EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud Pakistan Boucs émissaires...

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud - Pakistan

Imprimer

Boucs émissaires... [ Bulletin EDA n° 100 ]

01/12/1990

25 000 personnes sont descendues dans la rue à Faisalabad le 21 novembre 1990. Les écoles ont été fermées et les syndicats ont appelé à la grève générale le même jour. Il s'agissait de réagir contre la profanation de l'église catholique St-Jean par des étudiants musulmans, le 10 novembre, à Peshawar. Ceux-ci protestaient ainsi contre les événements d'Ayodhia, en Inde, où des fondamentalistes hindous avaient tenté de détruire une mosquée qui, selon eux, aurait été construite sur le site d'un temple hindou ancien (8).

Evêque de Faisalabad et président de la Commission épiscopale "Justice et paix", Mgr John Joseph se trouvait en tête de la manifestation, accompagné de M. Sohtra, député à l'Assemblée nationale, de plusieurs pasteurs protestants et de prêtres catholiques. Il a demandé au gouvernement pakistanais de présenter des excuses publiques aux chrétiens. "C'est tout de même triste" dit-il; "à chaque fois qu'un incident se déroule quelque part dans le monde, les chrétiens pakistanais en subissent les conséquences".

Des temples hindous ont aussi été profanés récemment, pour les mêmes raisons, en plusieurs villes du Pakistan.

Au cours de la manifestation, plusieurs responsables ont exigé que les minorités, ainsi que leurs lieux de culte, soient protégés par le gouvernement.

De leur côté, les prêtres de Faisalabad, réunis autour de leur évêque, avaient, en signe de pénitence, observé une journée de jeûne et de prière, le 20 novembre. Les écoles catholiques doivent rester fermées jusqu'à ce que le gouvernement ait présenté des excuses et arrêté les responsables de la profanation.

Notes

(8) voir EDA 99<br />