries (12).

Chrétiennes et musulmanes font de nouveau campagne commune

Pakistan 16/01/1992

Plusieurs organisations féminines se sont retrouvées au cours d'une rencontre organisée en faveur des droits de l'homme, le 10 décembre 1991, à Lahore. Cette réunion faisait suite au séminaire organisé un mois plus tôt dans la même ville et au cours duquel chrétiennes et musulmanes avaient pu échanger (6).

L'Eglise s'organise dans le domaine de l'éducation

Pakistan 01/01/1992

Les évêques du Pakistan se sont retrouvés, les 11 et 12 novembre 1991, avec les supérieurs des congrégations religieuses masculines et féminines, afin de mettre au point une politique commune sur l'éducation.

Rencontre de femmes chrétiennes et musulmanes

Pakistan 16/12/1991

Du 7 au 9 novembre 1991, une vingtaine d'associations non gouvernementales, parmi lesquelles quatre organisations catholiques, ont rassemblé, près de Lahore, 90 villageoises, chrétiennes et musulmanes, pour la première conférence "verte" de l'histoire du Pakistan. 90% de ces femmes venues de tout le Pakistan n'étaient jamais sorties de leur village et en de nombreux cas, il ne leur fut pas facile d'obtenir du mari la permission de voyager si loin.

Conférence interreligieuse pour la paix

Pakistan 16/11/1991

La conférence nationale pour la paix qui s'est déroulée à Faisalabad, du 23 au 26 octobre 1991, a eu pour premier résultat de rassembler des chrétiens et des musulmans dans une commune recherche pour la paix.

Propositions d'amendement des lois sur la famille

Pakistan 01/11/1991

Après de longs débats, le Forum des femmes pour l'action, mouvement féministe qui lutte pour l'égalité des sexes au Pakistan, a adopté à l'unanimité un projet visant à soumettre au parlement une série d'amendements destinés à corriger les lois, datant de 1961, qui règlent les affaires familiales.

L'opposition réclame des droits égaux pour tous les citoyens

Pakistan 16/10/1991

Le 17 septembre 1991 s'est tenu à Lahore un séminaire consacré à "la situation de crise" dans laquelle se trouve le Pakistan, et orienté vers une critique des dirigeants actuellement au pouvoir.