EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Vietnam

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Vietnam

CRISE DE L'EDUCATION NATIONALE

Vietnam 16/01/1992

Parmi toutes les crises dont la conjugaison menace aujourd'hui l'équilibre social au Vietnam, la plus grave, de l'avis de tous, est très certainement celle qui, depuis quelques années, concerne l'éducation. Elle est en tout cas, beaucoup plus mal resssentie encore que la crise économique, par une population très marquée par la valorisation confucéenne de la scolarisation et de tout ce qui s'y rattache. Par ailleurs, cette crise contribue, tous les jours davantage, à discréditer aux yeux des Vietnamiens un régime qui avait longtemps fait valoir que son peu de réussite économique était compensé par ses succès dans la formation des hommes, dans l'éducation populaire, dans la lutte contre l'analphabétisme et l'illettrisme.

Dirigeants de l'Eglise évangéliste emprisonnés au Vietnam

Vietnam 16/01/1992

1. Le pasteur Vo Xuân - Marié et père de quatre enfants, il a été arrêté le 4 décembre 1989 (3) pour avoir organisé des assemblées chrétiennes dans des maisons privées, dans la région de Binh Tuy où trois églises protestantes avaient été fermées pendant quelque temps. Accusé de "troubler la paix publiqueil a refusé de signer le texte mentionnant les charges relevées contre lui, comme le demande aujourd'hui la loi, parce que ces accusations étaient "mensongèresAvant son arrestation, il avait aussi baptisé un certain nombre de personnes. Le révérend Vo Xuân avait précédemment passé 12 ans en camp de rééducation, pour avoir été aumônier militaire sous l'ancien régime du Sud-Vietnam. Il est détenu dans la prison principale de la province de Thuân Hai, sans procès ni jugement. Sa famille a eu la permission de le voir pour la première fois durant cette deuxième période d'internement, en avril 1990.

Législation religieuse: nouvel échec du P. Phan Khac Tu à l'Assemblée nationale

Vietnam 16/01/1992

A la veille de la dernière séance de l'actuelle session de l'Assemblée nationale, le projet de code législatif en matière religieuse présenté par le P. Phan Khac Tu, député de Hô Chi Minh-Ville, n'a toujours pas été discuté par les représentants du peuple. "A mon grand regret, je n'ai pas encore reçu de réponse officielle du bureau de l'Assemblée nationale à son sujet" a déclaré l'auteur du projet à l'organe du Comité d'union du catholicisme à Hô Chi Minh-Ville, "Công Giao và Dân Tôc" (17). Il a ajouté que cela était d'autant plus dommage que, seul, un autre projet de loi émanait, comme le sien, de l'initiative des députés, tous les autres provenant directement du pouvoir exécutif.

A propos de l'ordination épiscopale de Dalat: le P. Huynh Công Minh élève la voix.

Vietnam 16/01/1992

"Comment (les catholiques) pourraient-ils croire à la sincérité de la politique de respect des religions appliquée par le Parti et l'Etat?". Cette invective est extraite d'une interview donnée à l'hebdomadaire catholique de Saïgon (14) par le P. Huynh Công Minh, récemment nommé deuxième vicaire général du diocèse de Hô Chi Minh-Ville (15). Les propos du prêtre, ancien député à l'Assemblée nationale, mettent vigoureusement en cause le comportement des autorités lors de l'incident qui a marqué la préparation des cérémonies de la consécration du nouvel évêque auxiliaire de Dalat, qui ont eu lieu le 3 décembre 1991 (16).

Nouvelle phase des négociations entre le Vietnam et le Vatican: une délégation romaine de haut niveau à Hanoi

Vietnam 16/01/1992

Le Vatican ayant fait connaître son désir de reprendre des négociations avec le Vietnam, le gouvernement a invité une délégation vaticane composée de Mgr Celli, haut responsable de la Secrétairerie d'Etat, et de Mgr Nguyen Van Phuong, de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples. Après quelques difficultés de dernière minute concernant le programme et la composition de la délégation, celle-ci est partie pour le Vietnam, le 12 janvier 1992. Le voyage a pour objectif principal d'entamer des négociations avec l'Etat vietnamien sur un certain nombre d'affaires pendantes concernant en particulier la hiérarchie de l'Eglise du pays. Dans le programme de la délégation romaine sont aussi prévus la visite d'un ou deux diocèses du Nord et un séjour à Hô Chi Minh-Ville. Les deux personnalités du Vatican devraient rester 5 jours au Vietnam.

