EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud Inde Des chrétiens pour une alliance Rajiv Gandhi-V.P. Singh

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud - Inde

Imprimer

Des chrétiens pour une alliance Rajiv Gandhi-V.P. Singh [ Bulletin EDA n° 100 ]

01/12/1990

"Vous avez tous les deux, respecté la sainteté de la Constitution indienne, chacun à votre manière... En cette heure sombre, nous attendons de vous que vous sortiez le pays de la tourmente..." Se présentant comme le porte-parole des 14 millions de catholiques indiens, M. Chhotebhai, président de l'Union catholique indienne en appelle ainsi à V.P. Singh et Rajiv Gandhi pour qu'ils forment une alliance de gouvernement. L'appel, en forme de lettre ouverte, a été publié, le 17 novembre 1990, par "The Examiner", un hebdomadaire catholique de Bombay.

Arguant du fait que le parti du Congrès de M. Gandhi et le Janata Dal de M. Singh n'ont pas de différences idéologiques réelles, M. Chhotebhai ajoute que "toutes les forces "séculières" doivent s'unir pour contrer l'offensive du chauvinisme hindou extrémisteIl estime en même temps que l'alliance, aujourd'hui rompue, du Janata Dal et des intégristes hindous du Bharatiya Janata Party (BJP), dans le gouvernement qui est tombé le 7 novembre dernier, a mené le pays "au bord de la guerre civileM. Chhotebhai accuse le BJP d'attiser ouvertement la révolte dans les rangs des forces de sécurité et juge qu'il faut reconstruire le grand parti de Nehru pour "éviter le démembrement de notre pays bien aiméLe Janata Dal avait été fondé par des dissidents du parti du Congrès au temps de Mme Indira Gandhi.

Une alliance des partis de M. Singh et de M. Gandhi serait effectivement majoritaire dans le pays. Il est à craindre cependant que les ambitions et les inimitiés personnelles ne soient trop fortes pour que l'appel de M. Chhotebhai ait quelque chance d'être entendu.