EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Vietnam Huit mois après la pollution maritime des côtes du Centre-Vietnam, de nombreuses victimes n’ont toujours pas été indemnisées

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Vietnam

Imprimer

Huit mois après la pollution maritime des côtes du Centre-Vietnam, de nombreuses victimes n’ont toujours pas été indemnisées

Huit mois après la pollution maritime des côtes du Centre-Vietnam, de nombreuses victimes n’ont toujours pas été indemnisées

09/12/2016

Voilà plus de huit mois que les riverains des côtes du Centre-Vietnam ont subi les dégâts de la pollution déclenchée au début du mois d’avril 2016 par le complexe industriel taïwanais Formosa Plastics. Beaucoup d’entre eux ont perdu de ce fait tous leurs moyens de subsistance. Le 23 septembre 2016, ...

... après le versement d’un dédommagement de 500 millions de dollars américains par l’usine responsable de la pollution, le Vice-Premier ministre avait signé une décision importante : il priait les responsables régionaux de faire parvenir au pouvoir central la liste des pertes subies par les pêcheurs en raison de la pollution maritime ainsi que les indemnisations requises. Selon la décision, le règlement des sommes dues devait être effectué au cours du mois d’octobre.

La presse officielle a annoncé que quelques-unes des victimes avaient reçu une indemnisation tirée de l’enveloppe de 500 millions de dollars versés au gouvernement par l’usine taïwanaise. Cependant, dans différents lieux du Centre-Vietnam, diverses catégories de sinistrés de la pollution n’ont encore rien reçu et manifestent désormais leur mécontentement.

Exaspération des populations locales

C’est le cas par exemple des habitants de la commune de Quang Xuân, dans la province de Quang Binh. Le 7 décembre dernier, 2 000 d’entre eux ont manifesté publiquement. En tête du cortège avançait le curé de la paroisse, appartenant au diocèse de Vinh. Lorsque la manifestation est arrivée au niveau de la Maison de la culture, le prêtre a exposé, au nom des fidèles de sa paroisse, l’ensemble des difficultés matérielles et morales rencontrées par la population après la pollution. Seuls les pêcheurs en haute mer ont été indemnisés, a-t-il déclaré. Mais beaucoup d’autres ont subi les conséquences de la pollution : les personnes chargées de la mise en vente des produits de la mer, les éleveurs de poissons et crustacés en bassin et quelques autres exerçant des professions en lien avec la pêche maritime. Ils ont été carrément oubliés, a souligné le prêtre, qui a ajouté que cette discrimination avait créé un sentiment d’injustice qui s’est ajouté à la misère matérielle dont ils souffraient.

Un certain nombre d’autorités locales sont venues prodiguer des encouragements à la population et leur faire un certain nombre de promesses auxquelles peu de personnes ont donné crédit. Une agitation similaire s’est manifestée en plusieurs autres lieux du Centre-Vietnam, en particulier dans les milieux catholiques, pour les mêmes raisons, à savoir la non-indemnisation de certaines catégories de victimes.

Le 2 décembre, Radio Free Asia (émissions en langue vietnamienne) a consacré un long reportage à l’agitation régnant dans l’important district de Ky Anh (province de Ha Tinh). Les indemnisations tardent à être versées aux victimes. Depuis le mois de novembre, on a pu observer de très nombreuses réactions publiques et privées chez les intéressés. L’irritation s’est élevée à un tel niveau que les autorités s’en sont émues. Hier, 8 décembre, une réunion tout à fait exceptionnelle a été organisée sur les lieux. Elle réunissait le ministre des Ressources naturelles et de l’Environnement et six représentants de la population du district, accompagnés de deux avocats. Le sujet de l’entretien était naturellement la pollution maritime. Le débat a duré toute la matinée. Il semble que les participants ont jugé satisfaisants les résultats de l’entretien qui a porté sur la gestion de l’usine Formosa et sur l’indemnisation.

vietnam - ministre formosa.jpg

8 décembre 2016 : rencontre entre le ministre des Ressources naturelles et de l’Environnement et des représentants des populations locales. (DR)

(eda/jm)