EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud Bangladesh

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud - Bangladesh

Le procès de Taslima Nasreen aura-t-il lieu?

Bangladesh 01/05/1995

Cinq fois reporté depuis décembre 1994, le procès d'Etat contre la romancière bangladaise Taslima Nasreen, réfugiée depuis août 1994 en Suède, devait une nouvelle fois s'ouvrir le 16 avril 1995 devant la plus haute juridiction du pays, la Haute cour de Dacca. Mais les débats du procès pour insulte à la religion viennent d'être à nouveau reportés au 17 mai 1995, pour vice de forme.

Une parlementaire est accusée de blasphème

Bangladesh 01/04/1995

Le 17 mars 1995, à Narayan Gunj, près de Dacca, au cours de la prière traditionnelle du vendredi, le responsable d'un groupe musulman fondamentaliste, M. Maulana Sadek Ahmed Siddiqui, a accusé une parlementaire, Mme Farida Rahman, de blasphème contre le Coran.

Les chrétiens craignent qu'une loi anti-blasphème soit adoptée à la faveur de la crise politique

Bangladesh 01/03/1995

Les chefs religieux et les personnalités civiles se demandent jusqu'où le parti national du Bangladesh ira dans son entente avec les fondamentalistes pour élargir ses soutiens et se maintenir au pouvoir (1). Car parmi les députés de l'opposition qui ont démissionné le 28 décembre en réclamant de nouvelles élections sous un gouvernement neutre, il y avait des membres du parti fondamentaliste Jamaat-e-Islami, dont le programme comprend l'introduction d'une loi sur le blasphème, décalquée presqu'entièrement sur celle du Pakistant et punissant sévèrement toute "souillure" du Coran ou de l'islam.

Des travailleurs du textile s'organisent en syndicat national indépendant

Bangladesh 16/01/1995

Au Bangladesh l'industrie du vêtement emploie 1,2 million d'ouvriers et ouvrières dans plus de 1 500 usines. Un syndicat ouvrier indépendant vient d'être créé pour eux avec le soutien de l'"Institut américano-asiatique du travail libre" (1), en particulier de Mme Rosaline Costa, consultante de cet institut, qui travaille au Bangladesh pour la commission "Justice et paix" des évêques catholiques. 80 000 adhésions ont été recueillies, dans 270 entreprises, et la charte du nouveau syndicat a été adoptée en assemblée constituante le 16 décembre 1994.

Mme Taslima Nasreen est jugée par contumace

Bangladesh 01/01/1995

Le procès par contumace de Mme Taslima Nasreen, écrivain du Bangladesh, qui a dû fuir son pays en raison des menaces de mort proférées contre elle par des groupes de musulmans fondamentalistes, s'est ouvert le 10 décembre 1994 à Dacca et a été aussitôt ajourné jusqu'au 3 janvier 1995. Mme Nasreen est accusée d'avoir publié dans l'un de ses livres des propos insultants à l'égard du prophète Mahomet (1). Elle risque deux ans de prison et une forte amende.

Un séminaire sur la famille

Bangladesh 16/11/1994

Du 13 au 15 octobre 1994, une centaine de couples venus de tous les diocèses du Bangladesh ont participé à un séminaire national sur le thème "Dignité et valeurs de la famille". Au cours de la session inaugurale, Mgr Francis Gomes, évêque de Mymensingh, a rappelé que la famille est le fondement de la société et de l'Eglise. "Si nos familles vont bien, la société et l'Eglise iront bien, elles aussi", a-t-il dit. Président de la commission épiscopale pour la famille, Mgr Gomes a déploré "la baisse de la dignité, des valeurs, de la morale et de la spiritualité" au sein des familles.

Une fraternité unit tous les prêtres diocésains du pays

Bangladesh 16/10/1994

La fraternité des prêtres diocésains du Bangladesh a été constituée en 1988. Ses statuts précisent que tout prêtre diocésain du pays en est membre. Elle compte actuellement 102 prêtres. Elle vient d'être présentée dans une interview (1) par son président, le père Philippe D'Rozario, 57 ans, du diocèse de Chittagong, qui fait du ministère paroissial à Barisal.

Démonstration de force des fondamentalistes musulmans alors que le gouvernement est accusé de connivence avec eux

Bangladesh 01/09/1994

Les musulmans fondamentalistes du Bangladesh ont profité de l'affaire de l'écrivain féministe Taslima Nasreen (1) pour montrer leur force dans des manifestations de masse à Dacca, le 29 juillet 1994.

Mymensingh : célébration interreligieuse pour l'Année de la famille

Bangladesh 16/06/1994

Le 13 mai 1994, le diocèse de Mymensingh a célébré l'Année internationale de la famille en commun avec des hindous et des musulmans. Organisée par le bureau de la Caritas de Mymensingh, la célébration a comporté des lectures tirées de la Bible, de la Bhagavat Gita et du Coran. A cette occasion, la Caritas a publié un livret afin d'aider les paroisses à préparer des célébrations semblables. On y trouve des articles écrits non seulement par des chrétiens, mais par des bouddhistes, des hindous et des musulmans. Au cours de la cérémonie, Mgr Francis A. Gomes, évêque de Mymensingh, a rappelé l'enseignement de l'Eglise sur la famille.

La faiblesse du gouvernement à l'égard des fondamentalistes musulmans suscite de plus en plus de réactions négatives dans la population

Bangladesh 16/06/1994

Le 9 juin 1994, les deux syndicats de journalistes du Bangladesh ont organisé une manifestation devant le bâtiment qui abrite le quotidien bengali Janakantha. Ils ont demandé la libération immédiate de Toab Khan et de Bohran Ahmed, deux de ses journalistes arrêtés la veille parce que, selon la police de Dacca, ils avaient "interprété de manière erronée le verset 3 du Coran, blessant ainsi la sensibilité religieuse des musulmansLe tribunal a refusé de les libérer sous caution. Le propriétaire du journal, accusé lui aussi, se cache et est recherché par la police. S'ils sont condamnés, les trois hommes risquent une peine de deux ans de travaux forcés.