EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Vietnam Des milliers de catholiques manifestent contre la loi sur la cybersécurité

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Vietnam

Imprimer

Des milliers de catholiques manifestent contre la loi sur la cybersécurité

Des milliers de catholiques manifestent contre la loi sur la cybersécurité

20/06/2018

Des dizaines de milliers de catholiques ont pris part, le 17 juin, aux manifestations organisées à Saïgon et partout dans le pays. Outre leur opposition à la nouvelle loi controversée sur la cybersécurité, les manifestants s’opposent également à un plan de développement économique, qui prévoit la création de trois nouvelles zones économiques spéciales. Ils craignent en effet que celles-ci ne soient contrôlées par les investisseurs chinois. Les représailles de la police ont entraîné de nombreux blessés, dont beaucoup de catholiques. 

Des catholiques ont été arrêtés lors des représailles de la police, après avoir participé à une manifestation organisée contre le plan de développement économique spécial et contre la loi controversée sur la cybersécurité. Le 17 juin, à Saïgon (Ho-Chi-Minh-Ville), près de deux cents manifestants, dont beaucoup de catholiques, ont voulu se rassembler dans le centre-ville, avant d’être arrêtés, battus et interrogés par la police. Les témoins affirment que l’action de la police avait pour but de mettre fin à la manifestation en cours. Dans d’autres régions du pays, des manifestants ont fait part de leur opposition à la nouvelle loi sur la cybersécurité. Ils s’opposent également à un projet de loi prévoyant trois nouvelles zones économiques spéciales, craignant qu’elles ne soient contrôlées par les investisseurs chinois.
Lua Ngoc Nguyen, une activiste catholique, confie avoir été battue et traînée dans un bus par quatre agents de sécurité, après avoir assisté à la messe dans la cathédrale Notre-Dame de Saïgon. Lua étaient en train de prier devant une statue de la Vierge quand elle a été arrêtée par la police. Lua explique qu’elle-même et 150 autres personnes ont été emportées vers une zone de détention. Beaucoup des détenus sont originaires d’autres provinces voisines de la ville, et beaucoup d’entre eux sont catholiques. Beaucoup d’entre eux ont été blessés. Durant sa détention Lua explique que la police lui criait dessus et battait de nombreux manifestants, dont des femmes, avant de les interroger. Un homme a même perdu conscience, et une jeune femme a été battue avec tellement de violence qu’elle a perdu une dent, poursuit-elle. Lua affirme que la police les accusait de participer à une manifestation contre le gouvernement. La police a également forcé les manifestants à supprimer les photos et vidéos de leurs téléphones portables.

Prière pour la paix et la justice au Vietnam

Yen Thi, un autre manifestant de la province de Lam Dong, confie qu’elle et son mari ont été détenus durant vingt heures, sans eau et sans nourriture, dans un commissariat de Saïgon, où les policiers les ont accusés de manifester illégalement et d’enfreindre la loi. « Nous sommes patriotes. Nous continuerons de nous opposer à la loi de développement économique et à la loi sur la cybersécurité, jusqu’à notre dernier souffle », affirme Yen Thi. Ailleurs dans le pays, la police aurait coupé le courant et les lignes téléphoniques, afin d’empêcher la population de répandre des informations, des photos ou des vidéos sur les manifestations. Des dizaines de milliers de catholiques, dont des prêtres de beaucoup de paroisses de la province de Ha Tinh, ont participé à la messe le 17 juin, afin de prier pour la justice et pour la paix dans le pays, et pour demander que les dirigeants protègent le Vietnam. Après la messe, ils ont pris la route pour marcher pacifiquement contre le plan de développement économique spécial et contre la loi de cybersécurité.
Le secrétaire du parti, Nguyen Phu Trong, a déclaré le 17 juin que le Vietnam avait besoin de cette loi sur la cybersécurité pour protéger le régime, et qu’il ne permettrait pas que la population « crie » contre l’État. Trong a accusé des agitateurs de manipuler le patriotisme de la population afin d’organiser des manifestations contre l’État. Il a averti que le gouvernement réprimerait sévèrement les opposants au régime.

(Avec Ucanews, Hanoi)

Copyright

Photo Mai Nhat Chi