EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud Bangladesh

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud - Bangladesh

Un laïc met sur pied un site Internet pour présenter les Eglises chrétiennes au Bangladesh, initiative saluée par l'Eglise catholique

Bangladesh 01/12/2000

Un laïc catholique de Dacca, Sylvester Danny Gomes, a pris l'initiative de créer un site web sur Internet afin de présenter les Eglises chrétiennes du Bangladesh. Dénommé <www.bangladesh-christian.com>, ce site se propose d'offrir aux chrétiens de ce pays la possibilité de mieux faire connaître leurs activités dans les domaines sociaux, éducatifs et spirituels. Consultable depuis huit mois, ce site se veut également une passerelle entre les chrétiens bangladais et les chrétiens, bangladais ou non, qui ne vivent pas au Bangladesh. Accueillie au départ avec scepticisme par différents responsables chrétiens, cette initiative est désormais soutenue par Mgr Michael Rozario, archevêque catholique de Dacca, qui a appelé tous les chrétiens à contribuer au succès de ce site et à l'enrichissement de son contenu.

La Caritas locale lance un appel à l'aide pour venir au secours des victimes des inondations

Bangladesh 16/10/2000

Caritas Bangladesh a lancé un appel au secours au début du mois d'octobre pour venir au secours des victimes des inondations, particulièrement graves cette année dans neuf districts de l'ouest du pays. Au moins 12 millions de personnes ont été directement touchées par la montée des eaux, et des régions qui n'avaient pas connu d'inondations depuis 60 ans ont été submergées. "L'eau est montée si rapidement dans ces zones que pratiquement personne n'a pu mettre ses biens à l'abri », rapporte Alo Benedict D'Rozario, directeur de la cellule de crise de Caritas Bangladesh.

Les catholiques du Bangladesh veulent organiser une rencontre nationale, ocuménique et interreligieuse pour marquer la fin de l'année jubilaire

Bangladesh 01/10/2000

Mgr Michael Rozario, évêque de Dacca et président de la Conférence épiscopale catholique du Bangladesh, a déclaré le 5 septembre, à Dacca, qu'une rencontre nationale, ocuménique et interreligieuse, allait être organisé pour marquer la fin de l'année jubilaire. Cette célébration se tiendra les 30 et 31 décembre. Mgr Rozario a souhaité la participation la plus large possible. Il a précisé que programmes et manifestations avaient été préparés dans chaque paroisse et chaque diocèse du pays. Le point culminant sera la célébration qui se déroulera sur le campus du collège Notre-Dame (NDC) à Dacca où plus de 10 000 personnes venues de l'ensemble du pays sont attendues. Le comité organisateur, composé d'une trentaine de personnes, y compris des évêques, des prêtres, des religieuses et des laïcs, veut inviter le président Shahabuddin Ahmed comme président d'honneur. Aux côtés des religieux et des hôtes de marque seront invités des éducateurs, des journalistes, des intellectuels, des professeurs, des hommes d'affaires, des travailleurs sociaux, des organisations non gouvernementales, des diplomates, des étudiants et des représentants des différentes ethnies.

Catholiques et anglicans cherchent à resserrer leur unité

Bangladesh 16/09/2000

Les responsables de l'Eglise catholique et de l'Eglise anglicane au Bangladesh ont décidé d'étudier ensemble les lignes directrices d'une pastorale commune en vue de resserrer les liens qui les unissent (1). Trente-quatre responsables anglicans et catholiques bangladais ont participé à un séminaire du 25 au 27 juillet dans les loc-aux du séminaire du Saint-Esprit à Dacca. Ils avaient choisi comme thème de réflexion : "L'Eglise commu-nion », titre d'un document publié en 1990 par la Commission internationale réunissant anglicans et catholi-ques romains. A l'issue de cette rencontre, les participants ont proposé la mise sur pied d'une commission mix-te chargée de la mise en ouvre des décisions prises par l'assemblée. Les priorités retenues sont la poursuite du travail de réflexion et d'échanges à tous les niveaux, la rédaction d'un guide de pastorale pour les mariages et l'apostolat auprès des familles, la formation des chrétiens et les rencontres inter-ecclésiales. D'autres décisions ont été prises comme la création d'une commission mixte chargée de l'étude de la théologie des sacrements, de la liturgie, des prières liturgiques ainsi que la publication des comptes-rendus des travaux du séminaire.

