EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud Bhoutan L'Assemblée nationale a décidé d'accueillir à nouveau 674 familles réfugiées au Népal depuis 1990

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud - Bhoutan

Imprimer

L'Assemblée nationale a décidé d'accueillir à nouveau 674 familles réfugiées au Népal depuis 1990 [ Bulletin EDA n° 247 ]

01/07/1997

Selon le Kathmandu Post du 29 juin 1997, l'Assemblée nationale du Bhoutan a décidé de rapatrier et d'implanter dans le sud du pays, dans les villages de Surrey, Bhur, Sersong, Danabari et Gelephu, 674 familles originaires du nord et de l'est qui avaient été obligées de fuir au Népal en 1990 sous la pression des persécutions ethniques et antidémocratiques de leur gouvernement (1). Cette décision a causé beaucoup d'anxiété parmi les Bhoutanais du sud du pays réfugiés au Népal dans les camps de Jhapa et de Morang.

Caritas Nepal avait été initialement la seule organisation à venir à leur secours. En 1993, à la demande des réfugiés eux-mêmes elle avait entrepris d'assumer l'éducation des enfants dans les camps. L'action de Caritas Népal en faveur des réfugiés fut aussi bénéfique pour les catholiques pauvres du Népal qui reconnaissaient avoir besoin, eux aussi, de l'aide de l'Eglise.

Le 27 juin dernier, des groupes de militants et de réfugiés ont protesté auprés de l'Ambassade de l'Inde à Kathmandou, contre l'arrestation, le 18 avril, de Rongthong Kuenley Dorje, président du Front uni pour la démocratie, basé à New Delhi. La presse népalaise affirme qu'un certain nombre de tentatives du gouvernement bhoutanais pour obtenir l'extradition de Dorje, qu'il accuse d'activités criminelles, avaient échoué. Les protestataires ont demandé son élargissement car, affirment-ils, "au Bhoutan, il n'aura aucune possibilité de se défendre

Notes

(1)EDA 135,145,183<br />