EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud Népal

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud - Népal

La peine de mort a été abolie dans le royaume pour la plupart des crimes graves

Népal 01/10/1998

Un juge de la cour suprême de Kathmandou a révélé, le 23 septembre 1998, que le Népal avait finalement aboli la peine de mort qui était encore applicable pour divers crimes de trahison contre l'Etat et la sécurité nationale : "Bien que la loi du royaume ait aboli la peine de mort en 1963, les militants des droits de l'homme demandaient qu'elle soit supprimée de la constitution népalaise elle-même. La quatorzième session du parlement a approuvé la loi qui abolit la peine de mort au Népal pour toujoursIl a ajouté que le peine de mort ne serait plus applicable pour des actes de trahison, de rébellion armée et d'autres crimes graves. Cependant, les attaques contre la personne du roi et de son héritier demeurent sujettes à la peine de mort.

Kathmandou : un prêtre jésuite a été découvert assassiné dans son bureau

Népal 01/01/1998

Le P. Thomas Edward Gafney, jésuite, connu par beaucoup de Népalais comme "le Père du service social", a été trouvé assassiné dans son bureau de Kathmandou dimanche matin 14 décembre. Le prêtre, âgé de 65 ans, avait été poignardé à la poitrine et sont corps baignait dans une mare de sang sur un matelas à l'étage, les couvertures à moitié rejetées. C'est ce qu'a découvert son assistant, Rachan Yonjan, quand il est venu travailler dimanche comme à son habitude. Yonjan avait trouvé ouverte la porte d'entrée du petit bungalow où vivait le prêtre et qui lui servait de bureau pour son Centre de service social. Il appela immédiatement Mgr Anthony Sharma, préfet apostolique du Népal, qui habite quelque cinq maisons plus loin, lequel appela la police quand il découvrit à son tour la scène sanglante. Une douzaine de policiers vinrent sur place et commencèrent leurs investigations pendant que religieux et journalistes se retrouvaient sur la pelouse, mais peu nombreux, la police n'ayant laissé que très peu de personnes pénétrer dans le jardin.

Les catholiques du Népal rendent hommage à Ganesh Man Singh, le père de la démocratie

Népal 16/10/1997

Les membres de la communauté catholique népalaise ont participé, nombreux aux funérailles de Ganesh Man Singh, le père de la démocratie népalaise, qui a succombé à une crise cardiaque, le 18 septembre dernier, à l'âge de 82 ans, dans sa résidence de Kathmandu. Une journée nationale de deuil avait été décrétée et son corps a été transporté en cortège tout autour de la capitale avant d'être incinéré. Les népalais de religion catholique lui ont rendu un hommage spécial. Non seulement, ils sont venus déposer des couronnes sur son corps mais beaucoup, pour ses obsèques, avaient revêtu le foulard blanc de deuil, généralement porté par les bouddhistes. Lors d'une messe célébré à son intention dans l'église de l'Assomption, à l'homélie, le P. Law a parlé du grand dirigeant comme d'un homme humble et persévérant que les séjours en prison n'ont jamais découragé, ni fait renoncer à la lutte entreprise.

Kathmandou : arrestation de seize militants des droits de l'homme

Népal 01/09/1997

Le 14 août 1997, seize militants des droits de l'homme ont été arrêtés à Kathmandou alors qu'ils manifestaient pour la libération d'un chef de l'opposition bhoutanaise. Les manifestants, réfugiés bhoutanais et militants des droits de l'homme, avaient accompli auparavant une marche à travers la ville et lancé des slogans demandant la libération immédiate et sans condition de Rongthong Kuenlay Dorji, chef de l'opposition bhoutanaise emprisonné en Inde.

