EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud Bangladesh

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud - Bangladesh

Le pays a subi les inondations les plus longues et les plus catastrophiques de ces cinquante dernières années

Bangladesh 01/10/1998

A la mi-septembre, pour la première fois depuis le début des inondations, il y a deux mois, les eaux ont commencé à décroître et, le 27 septembre, le centre de surveillance des inondations a annoncé que les cours d'eau des quatre grands bassins du pays se trouvaient désormais à un niveau en-dessous de leur cote d'alerte. Il n'empêche cependant qu'à la fin septembre, onze districts, sur les 55 qui avaient été inondés, étaient encore sous les eaux et l'on estime pour le moment que 1 200 personnes sont mortes, victimes de ces inondations, les plus graves du siècle, qui ont recouvert les deux tiers du territoire du pays. Les ravages sont immenses et non encore dénombrés dans toute leur ampleur.

Le gouvernement a demandé à des organisations non gouvernementales de se retirer de territoires occupés par des minorités ethniques

Bangladesh 01/09/1998

Selon le quotidien "Independent" du 12 août 1998, le gouvernement a demandé à certaines organisations non gouvernementales de se retirer des régions de Khagrachhari, Rangamatia et Bandarban, qui font partie du district de Chittagong Hill Tracts (CHT), territoire occupé par des minorités ethniques du Bangladesh.

Synode : les représentants du Bangladesh parlent de la situation de leur Eglise mais aussi des problèmes généraux de l'Asie

Bangladesh 16/05/1998

Les questions particulières aux catholiques du Bangladesh mais aussi les grands problèmes du christianisme en Asie ont fait l'objet des interventions des quatre représentants au synode de l'Eglise de ce pays, Eglise dont les fidèles constituent à peine le cinq-centième d'une population estimée à 117 millions d'habitants.

Des musulmans saccagent une école catholique et provoquent aussi des dégâts importants dans deux églises protestantes

Bangladesh 16/05/1998

C'est apparemment une dispute au sujet d'un terrain qui est à l'origine de la manifestation musulmane qui a provoqué, le 28 avril 1998, 10 millions de taka (216 000 $US) de dégâts à l'école St François-Xavier et a profané l'église St Thomas et l'église baptiste Sadarghat, situées dans le quartier de Luxmibazar de Dacca. La principale de l'école, Soeur Lourdes Mary, de la Congrégation de Notre-Dame des Missions, a raconté à des journalistes, le 29 avril, que l'école avait embauché 16 ouvriers pour abattre un arbre dans la propriété et démolir une vieille bâtisse délabrée. Quand le plus gros du travail fut terminé, un membre du personnel de la mosquée de Shahi, proche des bâtiments scolaires, a lancé un appel à ses coreligionnaires pour qu'ils viennent défendre la mosquée, sous prétexte que "les chrétiens païens" voulaient la détruire.

L'Eglise proteste contre des menaces d'expulsion qui concernent plus d'une centaine de familles catholiques

Bangladesh 16/03/1998

L'archevêque de Dacca, Mgr Michaël Rozario, et la Conférence des évêques du Bangladesh ont protesté auprès du premier ministre, Sheik Hasina Wajed, contre les menaces d'expulsion qui frappent des catholiques installés sur une propriété d'Eglise. Le gouvernement a l'intention d'acquérir 24 hectares du terrain qu'occupe le centre de pèlerinage de Diang à Chittagong, pour y installer une zone d'entrepôts pour le traitement des exportations coréennes. Actuellement, le centre de pèlerinage s'étend sur 32 hectares. Cette acquisition aboutirait à expulser quelque 125 familles vivant dans le Centre de réhabilitation de Diang, affirme le vice-provincial de la Sainte-Croix, Bijoy Rodrigues, qui a rencontré des fonctionnaires du gouvernement à ce sujet. Le centre, situé dans le village de Daulaptur, comporte un hôpital, un bâtiment d'habitation, un cimetière, une chapelle, la résidence des prêtres, celle des religieuses, un lycée et une école technique.

Le trente-deuxième rassemblement mondial musulman s'est tenu au Bangladesh et a attiré deux millions de fidèles

Bangladesh 01/03/1998

Plus de deux millions de fidèles musulmans venant de 71 pays ont participé au trente-deuxième rassemblement annuel de prières (Bishwa Ijtema) qui s'est tenu pendant trois jours à la mi-février sur le bord du Turag, à trente km au nord de Dacca. 5 000 participants venaient d'autres pays d'Asie, comme les Philippines, l'Inde, la Corée, la Malaisie, la Birmanie, le Pakistan, Singapour, le Sri Lanka, la Thaïlande. Cette manifestation, la plus importante pour l'islam après le pèlerinage de La Mecque, est organisée par l'association internationale "Tablig-i-Jamaat". Plus de 10 000 femmes, dans un lieu situé en dehors du terrain du rassemblement, ont pris part à la prière de conclusion.

Plusieurs catholiques ont été élus aux élections locales

Bangladesh 16/01/1998

Les élections locales ont lieu au Bangladesh tous les cinq ans et, en décembre 1997, plusieurs catholiques ont été élus. Ce scrutin portait sur les responsables locaux, les présidents des conseils syndicaux et les représentantes des femmes.

Pour la première fois, une chrétienne est candidate à des élections locales

Bangladesh 01/12/1997

Jane Kumkum D'Cruze, 39 ans, est la première femme catholique à se présenter aux élections locales de décembre prochain. Après avoir déposé son dossier de candidature au siège de sa circonscription à Munshiganj, elle a déclaré : "Je veux montrer ce dont une chrétienne est vraiment capable au sein d'une équipe chargée d'administrer une "union parishaden compagnie de 12 autres membres non chrétiens et d'un président. parishad est la plus petite unité administrative du Bangladesh.

Le premier ministre rend un hommage solennel à Mère Teresa

Bangladesh 16/10/1997

Lors d'un service à la mémoire de Mère Teresa, célébré par Mgr Michaël Rozario, à la cathédrale Ste Marie, le 20 septembre 1997, le premier ministre, Sheikh Hasina, a prononcé un discours où elle a qualifié la fondatrice des missionnaires de la charité d'"ange de paix et d'amourPour la plus haute responsable politique du Bangladesh, qui, le 13 septembre dernier, avait fait le voyage à Calcutta afin de participer aux funérailles de la religieuse, l'aspect le plus sublime de l'attitude de Mère Teresa à l'égard des autres a été d'avoir considéré chacun comme un être humain, au-delà de sa religion et de ses croyances. Elle n'allait pas vers les pauvres avec un message religieux, mais avec un amour agissant, a encore ajouté Sheikh Hasina.

Des manifestants protestent contre les positions des partis musulmans fondamentalistes

Bangladesh 01/10/1997

Des centaines de personnes opposées aux idées fondamentalistes ont manifesté dans les rues de Dacca pour demander l'interdiction des partis politiques d'inspiration religieuse. Participaient aussi à cette marche les familles des martyrs de la guerre d'indépendance et de nombreux anciens combattants. Les manifestants reprochent surtout aux partisans du fondamentalisme musulman de s'opposer à l'indépendance conquise sur le Pakistan en 1971. Au-dessus du cortège, on pouvait voir des calicots rouges verts et jaunes portant l'inscription : "Le procès de la guerre de 71 doit se tenir devant une cour spéciale