EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud Inde Prière et pénitence pour les frères défavorisés

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud - Inde

Imprimer

Prière et pénitence pour les frères défavorisés [ Bulletin EDA n° 101 ]

16/12/1990

A partir du 1er dimanche de l'Avent, à New Delhi, plusieurs groupes chrétiens de toutes confessions ont observé une semaine de jeûne et de prière en témoignage de solidarité avec les chrétiens des basses castes; des messages de soutien leur sont parvenus de nombreuses autres villes du pays.

Au début du "Sathyagraha" (5) de la capitale, plusieurs leaders ont exprimé leur inquiétude devant les atrocités commises à l'encontre des minorités et des femmes ainsi que devant l'injustice faite aux "dalits" chrétiens. ("dalit", en sanscrit, signifie "piétiné": c'est le nom que l'on donne désormais aux intouchables, aux hors-caste).

Le Sathyagraha était organisé par le "Rassemblement des organisations chrétiennes de toute l'Inde" (FAICO - Forum of All India Christian Organisations). Selon le prospectus de FAICO, "Le but de notre prière oecuménique et de notre Sathyagraha, c'est d'exprimer notre solidarité avec nos frères, les dalits chrétiens, et notre inquiétude devant les difficultés auxquelles le pays doit faire face". Et un leader catholique d'ajouter: "Ce jeûne et cette prière veulent proclamer à la face du pays la décision prise par les chrétiens de vivre, cette année, Noël dans l'austérité. Si quelqu'un dans la famille est malade ou s'il y a un deuil, on ne fait pas de fête. Lorsque nous sommes témoins des luttes entre les communautés, de la dégradation politique et morale, de l'injustice et de la violence, nous ne pouvons pas célébrer Noël".

De son côté, le professeur Sarai Chatterjee, un laïc protestant, commente: "Dans une société où l'on refuse de faire justice aux dalits, aux femmes, aux minorités, aux basses castes, il ne faut pas s'attendre à voir la paix et l'harmonie régner entre les communautés".

Les dalits chrétiens demandent que leur soient accordés les mêmes avantages, financiers et autres, dont jouissent leurs frères hindous et bouddhistes (6).

Notes

(5)EDA 100 (6)Voir EDA 88<br />