EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud Bangladesh Mme Taslima Nasreen est jugée par contumace

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud - Bangladesh

Imprimer

Mme Taslima Nasreen est jugée par contumace [ Bulletin EDA n° 190 ]

01/01/1995

Le procès par contumace de Mme Taslima Nasreen, écrivain du Bangladesh, qui a dû fuir son pays en raison des menaces de mort proférées contre elle par des groupes de musulmans fondamentalistes, s'est ouvert le 10 décembre 1994 à Dacca et a été aussitôt ajourné jusqu'au 3 janvier 1995. Mme Nasreen est accusée d'avoir publié dans l'un de ses livres des propos insultants à l'égard du prophète Mahomet (1). Elle risque deux ans de prison et une forte amende.

"J'espère gagner le procèsdit son avocat, Mme Sarah Hossein. Selon des experts en droit, ce jugement pourrait faire date dans l'histoire judiciaire du Bangladesh. Il affectera à l'avenir la liberté du peuple et les questions religieuses dans le pays. Un autre avocat, M. Shah Alam Bhuiyan, insiste à son tour sur l'importance de ce jugement. Si Mme Nasreen est déclarée innocente, dit-il, "les conséquences seront lourdes pour un pays conservateur sur le plan religieux, comme l'est le BangladeshIl n'existe pas, dans ce pays, de loi contre le blasphème et Mme Nasreen est jugée selon la loi qui interdit de blesser les sentiments religieux de quiconque. En fait, le parti fondamentaliste Jameel-e-Islami réclame depuis longtemps une loi sur le basphème.

Depuis 1993, deux groupes musulmans fondamentalistes ont mis à prix la tête de Mme Nasreen, qui s'est réfugiée en Suède.

Notes

(1) EDA 179, 182<br />