EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud Inde Catholiques et presbytériens: la réconciliation

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud - Inde

Imprimer

Catholiques et presbytériens: la réconciliation [ Bulletin EDA n° 102 ]

01/01/1991

Un événement dans l'Inde du nord-est: Mgr Tarcisius Resto, évêque auxiliaire de Shillong-Gauhati, a été invité par la communauté presbytérienne comme hôte d'honneur, le 29 novembre, de la fête de sa faculté de théologie, à Cherrapunjee près de Shillong, capitale du petit Etat du Meghalaya, à la frontière du Bangladesh. Dans toute cette partie de l'Inde, plus encore que dans le centre ou le sud, les relations inter-Eglises ont été extrêmement tendues tout au long du XIXème siècle et dans les premières décennies du XXème. Les missionnaires catholiques ont longtemps été considérés comme "voleurs de brebis" par leurs collègues protestants, qui les accusaient de vouloir réévangéliser à leur profit des populations déjà christianisées.

Cette invitation à Mgr Resto scelle donc une réconciliation de frères jadis ennemis. Prenant la parole au cours de la réception, l'évêque auxiliaire de Shillong-Gauhati a rappelé les bienfaits apportés par le christianisme à la nation indienne, et particulièrement aux ethnies de la région, notamment en matière d'éducation et de statut social. Il a également félicité l'Eglise presbytérienne pour le travail accompli au cours de ses 150 années de présence dans le nord-est, où elle compte aujourd'hui quelque 275 000 fidèles.

Mgr Resto est le premier prêtre de la tribu des Khasi à avoir accédé à l'épiscopat. L'archidiocèse de Shillong-Gauhati, qui a fêté en novembre 1990 le centenaire de sa fondation, rassemble actuellement plus de 200 000 catholiques, appartenant pour la plupart aux différents groupes tribaux qui sont nombreux dans toute cette partie du pays.