Des catholique népalais s'irritent de l'aide accordée aux réfugiés du Bhoutan par Caritas Népal

Népal 16/06/1997

De plus en plus, les catholique népalais s'irritent de voir l'organisation caritative "Caritas Népal" consacrer toutes ses ressources à l'aide des réfugiés du Bhoutan résidant dans les camps de la frontière orientale du pays et délaisser les déshérités du pays. Selon une source émanant de Caritas, une question est souvent posée: "Pendant combien de temps encore, l'association caritative subviendra-t-elle à l'éducation des réfugiés du Bhoutan ? La situation des enfants népalais n'est-elle pas encore plus mauvaise ?" En mars 1996, lors de l'élection des dirigeants de l'organe officiel de l'Eglise catholique, un jeune catholique pauvre a demandé publiquement pourquoi les organisations d'Eglise tenaient tellement à aider les réfugiés du Bhoutan alors que ses fidèles étaient obligés de mendier son aide.

Le gouvernement népalais annule un rassemblement de prières et de guérison

Népal 16/06/1997

Les autorités gouvernementales ont, au dernier moment, annulé une grande réunion religieuse que devait tenir à Kathmandou un prédicateur protestant en tournée dans les pays d'Asie. Les principaux journaux du pays, de grands posters affichés en ville ainsi que des oriflammes colorés avaient annoncé le rassemblement sous l'appellation "Festival de la bonne nouvelle et de la guérison". La publicité présentait le prédicateur, Ananda K. Paul, un américain né en Inde, tenant un micro à la main et annonçant que "tous, quelles que soient leurs maladies, leurs infirmités et leurs faiblesses, bénéficieraient de la prière

Des dizaines de milliers de Népalais ont célébré le 2541ème anniversaire de la naissance de Bouddha

Népal 01/06/1997

Plus de 50 000 bouddhistes népalais se sont rassemblés le 22 mai 1997 pour célébrer le 2541ème anniversaire de la naissance de Bouddha, autour de la pagode de Swoyambhu Nath construite sur une colline à quelques kilomètres de Kathmandou. Après les prières traditionnelles, de longues files de fidèles se sont formées pour vénérer une relique de Bouddha exposée dans la pagode à cette occasion.

La visite d'un swami hindou indien a ravivé les tensions interreligieuses

Népal 16/05/1997

Même si la coexistence pacifique est de rigueur entre les disciples des différentes religions du Népal, des tensions existent parfois entre leurs dirigeants. Elles ont été avivées au début du mois d'avril 1997 par la visite au Népal de l'un des quatre "pontifes hindous", comme l'on appelle quelquefois les quatre successeurs traditionnels du philosophe hindou du VIIIème siècle, Adi Sankaracharya, à qui l'on attribue habituellement le renouveau de l'hindouisme à cette époque.

Les dirigeants hindous s'inquiètent de plus en plus de l'activité militante des chrétiens

Népal 16/05/1997

L'année 2054 de l'ère Bikram a commencé le 13 avril 1997 dans l'inquiétude pour les chrétiens du Népal qui, à l'occsion du nouvel an, ont été l'objet d'une série d'attaques de la part des dirigeants hindous dans les médias népalais. La plupart des doléances exprimées mettent en cause le militantisme des chrétiens qui amène beaucoup d'hindous à se convertir au christianisme.

Une association chrétienne a désormais pignon sur rue à Katmandou

Népal 16/04/1997

La première section de l'Association chrétienne des jeunes gens vient d'obtenir une reconnaissance officielle des autorités locales de Katmandou. En fait, Mukti Nath Acharya, aujourd'hui directeur du mouvement, avait ouvert un petit bureau dès 1990, durant la période de changements, qui avait suivi les luttes en faveur de la démocratie. Mais il aura fallu attendre le 7 février de cette année pour que l'Association soit officiellement enregistrée par l'administration centrale du district. "Nous allons pouvoir maintenant confectionner une grande enseigne, a remarqué le directeur, et aider les très nombreux jeunes chômeurs et déshérités du paysLa petite enseigne, aujourd'hui, accrochée au-dessus d'un bureau qui fait aussi fonction d'école de langue, est, en effet, à peine visible de la rue.