Ordination de religieux à Hô Chi Minh-Ville

Vietnam 01/01/1992

Le 21 décembre 1991, Mgr Nguyên Van Binh, récemment rentré d'un voyage de plus de deux mois en Europe, a conféré l'ordination sacerdotale à 7 diacres de son diocèse. Un d'entre eux a été ordonné au titre du diocèse; les six autres appartiennent à des congrégations ou ordres religieux: deux jésuites, deux dominicains, un franciscain, et un religieux du Saint-Sacrement. Tous avaient obtenu la permission des autorités, nécessaire pour devenir prêtre. Depuis deux ans, cette permission est donnée avec moins de parcimonie qu'autrefois. Mais jusqu'à présent, seuls trois ou quatre religieux l'avaient obtenue. Le premier religieux a être ordonné prêtre après 1976 avait été un dominicain de la province de Lyon à Hô Chi Minh-Ville: il avait reçu le sacerdoce le 21 février 1990 (16). Les autres nouveaux prêtres, ordonnés depuis, sont franciscains ou salésiens.

Au séminaire de Hanoi: pas d'enseignement sans permission

Vietnam 01/01/1992

Comme "Eglises d'Asie" l'a signalé à plusieurs reprises, le grand séminaire de Hanoi qui, au Vietnam, a été le premier à ouvrir ses portes à nouveau, souffre d'un manque dramatique de personnel enseignant. Plusieurs fois, la Conférence épiscopale du Vietnam a demandé, sans succès, aux autorités civiles d'accorder à certains prêtres du Sud, la possibilité de se rendre à Hanoi pour dispenser leur enseignement aux étudiants du séminaire interdiocésain.

Un pasteur protestant arrêté: la répression des églises "domestiques" se poursuit.

Vietnam 01/01/1992

Le pasteur protestant Tran Mai, animateur spirituel de l'église "domestique" la plus importante de Hô Chi Minh-Ville, a été arrêté à son domicile, dans la matinée du 31 octobre. Il a été l'objet d'une mesure administrative lui infligeant trois années de prison, ce qui signifie qu'il ne sera vraisemblablement pas jugé. Les griefs retenus contre lui sont, d'une part, de s'être livré à des activités religieuses sans permission, d'autre part, de s'être opposé...  

A Dalat, ordination d'un nouvel évêque à la cathédrale

Vietnam 01/01/1992

Dans un esprit d'ouverture, les autorités provinciales du Lâm Dông avaient décidé de donner un grand faste et une certaine publicité aux cérémonies d'ordination du nouvel évêque auxiliaire de Dalat, Mgr Pierre Nguyên Van Nhân. Elles avaient même proposé le stade de la ville comme lieu le plus propice à une célébration solennelle et à l'accueil d'une assistance qui, selon les prévisions, devait dépasser une dizaine de milliers de personnes. Tout avait été préparé en ce sens. Cependant, 48 heures avant le début des cérémonies, un contrordre, venant des autorités provinciales et transmis aux responsables ecclésiastiques, informait ces derniers que tout se passerait à l'intérieur et autour de la cathédrale. Pour des raisons non divulguées, il n'était plus possible d'assurer la sécurité d'une grande foule dans le lieu ouvert qui avait été initialement prévu.

Politique religieuse: la méfiance remplace l'idéologie

Vietnam 01/01/1992

C'est avec une certaine curiosité que les lecteurs de la presse du soir à Hô Chi Minh-Ville ont pris connaissance de ce qui est, sans doute, un des premiers textes officiels sur la question religieuse depuis le 7ème Congrès du mois de juin 1991. Il s'agit d'un article paru dans "Saigon Giai Phong" (Saigon libéré) du 15 août 1991 (10) et intitulé "Mettre en oeuvre correctement la conception et la politique du Parti à l'égard de la religion au sein de la nouvelle situationLa signature est de M. Châu Quôc Tuân, actuel responsable du bureau des Affaires religieuses pour Hô Chi Minh-Ville.