EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud Pakistan Des responsables de l'Eglise catholique encouragent les éboueurs à créer un syndicat national

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud - Pakistan

Imprimer

Des responsables de l'Eglise catholique encouragent les éboueurs à créer un syndicat national [ Bulletin EDA n° 418 ]

01/05/2005

Du 22 au 24 avril dernier, à Lahore, s'est tenu un congrès des syndicats d'éboueurs. Une trentaine de responsables de syndicats locaux d'éboueurs, de vidangeurs et de balayeurs de rues ont débattu ensemble et ont voté une résolution les engageant à fonder une fédération nationale de leurs syndicats d'ici six mois. Pour ces syndicalistes, représentants d'une des couches de la population pakistanaise les plus méprisées du pays, il s'agit dans un premier temps de fédérer les syndicats d'éboueurs dans six districts du Pendjab et de la province du Sind. Leur congrès à Lahore, ont-ils souligné, n'aurait pas pu être organisé sans l'aide matérielle et le soutien moral de la Commission 'Justice et paix' de la Conférence des supérieurs majeurs du Pakistan.

Pour le P. Zafar Iqbal, dominicain et président de la Conférence des supérieurs majeurs, l'Eglise est très soucieuse du sort de ces travailleurs, traités le plus souvent par le mépris, voire par la violence, par le reste de la société, et qui pourtant tiennent une place très importante dans la société. Outre le fait d'être mal rémunérées et de n'offrir que des emplois précaires, ces professions exposent ceux qui les exercent à toutes sortes de maladies infectieuses. "L'Eglise poursuivra sa mission en défendant les droits de ces travailleurs et en parlant en leur nom a expliqué le P. Zafar Iqbal.

Selon Sour Martha Sunny, religieuse dominicaine, la création d'une fédération de leurs syndicats s'inscrit dans une démarche plus large de promotion humaine. De la même manière que, pour progresser et continuer à se développer, ces travailleurs doivent investir dans la scolarisation de leurs enfants, ils doivent aussi, s'ils veulent améliorer leurs conditions de travail, former une fédération nationale représentative, à même de défendre leurs droits.

Dans cette perspective, le secrétaire général de la Commission 'Justice et paix', le laïc Alvin Vincent Murad, a invité les responsables syndicaux de ces professions à être de dignes serviteurs de la vérité et de la justice. "Si vous vivez en vérité, les travailleurs croiront en vous et vous donneront leur confiance a-t-il déclaré, invitant les syndicats d'éboueurs à travailler ensemble ainsi qu'à coopérer avec les syndicats d'autres branches professionnelles.

Au Pakistan, environ 80 % des chrétiens vivent au Pendjab, une province où les emplois d'éboueurs, balayeurs de rues, vidangeurs, nettoyeurs d'égouts sont le plus souvent "réservés" à des chrétiens. Dans la province voisine du Sind, ce sont les hindous qui occupent en très grande majorité ces professions. Au total, dans le pays, pas plus de 5 % des éboueurs et autres professions assimilées sont de confession musulmane. Du fait de cette ségrégation professionnelle, les syndicats de ces branches sont organisés selon des lignes largement confessionnelles, chrétienne, hindoue ou musulmane. Pour Kanwal Feroz, rédacteur en chef du mensuel protestant Shadab, un des défis auxquels sont confrontés les responsables des différents syndicats d'éboueurs est donc de parvenir à s'entendre, en résolvant ou en dépassant leurs différences. Une fois ce préalable franchi, la création d'une fédération unifiée sera possible, a-t-il souligné.