EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud Bangladesh

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud - Bangladesh

Le premier archevêque bengali de Dacca a été déclaré "serviteur de Dieu" par le Saint-Siège

Bangladesh 16/09/2006

Le 2 septembre dernier, à la cathédrale Sainte-Marie de Dacca, Mgr Paulinus Costa, actuel archevêque de Dacca, a annoncé devant 3 000 fidèles, que Mgr Theotonius Amal Ganguly, premier archevêque bengali de l'archidiocèse décédé en 1977 d'une crise cardiaque, avait été déclaré "serviteur de Dieu" par le Saint-Siège, franchissant ainsi un pas supplémentaire vers l'ouverture de la cause de sa béatification. Le titre "serviteur de Dieu" est le stade préliminaire conduisant aux trois étapes successives d'un procès canonique (1).

L'étude du développement socio-économique fait partie de la formation des séminaristes

Bangladesh 01/09/2006

L'ouverture récente d'un atelier d'initiation au développement socio-économique au grand séminaire national de Dacca montre bien que dans un pays où les catholiques sont encore très pauvres et sans beaucoup d'instruction, les séminaristes ne peuvent se contenter d'étudier la théologie ou l'Ecriture sainte.

Pour mieux défendre et guider les petits et les pauvres, un prêtre est devenu avocat

Bangladesh 16/07/2006

Le P. Lawrence Noresh Das est certes avocat, mais sa priorité, qui est d'être au service des pauvres, est aussi d'aider les catholiques à ne pas entreprendre des procès inconsidérés. Prêtre de la Congrégation de la Sainte Croix et avocat depuis 2000, il aide les plus démunis en leur procurant des conseils et, en cas de besoin, assure leur défense devant un tribunal. Cependant, a-t-il expliqué aux journalistes venus l'interroger le 12 juin, il est résolument partisan d'une "solution pacifique des conflits "J'essaie de faire comprendre à nos catholiques que de plaider les uns contre les autres non seulement coûte de l'argent, mais exige du temps, de l'énergie et détruit la bonne entente a-t-il souligné.

Une ONG fondée par des laïcs catholiques avec l'aide de la Caritas locale vient en aide aux personnes victimes de l'arsenic

Bangladesh 01/07/2006

Au Bangladesh, où la moitié des 70 millions de la population utilise de l'eau contaminée à l'arsenic, une association, Human Development Program (HDP), fondée par des laïcs catholiques avec l'aide de la Caritas locale, vient en aide aux personnes victimes de ce poison.

Le service des émissions en bengali de Radio Veritas a fêté son vingt-cinquième anniversaire

Bangladesh 01/03/2006

Maminul Islam, 11 ans, était le plus jeune des 350 auditeurs, tous non chrétiens, à avoir été choisi pour participer à la célébration du vingt-cinquième anniversaire des émissions en bengali de la radio catholique Radio Veritas Asia (RVA), dont il a pu rencontrer les présentateurs et les producteurs (1). "Je suis content de voir les visages des personnes qui travaillent au service bengali de Radio Veritas. A la radio, nous n'entendons que leurs voix et c'est une chance pour moi de pouvoir les rencontrer a expliqué le jeune garçon. Lui et son père participaient au "Colloque 2006 des auditeurs RVA organisé à Bhurungamari, en compagnie de vingt-deux autres membres de leur "Club des auditeurs ondes courtes de Shapla". Le 3 février dernier, les 350 participants d'un autre colloque, qui se tenait au collège Notre-Dame de Dacca, représentaient 36 districts sur les 63 que comprend le Bangladesh. Ils avaient été sélectionnés parmi ceux qui avaient fait parvenir une demande écrite au service bengali de RVA.

Fondée par des chrétiens il y a cinquante ans, une entreprise de crédit mutuel est devenue la plus importante de ce genre dans le pays

Bangladesh 01/01/2006

Les célébrations ont duré dix jours et ont rassemblé plus de 18 000 personnes. Le 1er décembre dernier, à Dacca, le dévoilement d'une statue du fondateur, le P. Charles J. Young, prêtre catholique de la Sainte-Croix, a marqué le début des festivités, largement couvertes par les médias locaux. C'était le cinquantième anniversaire de la fondation de la Coopérative chrétienne de crédit mutuel de Dacca (CCCULtd.-Dhaka) qui était ainsi fêté. Selon Nirmal Rozario, secrétaire général de la coopérative et de l'Association des chrétiens du Bangladesh, "CCCULtd-Dhaka a été le premier crédit mutuel fondé dans le pays et, en cinquante ans, est devenu la plus importante entreprise du genre dans le pays. Son action a bénéficié à des milliers de chrétiens, catholiques ou protestants, en leur permettant de se développer d'un point de vue économique et de rester unis".

