EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Vietnam Prochain abandon de la politique du couple à deux enfants

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Vietnam

Imprimer

Prochain abandon de la politique du couple à deux enfants

Prochain abandon de la politique du couple à deux enfants

27/10/2017

Voilà plus de deux ans que les autorités vietnamiennes mettent en question le sévère contrôle exercé sur le nombre de naissances, contraignant les familles à ne pas dépasser les deux enfants. Plusieurs indices rapportés par la presse donnent à penser que le changement de politique démographique du gouvernement ne saurait tarder.

Les familles devraient bientôt avoir le droit de mettre au monde plus de deux enfants. Les premiers signes de ce changement sont déjà visibles à l’heure où les familles sont encouragées à donner naissance à deux enfants alors que récemment encore, on leur conseillait de restreindre leur descendance à un seul enfant.

Les membres du Parti appelés à montrer l'exemple

Aujourd’hui certaines régions où le taux de naissance est encore bas sont particulièrement encouragées à élever le nombre d’enfants par famille, comme par exemple, Ho-Chi-Minh-Ville ou encore le delta du Mékong. Il faut cependant noter que ces nouvelles consignes ne sont pas valables pour des régions comme les hauts plateaux du Centre-Vietnam où les cadres continuent de contraindre les familles issues des minorités ethniques à un nombre de naissances restreint.

Dans une conférence de presse tenue le 17 octobre dernier par un haut fonctionnaire du service de la démographie et du planning familial, Nguyên Van Tân, des informations parcellaires viennent d’être fournies sur la nouvelle orientation de la politique des naissances. Ce changement concernerait d’abord les membres du Parti, qui « se doivent d’être modèles en ce domaine comme dans les autres ». Selon le haut fonctionnaire, il est désormais question d’abandonner l’application de mesures disciplinaires pour les membres du Parti ayant contrevenu aux règlements en engendrant trois ou quatre enfants.

Pas de boom démographique en vue, selon les autorités

Interrogé pour savoir si le changement dans la politique de contrôle des naissances n’allait pas entraîner un boom démographique risquant de bouleverser la société actuelle, le haut fonctionnaire a assuré qu’il n’y aurait pas de changement majeur dans le taux des naissances global. Selon les prévisions de l’institut démographique, la population s’élèvera à 104 millions en 2030. Elle devrait atteindre le chiffre de 113 ou 115 millions en 2049. Aujourd’hui, le nombre d’habitants du Vietnam est estimé à plus de 95 millions. Il est prévu pour se rapprocher de 100 millions l’année prochaine.

Le responsable du planning familial et du service démographique a également déclaré que ses propres services en coordination avec le ministère de la Justice étaient en train de corriger certaines prescriptions de la loi qui désormais, ne sont plus en accord avec la nouvelle politique des naissances.

Il est intéressant de noter que, sans doute pour des raisons différentes, la famille, les valeurs qu’elle comporte, l’éducation des enfants reste un des grands soucis de l’Eglise du Vietnam. Celle-ci apporte sa contribution au synode des évêques à Rome qui a récemment traité ce domaine. Il a même fait l’objet de la pastorale commune menée durant cette année et l’année précédente.

(eda/jm)

Copyright

Légende image : "Chaque couple devrait avoir deux enfants" indique cette affiche de propagande, à Ho-Chi-Minh-ville. (Tuoi Tre News)