EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud Inde Des hindous en prière dans la cathédrale de Goa

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud - Inde

Imprimer

Des hindous en prière dans la cathédrale de Goa

Des hindous en prière dans la cathédrale de Goa

06/04/2018

Le jour du Vendredi saint, neuf hindous sont entrés dans la cathédrale Sainte-Catherine de Goa pour venir y prier ensemble, pour rendre hommage aux souffrances du Christ. Un signe, pour le père Alfred Vaz qui s'est réjoui de l'initiative, que le Christ appartient à tous. Le geste du groupe hindou survient alors que de plus en plus de groupes hindous s'en prennent aux chrétiens et aux minorités indiennes.

Afin de rendre hommage au Christ le jour du Vendredi saint, neuf hindous se sont rassemblés, le 23 mars, dans la cathédrale Sainte-Catherine de Goa pour venir y prier. Cinq femmes et quatre hommes ont ainsi récité des versets du texte hindou Narayana Upanishad le jour où les catholiques commémorent la mort de Jésus sur la Croix. Il s'agit d'un texte qui reconnaît la supériorité de Dieu et qui souligne l’unité de tous les dieux et de tous les enseignements comme unique moyen d’atteindre le salut. Les neuf hindous sont membres du groupe Swadhyay Parivar, fondé en 1954 par Pandurang Sashtri Athavale (1920 – 2003), un philosophe hindou. Le groupe s’est associé à des mouvements en faveur de la paix interreligieuse.
Dans la cathédrale, ils ont rendu hommage en silence au Christ souffrant, discrètement, à l’écart des catholiques rassemblés dans la nef. Après cinq minutes de prières, au fond de la cathédrale, un des membres du groupe a récité un bref passage au micro, devant l’assemblée, peu avant le début de la célébration de la Passion. En plus de reconnaître le Vendredi saint comme un jour pour rendre grâce, le message rendait hommage au sacrifice suprême du Christ pour l’humanité. Le texte lu soulignait aussi que le Christ avait souffert pour apaiser les souffrances de l’humanité, faisant un parallèle avec les croyances et les travaux du fondateur du groupe, Pandurang Athavale, qui a beaucoup travaillé sur ce sujet du salut de l’humanité.

« Le Christ appartient à tous »

« Jésus Christ, par son ultime sacrifice, a essayé de libérer l’humanité de la tristesse », disait le message en question. L’un des membres du groupe, qui souhaite rester anonyme, affirme que les enseignements d’Athavale se sont basés sur le texte hindou du Bhagavad Gita (« le chant du Seigneur »). « La récitation des ‘slokas’ [strophes] est notre façon de saluer le Christ », explique-t-il, précisant que le groupe n’appartient à aucun parti politique. Edward Crasta, paroissien de la cathédrale de Goa, a salué ce geste des hindous, en particulier alors que des groupes hindous deviennent de plus en plus fondamentalistes. Pour Edward Crasta, de telles intiatives doivent être saluées alors que des violences antichrétiennes sont perpétrées par des groupes hindous.
Un porte-parole du groupe a tenu à souligner que son objectif était simplement dévot. « Notre travail veut rendre hommage au Tout-Puissant. Il y a d’autres groupes qui se chargent de dénoncer ces problèmes », a-t-il déclaré. « Nous croyons que le Créateur de l’univers est un et unique, et que nous sommes tous frères et sœurs. » Le père Alfred Vaz a également salué le geste. Le jour du Vendredi saint, « c’est particulièrement marquant de voir des personnes d’une foi différente venir prier ensemble. Voir des frères hindous prier avec nous rappelle que le Christ appartient à tous », s’est-il réjoui.

(Avec Ucanews, à Panaji)

Copyright

Photo Ucanews