EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud Inde Les chrétiens célèbrent une journée de prière pour les martyrs indiens

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud - Inde

Imprimer

Les chrétiens célèbrent une journée de prière pour les martyrs indiens

Les chrétiens célèbrent une journée de prière pour les martyrs indiens

24/07/2018

Le groupe Persecution Relief, une organisation œcuménique de défense des chrétiens indiens, a lancé l’année dernière la journée des martyrs chrétiens en Inde, afin de prier pour les chrétiens victimes de la persécution hindoue, en particulier dans le nord-est du pays. La deuxième édition de l’évènement a eu lieu le dimanche 22 juillet et a rassemblé plusieurs communautés chrétiennes, dont la plupart des diocèses de l’État de Madhya Pradesh. Les chrétiens représentent environ 2,3 % de la population indienne. 

Les fidèles de différentes confessions chrétiennes de tout le pays ont participé, le dimanche 22 juillet, à une journée de prière pour tous les chrétiens indiens qui sont morts pour leur foi. Des groupes chrétiens, en particulier des Églises pentecôtiste et protestante, ont participé à la journée des martyrs chrétiens en Inde, afin de prier pour les victimes de la persécution des extrémistes hindous. « Ces trois dernières années, au moins dix chrétiens sont morts face aux persécutions persistantes », dénonce Thomas Shibu, fondateur de Persecution Relief, une organisation œcuménique de défense des chrétiens indiens, à l’origine de l’évènement. L’objectif de la journée est de prier pour ceux qui ont été tués et d’encourager les chrétiens à vivre leur foi, explique-t-il.
Parmi les victimes se trouve une collégienne de 14 ans de l’État de Chhattisgarh, dans le centre du pays, qui a été violée et assassinée. « La fille a été attaquée parce que sa famille avait refusé d’abandonner sa foi chrétienne », ajoute Thomas Shibu. Il y a trois ans, Sonawati Dhan a vu son mari, le pasteur Chamu Hasda Purty, se faire abattre devant elle. Ses quatre enfants ont également assisté à la scène. Sonawati explique que la participation à cette journée est pour elle « un encouragement » à continuer de « travailler pour annoncer la Parole de Dieu » dans l’État de Jharkhand. La journée des martyrs chrétiens a été lancée l’année dernière à cause de la montée des violences contre les chrétiens à travers le pays. D'après les évêques, cette tendance s’est accélérée depuis l’arrivée au pouvoir du BJP (Bharatiya Janata Party) pro hindous il y a quatre ans.
Thomas Shibu confie que son organisation a enregistré 508 attaques contre des chrétiens entre janvier et juin cette année. Sa fondation a également enregistré 732 attaques semblables en 2017, soit le double par rapport à l'année précédente. En plus d’être victimes de violences, les chrétiens doivent également faire face aux enquêtes policières concernant des accusations de rébellion, de discrimination ou d’insulte à la religion, selon Thomas Shibu. Le père Maria Stephen, porte-parole de l’Église catholique dans l’État de Madhya Pradesh, dans le centre du pays, affirme que la plupart des diocèses catholiques de l’État se sont également joint à la journée de prière.
La plupart des attaques ont eu lieu dans le nord du pays, où les chrétiens représentent moins d’1 % de la population dans une société majoritairement hindouiste. Les missionnaires, le clergé et même les chrétiens ordinaires ont été attaqués et accusés de convertir les communautés indigènes et les Dalits (anciennement appelés intouchables). Il y a 27 millions de chrétiens en Inde, sur une population d’1,2 milliard d’habitants. Parmi eux, 20 millions de chrétiens vivent dans les États du sud et du nord-est du pays.

(Avec Ucanews, Bhopal)

Copyright

Photo MEP