EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud Népal

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud - Népal

Après les émeutes anti-musulmanes qui ont agité Katmandou, les appels au calme et à l'harmonie interreligieuse se sont multipliés

Népal 16/09/2004

Les responsables politiques et religieux du Népal ont multiplié les appels au calme et au retour à l'harmonie interreligieuse après l'éruption de violences anti-musulmanes qui a suivi l'annonce de l'exécution en Irak de douze travailleurs népalais. Le 31 août dernier, une vidéo diffusée sur différentes chaînes de télévision montrait la décapitation d'un des otages et les corps des onze autres, tués d'une balle dans la tête ou le dos. Enlevés le 20 août par un groupe islamiste irakien, les douze travailleurs étaient partis en Irak où ils étaient employés par une société jordanienne. Dans les heures qui ont suivi la diffusion de la vidéo, une foule en colère a pris d'assaut la mosquée Jama Masjid, principale mosquée de Katmandou, ainsi que les locaux de compagnies aériennes moyen-orientales et les bureaux d'agence de placement pour candidats à l'expatriation. La police a fait largement usage de gaz lacrymogène pour disperser la foule et un couvre-feu de cinq jours a été mis en place à Katmandou et à Lalitpur. Les heurts ont fait deux morts et une cinquantaine de blessés.

Petite communauté de 6 000 fidèles, l'Eglise catholique a inauguré un Centre pastoral

Népal 16/06/2004

En vingt ans, l'Eglise catholique au Népal a parcouru beaucoup de chemin. C'est en substance ce que Mgr Pedro Lopez Quintana, nonce apostolique pour l'Inde et le Népal, a déclaré le 27 mai dernier à l'occasion de l'inauguration du Centre pastoral de Godavari. Installé dans la vallée de Katmandou, à environ 15 km. de la capitale népalaise, ce centre est le premier du genre pour la jeune et petite Eglise catholique au Népal. Mgr Quintana, qui réside habituellement à New Delhi et qui était venu en visite au Népal pour l'occasion, a souligné combien le centre représentait "une nouvelle étape sur le chemin menant à l'édification de l'Eglise au Népal".

Sans faire de victime, une bombe a explosé dans une école catholique

Népal 16/06/2004

Le 6 juin dernier, une bombe a explosé dans une école catholique. L'attentat s'est produit dans la loca-lité de Narayanghat, située au centre-ouest du pays, à 150 Km au sud-ouest de Katmandou et n'a pas fait de victime. Le P. George Panachickalkarott, présent sur les lieux avant l'explosion, raconte qu'il a vu un homme âgé de 25-30 ans lui faire de grands signes avant de crier : "Fuyez ! Il y a une bombe." Le prêtre s'est précipité vers la porte de l'école en pressant devant lui les quelques enfants qui jouaient dans la cour et il y a eu une forte explosion, causant seulement d'importants dégâts matériels. Les maoïstes de la rébellion communiste ayant appelé à la grève générale, une grève étendue aux écoles, et l'attentat ayant été commis un dimanche, la quasi-totalité des 800 élèves que compte habituellement l'école étaient absents des lieux.

Malgré une situation politique difficile, les baptêmes d'adultes ont été nombreux dans les paroisses de la région sud-est

Népal 16/05/2004

Cette année encore, dans le sud-est du Népal (1), ils ont été 126 catéchumènes adultes à être baptisés tant dans l'Eglise catholique que dans l'Eglise pentecôtiste. Dans cette région, en effet, les troubles politiques et la rébellion armée sont moins présents que dans l'ensemble du pays mais la discrétion durant les célébrations pascales n'en a pas moins été de rigueur.

Les violations des droits de l'homme se multiplient dans le royaume

Népal 01/05/2004

Publié le 9 avril dernier, le rapport annuel du principal groupe népalais de défense des droits de l'homme souligne à quel point les affrontements entre rebelles maoïstes et forces armées gouvernementales provoquent une forte augmentation des violations des droits fondamentaux des Népalais. Le douzième rapport annuel d'INSEC (Informal Sectors Services), une ONG locale, détaille au fil de ses 650 pages les violences qui ont causé la mort de 2 236 personnes en 2003.

