EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud Népal

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud - Népal

Soixante moines bouddhistes, des militants des droits de l'homme et des partisans de l'indépendance du Tibet ont été arrêtés

Népal 16/04/1996

Une manifestation organisée à Kathmandou le 18 mars 1996 par Amnesty International pour réclamer le respect des droits de l'homme en Chine s'est terminée par l'arrestation de plusieurs dizaines de personnes. Soixante moines bouddhistes et presque tous les membres de la section locale International se trouvent parmi les détenus. A la fin du mois de mars aucune de ces personnes n'avait encore été relâchée.

Des hommes politiques font campagne contre le servage

Népal 01/03/1996

Quelque trois-cents personnes, parmi lesquels plusieurs députés du parlement népalais ont participé à la première conférence nationale sur les ouvriers agricoles réduits au servage ou kamaiya qui s'est tenue à Nepalgunj du 25 au 28 janvier 1996. Elle était organisée par le Mouvement de libération kamaiya.

Les autorités s'inquiètent des conversions parmi les hindous

Népal 01/01/1996

S'adressant au chapitre national de la fédération mondiale de l'hindouisme le 6 décembre 1995, le premier ministre népalais et plusieurs de ses collègues du gouvernement se sont publiquement inquiétés du nombre d'hindous se convertissant à d'autres religions.

Les soeurs de la Charité de Nazareth s'établissent dans l'est du pays et y ouvrent une école

Népal 16/10/1995

Le 14 septembre 1995, le père jésuite Anthony Sharma, chef de l'Eglise catholique du Népal, et deux autres prêtres ont béni l'école et la maison des religieuses construites à Dharan, à 540 km par la route à l'est de Katmandou. La parcelle de terrain avait été achetée il y a quelques années au prix d'un peu plus d'un million de roupies (environ vingt mille dollars américains) donné par la Propagation de la foi. Les coûts de construction ont été financés par la Sainte Enfance, la Propagation de la foi et par des familles. La nouvelle école, appellée "Lumière nouvelle" (Navajyoti) est à peu près achevée. Elle pourra accueillir 285 élèves, de la première à la cinquième classes. Il est prévu d'ouvrir également un centre de formation des instituteurs du primaire.

Onze évangélistes ont été condamnés à de la prison ferme pour prosélytisme

Népal 16/09/1995

Onze chrétiens évangéliques ont été condamnés le 21 août 1995 à deux ans de prison ferme pour prosélytisme religieux. Ils avaient été arrêtés en septembre 1994 à Jhapa, un village du district d'Ilam, à l'est du Népal. Une seule des onze personnes condamnées est citoyenne du Népal. Les dix autres sont des Bhoutanais réfugiés, d'origine népalaise.  

Les femmes catholiques s'associent à la fête hindoue des femmes

Népal 16/10/1994

Dans tout le royaume hindou la fête traditionnelle du "Teej" est célébrée la première semaine de septembre par des milliers de Népalaises, mariées ou non mariées. Elle commence par un repas substantiel avant deux jours de jeûne pendant lesquels des femmes dansent en costumes rouges rehaussés de parures dans les rues de Katmandou et par tout le pays. Elles clôturent le jeûne et les joyeuses prières par une trempette dans une rivière sacrée, dans l'espoir que la divinité leur donnera de bons maris. Ce n'est pas une fête officielle chômée, mais la plupart des femmes qui travaillent demandent un jour de congé pour prendre part au Teej.

Des villageois bâtissent une église avant d'aller demander le baptême

Népal 01/10/1994

Quatre hommes de la tribu Tamang sont venus au mois d'août à la capitale, porteurs d'une demande de baptême de cent treize habitants de Maidi. Chacun d'eux avait mis l'empreinte de son pouce droit à la suite de la demande. Leurs porte-parole avaient marché trois heures et roulé six heures en autocar pour descendre du village de Maidi, district de Dhading, rencontrer le père jésuite Antony Sharma à Katmandou. Leur chef Urja Tamang lui a dit qu'ils avaient déjà élevé les quatre murs d'une église. "Il ne manque que le toit. Nous nous réunissons toutes les semaines pour la prière. Seuls quelques-uns d'entre nous sont baptisésDans le district de Dhaming, des centaines de gens sont devenus croyants et se sont fait baptiser dans des sectes protestantes. Mais les cent-treize de Maidi ont expressément demandé à devenir catholiques. Au dire d'Urja Tamang ils ne sont pas satisfaits de certains groupes de prière protestants. Ils ont entendu parler de l'Eglise catholique en rencontrant le père Casper Miller, jésuite, quand il est venu faire des recherches pas loin de chez eux il y a quelques années. Ils connaissent des chrétiens évangéliques dans leur région.

De plus en plus de réfugiés tibétains arrivent à Katmandou

Népal 16/07/1994

Selon des sources officielles de Katmandou, plus de deux cents réfugiés tibétains traversent la frontière népalaise chaque mois, par la montagne. Les risques physiques qu'ils prennent sont considérables. Au moins trois d'entre eux sont morts de froid depuis le début de l'année. Le passage habituellement utilisé est le col de Nangpa-la qui culmine à 5 700 mètres et qui est célèbre pour ses terribles tempêtes.

Des amendements au code civil renforcent les droits de la femme et de l'enfant, tout en légalisant l'avortement dans certains cas

Népal 16/04/1994

Le code civil a été introduit dans la constitution du Népal en 1950 par le roi Mahendra Bir Bikram Shah, père du roi actuel, en vue de faire disparaître certaines coutumes, comme le mariage des enfants et la castration, qui sont encore répandues dans les milieux ruraux. Le onzième amendement de ce code, adopté en 1994, comporte entre autres dispositions :

Les élèves d'une nouvelle école catholique sont tous hindous ou bouddhistes

Népal 01/03/1994

Une école dont la construction venait à peine d'être achevée a ouvert ses portes le 17 janvier à Narayanghat, à environ 80 kilomètres à l'ouest de Katmandou. Les 82 élèves inscrits appartiennent à des familles hindoues ou bouddhistes. Le directeur sera le Père François, prêtre de la congrégation de la Petite fleur, du diocèse de Gorakhpur en Inde. L'équipe enseignante, venue elle aussi de l'Inde, comprendra trois religieuses et un séminariste.