EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Vietnam L’héritage spirituel de l’archevêque de Saïgon : « Dieu est ma joie »

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Vietnam

Imprimer

L’héritage spirituel de l’archevêque de Saïgon : « Dieu est ma joie »

L’héritage spirituel de l’archevêque de Saïgon : « Dieu est ma joie »

21/03/2018

Plus de 10 000 personnes, y compris des personnalités du gouvernement vietnamien, ont participé aux funérailles de l’archevêque défunt de Hô-Chi-Minh-Ville (Saïgon), Mgr Paul Bui Van Doc, décédé à Rome le 7 mars lors de la visite « ad limina » des évêques du Vietnam. Sa devise était « Dieu est ma joie ».

 

 

 

Les cadres du gouvernement se sont joints aux évêques vietnamiens dans leurs éloges de l’archevêque défunt de Hô-Chi-Minh-Ville (Saïgon), saluant l’évêque pour avoir aimé et pris soin du peuple de l’archidiocèse du sud du pays, et pour lui avoir apporté de la joie. Mgr Paul Bui Van Doc est mort d’un AVC le 7 mars à Rome, le lendemain de sa rencontre avec le pape François, peu après avoir célébré la messe en la basilique Saint-Paul-hors-les-Murs.
Son corps a été rapatrié à l’archevêché le 15 mars, puis transporté à la cathédrale Notre-Dame le jour suivant, pour que les catholiques puissent lui rendre visite avant ses funérailles, qui ont eu lieu le 17 mars. Les gens se sont pressés continuellement dans la cathédrale pour le visiter et prier pour lui. Près de 10 000 personnes ont participé à ses funérailles.
Le vice premier ministre Truong Hoa Binh, à cette occasion, a décrit Mgr Doc comme une personnalité remarquable qui a tenu un rôle important dans la construction et le développement de l’Église au Vietnam, ajoutant qu’il était « un pasteur doux, humble et attentionné, qui gardait de bonnes relations avec tous ». L’ancien président de la conférence épiscopale du Vietnam a aidé les catholiques à avancer aux côtés de leur pays et à reconstruire le pays, en amenant les fidèles de toutes les religions vers l’unité, a écrit le vice premier ministre dans le registre des funérailles.
Nguyen Thien Nhan, secrétaire du Parti Communiste de Hô-Chi-Minh-Ville, Mgr Doc travaillait étroitement avec les agences du gouvernement, auprès de qui il partageait les problèmes et les progrès de la ville de Saïgon. « Il appelait les prêtres, les religieux et les laïcs à suivre le message du pape Benoît XVI, qui disait que les bons catholiques sont aussi des bons citoyens », a-t-il ajouté. Ce dernier a confié que le décès de Mgr Doc était une grande perte pour l’Église catholique au Vietnam et pour la ville. Il a également offert de l’encens et prié pour que le défunt repose pour toujours dans la lumière de la résurrection.

« Un pasteur doux et humble »

Le président Tran Dai Quang, l’ancien premier ministre Nguyen Tan Dung, des responsables de ministères, des cadres gouvernementaux locaux ou de provinces voisines, ainsi que des organisations étrangères ont envoyé des gerbes de fleurs en hommage à l’archevêque. Le journal d’état Tuoi Tre a également écrit que l’archevêque défunt, dont la devise était « Dieu est ma joie », a vécu heureux et apportait de la joie à tous ceux qui l’entouraient, quelle que soit leur foi. Le journal l’a félicité pour avoir pris soin des enfants de Dieu, particulièrement les pauvres des régions plus reculées. Mgr Doc a ainsi célébré la messe la veille du jour de l’an, le 31 décembre 2017, dans le district reculé de Nha Be. Le journal l’a également salué car il « vivait humblement et qu’il n’hésitait pas à demander pardon pour ses erreurs ».
Lors de son installation comme archevêque d'Hô-Chi-Minh-Ville, en 2014, il disait : « S’il vous plaît, priez pour nous, vos pasteurs, et pardonnez-nous les erreurs que nous faisons en vous servant ». Mgr Joseph Nguyen Chi Linh, président de la conférence des évêques du Vietnam, a présidé les funérailles, qui étaient concélébrées par le cardinal Pierre Nguyen Van Nhon, archevêque de Hanoi, par le cardinal Jean-Baptiste Pham Minh Man, archevêque émérite de Hô-Chi-Minh-Ville, ainsi que par les évêques des 26 diocèses du pays. Près de 700 prêtres se sont joints à la célébration.
Dans son homélie, le cardinal Nhon, 80 ans, a confié que Mgr Doc a été influencé par l’esprit de Vatican II quand il étudiant la philosophie et la théologie à l’université urbanienne de Rome. Il a voulu transmettre cet esprit à beaucoup de prêtres, alors qu’il enseignait les séminaristes, a ajouté le cardinal. Mgr Nhon, qui était un ami proche de l’archevêque défunt, assure que celui-ci menait une vie de prière et de rencontres.

(Avec Ucanews, Hô-Chi-Minh-Ville)

Copyright

Photo Ucanews