EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud Népal Relations plus étroites entre bouddhistes et chrétiens

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud - Népal

Imprimer

Relations plus étroites entre bouddhistes et chrétiens [ Bulletin EDA n° 154 ]

01/05/1993

Au pays de la naissance de Bouddha, un savant jésuite et d'autres catholiques associent des bouddhistes du pays à leur étude du bouddhisme.

John K. Locke, de la compagnie de Jésus, a écrit quatre livres et beaucoup d'articles sur le bouddhisme, qui sont considérés comme d'importance nationale, car il est spécialiste du bouddhisme des Newars, les occupants d'origine de la vallée de Katmandou. Il est membre de l'association de la capitale qui organise chaque année des manifestations pour les bouddhistes newari et tibétains. Savant hautement estimé, le P. Locke parle devant des auditoires bouddhistes aussi bien que pour les chrétiens.

On compte environ 4 000 catholiques dans le royaume himalayen. Avec plusieurs d'entre eux, le Père jésuite a montré aux bouddhistes que les chrétiens s'intéressent à eux, respectent leurs traditions et estiment hautement leurs aspirations morales et spirituelles.

D'autre part, au témoignage du Père Paul K. C., de la paroisse Saint-François-Xavier de Katmandou, des prêtres, des religieux et des laïcs chrétiens ont participé à des retraites bouddhistes de dix jours.

Au Népal, pays en majorité hindou, le dernier recensement officiel a compté 5,6 pour cent de bouddhistes sur une population de vingt millions d'habitants. Le P. Locke estime que la proportion dépasse en réalité dix pour cent. La majorité des bouddhistes du Népal sont des Newars. Mais comme cette population de cultivateurs et de commerçants a eu de fréquents contacts avec l'Inde, la Birmanie, le Tibet, la plupart des bouddhistes népalais ont une origine plus mélangée que les autres habitants.

Après la répression du mouvement d'indépendance du Tibet en 1959, des dizaines de milliers de Tibétains ont fui vers l'Inde et le Népal avec le Dalaï Lama. On estime qu'aujourd'hui 10 000 réfugiés tibétains, presque tous bouddhistes, vivent au Népal.

Nombreux sont les pèlerins bouddhistes qui viennent visiter la petite ville de Lumbini, au Népal, à environ 250 kilomètres au sud-ouest de Katmandou, où le Bouddha, qui fut d'abord Sidhartha Gautama, naquit en 563 avant J.C.