EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud Pakistan Un médecin et imam pakistanais soigne les catholiques à Lahore

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud - Pakistan

Imprimer

Un médecin et imam pakistanais soigne les catholiques à Lahore

Un médecin et imam pakistanais soigne les catholiques à Lahore

29/06/2018

C’est dans la province de Sindh, dans le sud du Pakistan, qu’ont été enregistrées, en avril, les plus fortes chaleurs jamais observées dans le monde en cette saison, atteignant un record de 50,2 °C. Le groupe islamique Alliance in Motion, en réponse à ces évènements, a décidé d’installer un camp hospitalier pour les paroissiens de la cathédrale du Sacré-Cœur de Lahore. Le docteur Qari Zaheer, médecin et imam, a ainsi soigné une centaine de paroissiens avec une équipe de quatre médecins. Une initiative interreligieuse saluée par le père Inayat Bernard, curé de la cathédrale.

Plus de cent paroissiens de la cathédrale du Sacré-Coeur de Lahore ont été soignés grâce à un camp hospitalier installé par un imam pakistanais. Le 24 juin, avec une équipe de quatre médecins, Qari Abdul Qayyum Zaheer, médecin et imam, a proposé un examen médical et des compléments alimentaires aux paroissiens, dans un camp hospitalier installé dans l’école maternelle Sainte-Victoria, dans l’enceinte de la cathédrale. Des sessions ont également été organisées afin de sensibiliser sur les conséquences d’un climat extrême et des changements climatiques sur la santé.
« Nous n’avons facturé que 350 roupies (2,88 dollars) pour un contrôle de santé et des vitamines. C’est un tiers du coût d’un examen médical ordinaire dans un hôpital privé. Les insolations, déshydratation et infections gastro-intestinales étaient fréquentes parmi les visiteurs », explique Qari Zaheer. L’Organisation météorologique mondiale (WMO) des Nations Unies a confirmé que la température la plus chaude jamais observée en avril dans le monde a été enregistrée dans le sud du Pakistan en avril 2018, dans le district de Nawabshah, de la province de Sindh. Le mercure a atteint la température extrême de 50,2 °C.

« Nous soutenons toujours les initiatives interreligieuses »

Les médias pakistanais ont rapporté la mort de 65 personnes en raison d’une vague de chaleur à Karachi, la capitale. Qari Zaheer, coordinateur national d’Alliance in Motion, une société qui fournit des compléments alimentaires, a installé quinze camps hospitaliers dans des mosquées et des madrasas (écoles religieuses) cette année. Un camp similaire a été également installé dans un temple protestant le mois dernier. « Les organisations musulmanes installent des camps de secours dans les établissements chrétiens après les catastrophes naturelles ou en cas d’attaques. Nous leur avons proposé notre aide dans un esprit d’humanité. Les préjugés envers les autres communautés sont la principale raison derrière l’intolérance religieuse », affirme Qari.
Le père Inayat Bernard, recteur de la cathédrale, a remercié l’imam pour avoir étendu son aide aux paroissiens. « Nous soutenons toujours les initiatives interreligieuses. Les pauvres ont besoin d’aide face aux coupures de courant imprévues et aux fortes chaleurs. Les paroissiens dévoués, qui continuent de venir à l’église malgré la vague de chaleur, peuvent ainsi recevoir un soutien médical. Des prêtres viennent aussi les visiter pour leur proposer des prières de guérison », confie le prêtre. « Le groupe d’Alliance in Motion était heureux de la façon dont les paroissiens ont accueilli l’initiative. Un autre camp est prévu en août, durant la mousson. » Le père Bernard a inauguré ce camp hospitalier lors d’une célébration organisée à l’entrée de l’école maternelle Sainte-Victoria, accompagné par Qari Zaheer avec des versets du Coran.

(Avec Ucanews, Lahore)

Copyright

Photo Kamran Chaudhry / Ucanews