EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud Népal Le gouvernement reconnaît pour la première fois une association catholique de laïcs

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud - Népal

Imprimer

Le gouvernement reconnaît pour la première fois une association catholique de laïcs [ Bulletin EDA n° 157 ]

16/06/1993

Le gouvernement du Népal vient d'accepter que soit légalement enregistrée la "société catholique népalaise", faisant d'elle la première communauté chrétienne reconnue dans le pays.

C'est en 1991, aussitôt après la promulgation d'une constitution démocratique admettant la liberté de religion, que les catholiques de la paroisse Saint-François-Xavier de Katmandou ont demandé au ministre de l'intérieur l'enregistrement de leur petite communauté. L'instruction de leur demande aura duré deux ans.

Plusieurs groupes catholiques et protestants, parmi lesquels des congrégations religieuses, ont déjà une existence légale, en tant qu'organismes d'enseignement ou d'aide sociale. Mais c'est la première fois que le gouvernement du royaume hindou admet une communauté chrétienne en tant qu'organisation religieuse.

Toutefois une autre autorisation officielle est requise pour doter l'association de branches nouvelles. Et toute prédication lui reste interdite. La constitution du Népal n'autorise ni la prédication de la foi ni une action de conversion, pas plus par la persuasion que par la force.

L'association catholique de Katmandou poursuit depuis trois ans des activités de catéchèse et de formation de la foi, ainsi que la collecte de fonds pour la construction de la première église catholique du Népal. La reconnaissance officielle qu'elle vient d'obtenir va lui permettre d'acquérir le terrain de la future église, conçue pour accueillir de sept cent à mille personnes, et dont la construction devrait être achevée d'ici deux ans.

Le mouvement de laïcs est affilié au mouvement mondial des travailleurs chrétiens, qui l'a naguère lancé, et son aumônier, le père jésuite Anthony Sharma, est à la tête de l'Eglise du Népal.