En dépit des tensions sociales et politiques qui agitent le pays, les chrétiens ont pu célébrer à peu près normalement les fêtes de Pâques

Népal 16/04/2004

Au Népal où les affrontements entre la guérilla maoïste et les forces armées font quasi quotidiennement des morts tandis que l'opposition organise d'importantes manifestations de rue à Katmandou pour demander le retour à un régime parlementaire, la petite communauté chrétienne a pu célébrer à peu près normalement les fêtes de Pâques. Dans ce pays majoritairement hindou, les fêtes chrétiennes ne sont pas chômées.

Un missionnaire jésuite, pionnier de l'Eglise catholique, est mort après cinquante ans de présence au Népal

Népal 16/03/2004

Le jésuite Eugène Watrin, qui avait fondé le premier et l'unique établissement catholique d'enseignement supérieur du Népal et avait travaillé cinquante ans dans ce pays, est mort à Katmandou le 29 février dernier (1). L'an dernier, au cours d'un voyage aux Etats-Unis, il avait été soigné pour une cancer au pancréas puis était revenu au Népal reprendre ses activités.

Après quatre années d'inactivité, un groupe ocuménique rassemble catholiques et protestants

Népal 01/02/2004

Le 19 décembre dernier, le temple protestant de Putali-Sadak à Katmandou a accueilli une quarantaine de catholiques et de protestants pour la première réunion depuis quatre ans d'un groupe ocuménique chrétien mis en place par Frère Guillaume, un membre de la communauté de Taizé présent au Népal depuis vingt ans. Mis en place au début de l'année 1999 (1), ce groupe ocuménique avait été rapidement mis en sommeil après la parution, en octobre 1999, d'un article dans un mensuel populaire du pays, Himal, soulignant les pratiques de l'Eglise catholique dans le domaine de l'inculturation. Certains cercles protestants avaient alors vivement réagi, estimant qu'ils ne pouvaient accepter de qualifier de "culturels" des rites hindous considérés par eux comme fondamentalement "religieux".

L'ordination sacerdotale d'un prêtre d'une ethnie minoritaire est l'occasion d'un rassemblement interculturel

Népal 16/01/2004

Le 20 décembre dernier, les populations autochtones et les hindous de la partie sud-est du Népal ont eu l'occasion d'assister à l'ordination sacerdotale d'un prêtre d'origine locale et de prendre part à cette occasion à une cérémonie catholique réunissant des personnes venues de différents horizons culturels. Célébrée par Mgr Stephen Lepcha, évêque du diocèse catholique de Darjeeling, en Inde, l'ordination, à laquelle assistait un millier de personnes - dont une centaine de prêtres, de religieux et de religieuses -, était celle du P. Peter Lepcha, âgé de 33 ans et membre de l'ethnie lepcha, une ethnie comptant environ 150 000 personnes réparties entre le Bhoutan, le Népal et l'Inde. Pour Mgr Stephen Lepcha, qui a présidé la cérémonie à Deoniya, l'événement "a renforcé notre foi dans l'universalité de l'Eglise". Mgr Stephen Lepcha a ajouté : "En tant que premier et unique évêque issue de l'ethnie lepcha, je me sens honoré du fait que, bien que notre peuple soit petit en nombre, nous partagions le privilège d'appartenir à l'Eglise universelle." Sur les 150 000 Lepchas, on compte pas moins de 15 000 catholiques - dont une trentaine de prêtres et soixante-dix religieuses.

Le roi honore la qualité et le dévouement de deux éducateurs émérites, un prêtre et une religieuse catholiques

Népal 01/01/2004

Le roi du Népal a honoré d'un prix un prêtre jésuite et une religieuse pour leur remarquable travail d'éducateurs. C'est la première fois qu'une religieuse catholique se voit attribuer une distinction royale, mais la quatrième pour un prêtre jésuite (1). Le roi Gyanendra Bir Bikram Shah Dev a attribué le prix Prabal Gorkha Dakshina Bahu ('la droite de la dynastie Gorkha') à Sour Margaret Mary, de la Congrégation de Mary Ward, directrice de l'Ecole Sainte Marie de Katmandou. Quant au P. Eugène Watrin, SJ, fondateur de l'Université St Xavier, la seule université catholique du Népal, à Katmandou, il a reçu le Suprabal Gorkha Dakshina Bahu ('l'auguste droite de la dynastie Gorkha'). Le roi a l'habitude de récompenser ainsi ses sujets une fois par an. Les deux religieux ont reçu leur prix le 21 novembre dernier dans le palais Narayanhiti, à Katmandou, parmi près de cinq cents autres lauréats.