EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Vietnam Pollution maritime : des catholiques manifestent en même temps dans les provinces du Centre et à Saigon

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Vietnam

Imprimer

Pollution maritime : des catholiques manifestent en même temps dans les provinces du Centre et à Saigon

Pollution maritime : des catholiques manifestent en même temps dans les provinces du Centre et à Saigon

07/03/2017

Pour la première fois depuis le début des réactions populaires déclenchées par la pollution environnementale qu’a provoquée le complexe sidérurgique de Formosa, la manifestation qui a eu lieu dans la matinée du dimanche 5 mars se voulait d’une envergure nationale, même si le nombre de ...

... participants dans le Sud a été peu nombreux. Ce sont certes les provinces du Centre-Vietnam, les plus touchées par la pollution, qui ont fourni le plus de protestataires, mais plusieurs centaines de manifestants ont aussi marché dans les rues de Saigon et dans quelques autres villes du Sud.

L’appel à manifester avait été lancé sur Internet par le plus célèbre des anciens prisonniers de conscience vietnamiens, à savoir le P. Thaddée Nguyên Van Ly, revenu il y a quelques mois du centre pénitentiaire du Nord-Vietnam où il a purgé une longue peine. Son projet ne manque pas d’ambition puisqu’il propose que soient organisés des rassemblements sur tout le territoire du Vietnam tous les dimanches à partir du 5 mars 2017 jusqu’à la fin de l’année.

Mobilisation de paroisses catholiques

Dans la province du Nghê An, plusieurs milliers de fidèles se sont d’abord rassemblés ; ils étaient issus des paroisses de Phu Yên et de Manh Son. Cette foule s’est ensuite mise en marche vers la paroisse de Sông Ngoc. Les premiers manifestants se sont associés aux fidèles locaux pour participer à la messe locale aux intentions de la justice de la paix. Après la cérémonie, les fidèles, qui à ce moment-là étaient à peu près 6 000, se sont rendus au siège du district où ils ont manifesté, demandant la fermeture de l’usine à capitaux taïwanais responsable de la catastrophe écologique du mois d’avril 2016. De très nombreux agents de la Sécurité ont surveillé les déplacements de cette foule. Cependant aucune violence n’est à déplorer.

Cette même matinée, une autre manifestation s’est tenue dans la province voisine du Ha Tinh. Environ un millier de fidèles de la paroisse de Dong Yên est venu se rassembler devant les portails du complexe industriel Formosa. Les slogans criés par eux ou inscrit sur des calicots demandaient aux responsables taïwanais de quitter immédiatement le Vietnam. Selon les témoignages des manifestants, les agents de police étaient peu nombreux, le gros des forces de l’ordre étant retranché à l’intérieur de l’usine.

On n’a pas retrouvé la même affluence à Saigon, où le mot d’ordre du P. Thaddée Nguyen Van Ly a pourtant été entendu. Vers 7h45, environ 200 personnes, divisées en plusieurs groupes, se tenaient sur le parvis de la cathédrale. Un de ces groupes a commencé à scander des slogans demandant au complexe industriel responsable de la pollution du mois d’avril 2016 de quitter le Vietnam. Le petit attroupement a été immédiatement dispersé par les agents de la Sécurité. On a encore entendu ailleurs les mêmes slogans criés en langue anglaise par un autre groupe. Puis des haut-parleurs ont annoncé la dispersion de la manifestation. Des arrestations auraient eu lieu.

On signalait d’autres manifestations à Biên Hoa, dans le Dong Nai. A Hanoi, la Sécurité publique a empêché plusieurs dissidents de sortir de chez eux durant la journée du 5 mars. Les initiateurs de la manifestation ont jugé les résultats assez moyens mais se sont réjouis de voir que leur appel avait reçu un premier écho.

(eda/jm)