EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud Pakistan

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud - Pakistan

Carte d'identité religieuse : le gouvernement fait machine arrière

Pakistan 16/02/1993

Cédant aux pressions exercées par les minorités, chrétiennes en particulier, le gouvernement pakistanais a fait machine arrière sur la question des cartes d'identité portant mention de la religion, qui auraient eu pour effet d'instituer un véritable apartheid religieux dans le pays (12).

Après la destruction d'une église, les chrétiens ont célébré Noël dans l'inquiétude

Pakistan 16/01/1993

Les 1 500 000 chrétiens du Pakistan ont passé Noël dans l'inquiétude. Le 8 décembre 1992, en effet, une église catholique et un temple protestant ont été détruits par des musulmans en colère, dans le port de Keamari, au sud du pays. Alors qu'après le 6 décembre 1992, des temples hindous ont été incendiés et plusieurs personnes tuées par des fanatiques rendus furieux par la démolition de la mosquée d'Ayodhya en Inde, il s'est agi ensuite, semble-t-il, d'une sorte de revanche contre les fauteurs de guerre en Bosnie-Herzégovine.

Les avocats du chrétien condamné à mort pour blasphème envers Mahomet espèrent son acquittement faute de preuve

Pakistan 16/01/1993

La Haute Cour de Lahore a accepté le 7 décembre 1992 de recevoir une demande de liberté sous caution présentée au nom de Gul Masih, le chrétien pakistanais accusé de blasphème contre le prophète Mahomet et condamné à mort en novembre 1992 (16). Au dire de l'un de ses avocats, Naeem Shakir, "c'est tout simplement une affaire sans preuve. Il n'y a eu qu'un plaignant, le tribunal a déclaré témoins hostiles les deux autres témoins oculaires et les autres témoignages ont été donnés par les policiers qui avaient rédigé la plainte initiale. Il y a donc une solide base légale pour que Masih soit acquitté".

Chrétiens, hindous et musulmans protestent ensemble contre la mention de la religion sur les cartes d'identité

Pakistan 01/01/1993

Réunis dans les derniers jours de novembre 1992 à Hyderabad, province du Sindh, au sud du Pakistan, des chrétiens, des hindous et des musulmans ont protesté ensemble contre la décision prise le 13 octobre 1992 par le gouvernement central d'imposer la mention de la religion sur les cartes d'identité nationales. La réunion avait été organisée par l'Association d'entraide des chrétiens de Hyderabad. Mgr Coutts, évêque du lieu, présidait.

Les hindous persécutés trouvent asile dans les églises chrétiennes

Pakistan 01/01/1993

Au cours des incidents parfois sanglants qui ont affecté le Pakistan après la destruction par des fondamentalistes hindous de la mosquée d'Ayodhya (8) en Inde, le grand séminaire de Karachi a accueilli dans ses murs quelque 2 000 hindous qui fuyaient la vengeance des musulmans en colère.

L'OPPRESSION "LEGALE" DES MINORITES

Pakistan 16/12/1992

Les minorités du Pakistan, les chrétiens tout particulièrement, n'oublieront jamais ce jour de 1942 où le célèbre leader chrétien, Dewan Bahadur S.P. Singha, président de l'assemblée du Pendjab uni (1), promettait à Mohammed Ali Jinnah (2) que les chrétiens du Pendjab donneraient leur appui total aux musulmans pour la création d'un Etat souverain, le Pakistan.

Gul Musih est le premier chrétien condamné à mort pour blasphème contre le prophète

Pakistan 01/12/1992

Accusé par un musulman d'insulte envers le prophète Mahomet, un chrétien, Gul Musih, a été jugé coupable de blasphème par un tribunal de Sargodha le 2 novembre 1992, et condamné à mort en vertu de l'article 295 du code pénal du Pakistan.

Les protestations s'amplifient contre la mention de la religion sur les cartes d'identité

Pakistan 16/11/1992

Commencé il y un mois, le mouvement de protestation contre la décision du gouvernement central de rendre obligatoire la mention de la religion sur les cartes d'identité (10) a pour la première fois dégénéré en violences, le 8 novembre 1992, à Faisalabad à 370 kilomètres au sud d'Islamabad. Le ministre des minorités, un catholique, s'était rendu auprès d'un groupe de chrétiens grévistes de la faim menés par l'évêque de Faisalabad lui-même, Mgr John Joseph (11).

Un décret gouvernemental oblige tout citoyen à indiquer son appartenance religieuse sur sa carte d'identité

Pakistan 01/11/1992

Cédant à la pression exercée par les fondamentalistes musulmans, et pour étouffer dans l'oeuf une manifestation prévue par ceux-ci devant le parlement d'Islamabad, le gouvernement pakistanais a ordonné, par décret du 13 octobre 1992, que la religion de chaque citoyen soit indiquée sur sa carte d'identité (10).

CHRETIENS ET MUSULMANS AU PAKISTAN

Pakistan 16/10/1992

L'islam au Pakistan