Par crainte d'actions terroristes, il n'y aura pas de messe de minuit à Noël dans la plus grande paroisse catholique de Dacca

Bangladesh 16/12/2005

La plus grande paroisse de l'archidiocèse de Dacca n'aura pas de messe de minuit, ni à Noël ni au jour de l'An. C'est ce qu'a annoncé le P. A. Jyoti Gomes, curé de la paroisse du Saint Rosaire, lors des messes dominicales du 4 décembre dernier. Pour des raisons de sécurité, a-t-il précisé, la célébration de la veillée de Noël aura lieu tôt, dans la journée du 24 décembre. Il n'y aura également pas de messe de minuit pour la solennité de Marie, Mère de Dieu, le 1er janvier. La paroisse du Saint Rosaire est située dans le quartier de Tejgaon, au centre-ville de Dacca (1). Par ailleurs, le P. Gomes a demandé à ses paroissiens de ne pas prendre de sacs avec eux pour aller à l'église et leur a demandé d'être attentifs aux inconnus ayant un comportement suspect dans les locaux paroissiaux. Il a précisé qu'il avait récemment trouvé un homme errant autour de l'église.

Les catholiques de la tribu des Santal observent fidèlement les rites funéraires de leur ethnie

Bangladesh 16/11/2005

Chrétiens ou non, tous les membres de l'ethnie aborigène Santal (1) partagent la croyance selon laquelle les morts ont la vie éternelle. A l'occasion de la Toussaint et du jour des défunts célébré par les catholiques le 2 novembre, un laïc santal et un prêtre catholique ont fait état à des journalistes de l'agence Ucanews de la façon dont se vivaient la mort et les rites qui l'accompagnent chez les Santal. Chez les chrétiens Santal comme chez les chrétiens de par le monde, le 2 novembre est le jour où l'on se rend sur la tombe de ses défunts pour la nettoyer, l'orner de fleurs, de bougies et de bâtonnets d'encens. Selon le Santal Benjamin Soren, 40 ans, « pour les membres de la communauté Santal, tout décès est triste mais, assure-t-il, "tous croient qu'à travers la mort un Santal franchit le fleuve qui le sépare de la vie éternelle".

Des responsables politiques et religieux de Dacca fêtent les quarante ans de présence du YMCA, association protestante au service des jeunes et à vocation ocuménique

Bangladesh 01/11/2005

A l'occasion des quarante ans de présence au Bangladesh de la YMCA (Young Men's Christian Association), des responsables politiques et religieux de Dacca ont tenu à faire l'éloge de l'association d'inspiration protestante pour ses actions dans les domaines éducatif ou social. Le maire de la capitale, Sadek Hossain Khoka, et l'archevêque catholique de Dacca, Mgr Paulinus Costa, les deux invités d'honneur, se sont adressés au millier d'adhérents et amis rassemblés pour cette occasion, le 14 octobre dernier, à Dacca.

Inquiets face à la progression du sida, les représentants des différentes confessions religieuses se rencontrent pour parler de prévention

Bangladesh 01/11/2005

Les représentants des quatre principales religions présentes au Bangladesh se sont rencontrés récemment, une journée entière, pour voir comment la foi des croyants pouvait contribuer à prévenir la propagation du virus du sida. Ils étaient une trentaine de religieux représentant le bouddhisme, le christianisme, l'hindouisme et l'islam à s'être réunis pour mettre sur pied une stratégie préventive en lien avec la morale et les directives de chacune de leurs religions respectives. Cette journée du 12 octobre, intitulée : "Dialogue interreligieux sur les problèmes du sida (HIV/sida) au Bangladesh avait été organisée, en lien avec les Nations Unies, par le Conseil des mosquées du Bangladesh et l'Agence gouvernementale contre le sida (1). Le président du Conseil national des mosquées, le Maulana Abul Kalam Azad, présidait la rencontre qui s'est tenue au Palais des congrès Spectra de Dacca.