EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Vietnam L'archevêque de Hanoi sera créé cardinal au prochain consistoire

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Vietnam

Imprimer

L'archevêque de Hanoi sera créé cardinal au prochain consistoire

L'archevêque de Hanoi sera créé cardinal au prochain consistoire

05/01/2015

Le nom de l'archevêque de Hanoi, Mgr Pierre Nguyên Van Nhon, se trouve sur la liste des vingt archevêques et évêques qui seront promus à la dignité cardinalice, lors du consistoire du 14 février prochain. Ces nominations ont été annoncées par le pape François au cours de l'Angélus du dimanche 4 janvier 2015.

 

Le futur cardinal est archevêque du diocèse de la capitale du Vietnam depuis le 13 mai 2010, date à laquelle il avait succédé à Mgr Joseph Ngô Quang Kiêt.

Pierre Nguyên Van Nhon est né le 1er avril 1938 à Dalat. A l'âge de 10 ans, en 1949, il entamait ses études secondaires au petit séminaire de Saigon, puis, à partir de 1950, poursuivait sa formation sacerdotale à l'institut pontifical Pie X, nouvellement fondé dans sa ville natale de Dalat. Le 21 décembre 1967, il était ordonné prêtre pour le diocèse de Dalat.

Il est ensuite affecté au petit séminaire du diocèse comme enseignant, tout en poursuivant des études à la Faculté de lettres de l'université catholique de Dalat. Lorsque son évêque de l'époque, Mgr Hiên, fonde le grand séminaire Minh Hoa en 1972, c'est lui qui est choisi comme recteur.

Après le grand bouleversement constitué par le changement de régime du mois d'avril 1975, le nouvel évêque du diocèse lui confie la responsabilité de la paroisse de la cathédrale et, la même année, il devient vicaire général du diocèse. Au bout de quinze ans de ministère, en octobre 1991, il est appelé par le Saint-Siège à devenir l'évêque coadjuteur de Dalat. Il est consacré en décembre de cette même année. Après la nomination de son prédécesseur pour le diocèse de Thanh Hoa, il devient l'évêque principal du diocèse, un poste qu'il assumera pendant neuf ans.

En 2010, les relations entre l'archevêché de Hanoi et les autorités civiles se détériorent gravement à la suite de diverses manifestations des catholiques visant à récupérer des biens d'Eglise spoliés par l'Etat, en particulier les bâtiments de l'ancienne Délégation apostolique à Hanoi. L'archevêque, Mgr Joseph Ngô Quang Kiêt, présente sa démission, officiellement pour des raisons de santé. Beaucoup cependant estiment que cette démission est provoquée par des pressions exercées par l'Etat vietnamien qui lui a adressé publiquement de vives critiques, reprises aussitôt par la presse officielle .

Mgr Pierre Nguyên Van Nhon sera choisi par Rome pour le remplacer sur le siège de Hanoi. Il est d'abord nommé archevêque coadjuteur de la capitale par Benoît XVI le 22 avril 2010, et accueilli chaleureusement par son prédécesseur, qui affirme qu'il est tout à fait digne d'exercer le ministère épiscopal à Hanoi. Mgr Pierre Nguyên Van Nhon deviendra peu après archevêque principal de Hanoi, après l'acceptation de la démission de son prédécesseur par le Saint-Siège.

Le nouveau cardinal a également été président de la Conférence épiscopale du Vietnam pendant deux mandats et il a cédé la place récemment au nouvel archevêque de Saigon, Mgr Paul Bui Van Doc. Partisan de la réconciliation et de la concorde, il a su prendre à plusieurs reprises des positions fermes et élever la voix avec vigueur en diverses circonstances.

Ainsi il a publiquement pris la défense de l'ancien Institut pontifical de Dalat, ou encore, s'est insurgé contre la destruction des bâtiments de l'ancien Carmel de Hanoi. A plusieurs reprises, il a exprimé sa solidarité avec des communautés agressées par les pouvoirs publics. Il était président de la Conférence épiscopale lorsque celle-ci a publié un texte très critique concernant la nouvelle Constitution en 2013.

Le dernier archevêque de Hanoi à avoir été honoré de la dignité cardinalice avait été Mgr Paul Joseph Pham Dinh Tung, décédé le 22 février dernier 2009. Il jouissait d'une très grande popularité auprès les fidèles et ses funérailles avaient rassemblé plus de 20 000 personnes.

(eda/jm)