EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud Inde Un "Appel à la nation" au nom de la Conférence épiscopale

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud - Inde

Imprimer

Un "Appel à la nation" au nom de la Conférence épiscopale [ Bulletin EDA n° 98 ]

01/11/1990

Le Bureau permanent de la Conférence épiscopale a réuni ses 31 membres les 14 et 15 septembre 1990 à Bangalore pour traiter les affaires courantes et procéder à un examen de la situation dans le pays. Un communiqué a été rendu public le 21 septembre. La majeure partie du document traite des événements relatifs au décret gouvernemental du 7 août dernier à propos des "réservations" (3).

Comme il fallait s'y attendre, le texte déplore les violences et les partis pris qui empêchent de résoudre sainement et efficacement les difficultés et tensions qui peuvent surgir entre "soeurs et frères revêtus de la même dignité qui leur vient de Dieu, et disposant tous du même droit à une vie humaine décente". Il regrette amèrement que certains dans l'Eglise n'aient pas compris la nécessité des décisions gouvernementales, et que "des souffrances supplémentaires aient affecté le pays à la suite d'efforts bien intentionnés pour améliorer le sort des pauvres".

On explique que les mesures antérieurement prises se sont révélées insuffisantes, et qu'elles doivent donc être réajustées : tel est le but à atteindre, louable en soi, "indépendamment de la manière selon laquelle cet important changement pourra être obtenu". Chacun doit donc s'efforcer de mieux comprendre l'autre, et là on reconnaît qu'un effort doit être entrepris pour conscientiser davantage la population chrétienne: "Tout ce qui ressemblerait à de la discrimination dans la vie et les activités de l'Eglise, tout comme dans nos relations personnelles, doit être rejeté sans délai" comme n'étant pas digne d'un chrétien.

Les autres "points chauds" qui provoquent, dans le corps épiscopal, "un profond sentiment de détresse, d'angoisse et d'inquiétude" sont aussi passés en revue, notamment le Cachemire, le Pendjab, le Tamil Nadu. Les évêques ont aussi parlé des problèmes des travailleurs indiens du Moyen-Orient.

Notes

(3) EDA 94, p.8 ; 95, p.4 et 97, p.6<br />