Une organisation rassemblant des hindous, des bouddhistes et des chrétiens demande la suppression des amendements à la Constitution faisant du Bangladesh un Etat islamique

Bangladesh 01/07/2000

Le Comité uni hindou-bouddhiste-chrétien du Bangladesh, une organisation rassemblant des membres de ces trois religions, minoritaires au Bangladesh, et militant pour le respect des principes sur lesquels repose l'indépendance du pays arrachée au Pakistan en 1971, demande au gouvernement de supprimer les passages amendés de la Constitution qui font du Bangladesh un Etat islamique. Selon Nim Chandra Bhowmik, secrétaire général de ce comité, les amendements apportés en 1988 aux sections 5 et 8 de la Constitution sont un facteur de division au sein de la société et ont fait des fidèles des religions minoritaires, dans ce pays musulman à 87 %, des citoyens de seconde zone.

Des bouddhistes, des hindous et des musulmans étaient présents à Dacca pour le jubilé de l'an 2000

Bangladesh 01/02/2000

Des bouddhistes, des hindous et des musulmans se sont joints au millier de catholiques rassemblés dans les jardins de l'archevêché de Dacca pour célébrer le jubilé de l'an 2000, le 14 janvier dernier. Organisée autour d'un grand repas communautaire, cette journée de festivités a été marquée par une messe solennelle à laquelle ont participé quatre évêques, 50 prêtres et 80 religieuses.

Musulmans et hindous participent au travail de formation humaine proposé par la Conférence épiscopale du Bangladesh

Bangladesh 16/10/1999

La Commission 'Justice & paix' de la Conférence des évêques du Bangladesh a organisé les 18, 19 et 20 septembre une table ronde réunissant une trentaine de travailleurs sociaux musulmans et hindous sur le thème du développement et des problèmes sociaux. Les participants à cette réunion, venus de diverses organisations non-gouvernementales, ont débattu des thèmes suivants : "développement et droits de l'homme", "les droits de la femme", "la résolution des conflits", "conscience sociale et analyse sociale".

Les peuples minoritaires du Bangladesh ont fait valoir leurs droits lors de la journée mondiale qui leur était consacrée

Bangladesh 01/09/1999

A l'occasion de la journée mondiale des peuples indigènes, le 9 août dernier, un grand rassemblement a réuni plus de 3 000 représentants des ethnies minoritaires ainsi que des militants bengalis de religions chrétienne, bouddhiste, hindoue et musulmane. Les participants ont ensuite procédé à un large échange de vues dans l'auditorium du centre des enseignants et des étudiants de l'université. La plupart des intervenants ont évoqué les persécutions, les expulsions hors de leurs terres traditionnelles dont sont victimes les ethnies minoritaires du pays. Ils ont demandé au gouvernement, qui n'avait pas jugé utile de marquer cette journée mondiale d'une quelconque manifestation, de garantir l'exercice de tous les droits des peuples indigènes et de mettre un terme à la discrimination exercée contre eux.

A Dacca, le meurtre présumé d'une jeune aborigène provoque des manifestations de protestation et l'arrestation de deux suspects

Bangladesh 16/07/1999

A Mymensingh, le 30 juin, deux groupes d'étudiants appartenant au peuple garo et d'autres responsables aborigènes ont manifesté pour protester contre la mort suspecte d'une jeune aborigène chrétienne deux hommes ont été mis en détention après la mort d'une jeune aborigène chrétienne. Les deux groupes d'étudiants garo sont le Bangladesh Garo Chatra Sangothon (BAGACHAS) et le Garo Student Union.

Chez les étudiants catholiques, unanimité contre les mariages avec un partenaire de religion différente

Bangladesh 01/07/1999

Les prêtres et étudiants catholiques présents à un séminaire organisé à Dacca par le Mouvement des étudiants catholiques du Bangladesh se sont prononcés dans leur grande majorité contre les mariages entre catholiques et non-catholiques et sont tombés d'accord pour décourager les jeunes de ce type de mariage dans un pays comme le Bangladesh où, pourtant, les catholiques ne représentent que 0,2 % d'une population de 130 millions d'habitants. Toutes les opinions exprimées sont allées dans ce sens et il n'y a eu guère de fausse note.