EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud Bangladesh Le premier archevêque bengali de Dacca a été déclaré "serviteur de Dieu" par le Saint-Siège

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud - Bangladesh

Imprimer

Le premier archevêque bengali de Dacca a été déclaré "serviteur de Dieu" par le Saint-Siège [ Bulletin EDA n° 447 ]

16/09/2006

Le 2 septembre dernier, à la cathédrale Sainte-Marie de Dacca, Mgr Paulinus Costa, actuel archevêque de Dacca, a annoncé devant 3 000 fidèles, que Mgr Theotonius Amal Ganguly, premier archevêque bengali de l'archidiocèse décédé en 1977 d'une crise cardiaque, avait été déclaré "serviteur de Dieu" par le Saint-Siège, franchissant ainsi un pas supplémentaire vers l'ouverture de la cause de sa béatification. Le titre "serviteur de Dieu" est le stade préliminaire conduisant aux trois étapes successives d'un procès canonique (1).

Mgr Theotonius Amal Ganguly, religieux de la congrégation de la Sainte-Croix et archevêque de 1967 à 1977, a été le premier enfant du pays à être ordonné évêque en 1960, date à partir de laquelle il a servi en tant qu'évêque auxiliaire de Dacca.

Pour le P. Stephen Gomes, supérieur de la congrégation de la Sainte-Croix au Bangladesh, Mgr Ganguly était "un saint" et nombreux sont les témoignages qui l'attestent : "Ceux qui connaissaient le serviteur de Dieu Ganguly le décrivaient comme un Moha Purush (saint, illuminé de l'intérieur)." "Mgr Ganguly était un pauvre d'esprit, il était humble et doux, c'était un pauvre de cour qui pouvait voir Dieu a ajouté Mgr Michael A. D'Rozario, évêque émérite de Khulna. Tous deux étaient originaires de la même paroisse de Dacca et avaient suivi le séminaire ensemble.

D'après un laïc qui travaille depuis 1958 à l'université catholique Notre-Dame, à Dacca - où Mgr Ganguly a enseigné la logique avant d'en devenir le directeur -, le défunt archevêque était apprécié de tous les étudiants de l'université. Des prêtres ont confié à l'agence de presse Ucanews que, touchés par son témoignage de vie, ils avaient décidés de devenir prêtre à leur tour et qu'ils ont toujours souhaité sa canonisation.

(1)Les trois étapes sont les suivantes : déclaré vénérable, béatifié puis canonisé, c'est-à-dire déclaré saint.