EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud Népal Instruire sans baptiser

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud - Népal

Imprimer

Instruire sans baptiser [ Bulletin EDA n° 94 ]

01/09/1990

Telle est actuellement la formule adoptée par l'Eglise catholique en attendant que la situation soit éclaircie au point de vue religieux. C'est le P. Anthony Sharma, s.j., le plus haut responsable sur place, qui préconise cette façon de faire. Dans le passé, aussi insistante qu'ait été la demande, on n'était autorisé ni à administrer le baptême ni à enseigner le catéchisme, sauf aux enfants de chrétiens: la législation alors en vigueur ne laissait pas d'autre possibilité. Pour le moment les changements en cours ne permettent pas de prévoir avec certitude ce que réserve l'avenir, l'hindouisme largement majoritaire tendant toujours à freiner l'évolution déclenchée au début de cette année (12).

De tout temps, il y a eu des Népalais attirés par le christianisme, et quelques-uns même assistent régulièrement aux offices de l'église St-François Xavier à Katmandou. Plusieurs ont demandé le baptême, et dans la période d'incertitude qui précède l'application d'une nouvelle Constitution, d'ailleurs non encore formellement établie, mieux vaut ne pas donner immédiatemment suite à leur requête. On se permet néanmoins de les familiariser davantage avec la doctrine du Christ. En effet, explique le P. Cap Miller, s.j., "on peut maintenant dire sans crainte de se tromper que chacun a, au moins, le droit d'étudier le catholicisme si tel est son bon plaisir". Tout récemment, une délégation d'un village montagnard au nord-ouest de la capitale, où ce missionnaire a séjourné longtemps - il y préparait la rédaction d'un livre sur la région - est venue lui annoncer que 217 familles de l'endroit se déclaraient intéressées par la religion de Jésus. Mais la prudence reste de mise, et de toute façon la paroisse ne dispose pas de catéchiste...

Quoi qu'il en soit, la tendance reste à l'optimisme pour les non-hindous: on constate que les Népalais apprennent progressivement à respecter les opinions qui diffèrent de la leur. Dernièrement, lors de réceptions qui ont marqué, le 9 juillet, le 28ème anniversaire de la fondation de la société éditrice du journal gouvernemental, le premier ministre , M. Krishna Prasad Battarai, célébrant une liberté de presse tout fraîchement conquise, a souligné que "le droit à la critique a été acquis de haute lutte par le peuple, et personne - en particulier aucun journaliste - ne devrait craindre de l'exercer

Notes

(12) Voir EDA 92, p.7, et tous les numéros antérieurs à partir du n° 86<br />