EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Vietnam Saigon : le pape François accepte la démission du cardinal Jean-Baptiste Pham Minh Mân. Mgr Paul Bui Van Doc lui succède

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Vietnam

Imprimer

Saigon : le pape François accepte la démission du cardinal Jean-Baptiste Pham Minh Mân. Mgr Paul Bui Van Doc lui succède

Saigon : le pape François accepte la démission du cardinal Jean-Baptiste Pham Minh Mân. Mgr Paul Bui Van Doc lui succède

24/03/2014

Le 22 mars 2014, le bureau de presse du Saint-Siège a annoncé que le pape François acceptait la démission demandée depuis déjà longtemps par l’archevêque de Saigon, le cardinal Jean-Baptiste Pham Minh Mân. C’est l’archevêque coadjuteur récemment nommé, Mgr Paul Bui Van Doc, qui lui succède à la tête de l’archidiocèse, précise l'agence VietCatholic News (1).

Le cardinal a fêté son 80e anniversaire le 5 mars dernier. Originaire de Ca Mau, il avait été orienté vers le séminaire par le P. François Buu Diêp, qui, quelques années plus tard, en 1946, pendant la première guerre du Vietnam, sacrifiera sa vie pour ses paroissiens dans des circonstances héroïques.

Jean-Baptiste Pham Minh Mân fut ordonné prêtre en 1965, puis poursuivit des études universitaires aux Etats-Unis. Après avoir longtemps été enseignant et supérieur du séminaire de Can Tho, il fut nommé évêque coadjuteur de My Tho au mois d’août 1993.

Cinq ans plus tard, il devenait archevêque de Saigon, mettant un terme à une période de vacance de siège accompagnée de très fortes tensions entre le Saint-Siège et le gouvernement vietnamien. Après avoir refusé, en 1975, la nomination de Mgr Nguyên Van Thuân comme archevêque coadjuteur de Saigon, les autorités s’opposèrent également à la nomination, en 1993, d’un administrateur apostolique, Mgr Huynh Van Nghi, évêque de Phant Thiêt. Le conflit s’intensifia après la mort de l’archevêque de Saigon, Mgr Paul Nguyên Van Binh, le 1er juillet 1995. Le différend fut finalement réglé en 1998 lors de négociations entre le gouvernement et le Saint-Siège, ce qui permit la nomination de Mgr Jean-Baptiste Pham Minh Mân.

Son action pastorale aura profondément marqué l’archidiocèse de Saigon. Il a publié régulièrement une lettre pastorale intitulée « La Lettre du pasteur » où il abordait les sujets les plus variés : des directives spirituelles adressées aux fidèles, des propositions de réforme de la société adressées aux dirigeants du pays, etc. Au niveau national, il était chargé de la pastorale des migrants. Il est souvent intervenu, avec modération, mais non sans risque, dans les questions touchant les relations de l’Eglise et de l’Etat. Le Centre pastoral de Saigon, aménagé par lui, abritera de nombreux rassemblements nationaux et internationaux. Tout ceci a été relaté par Eglises d’Asie, qui a publié 166 articles le concernant.

En 2003, le pape Jean-Paul II lui avait remis la barrette de cardinal. C’était la première fois dans l’histoire de l’Eglise du Vietnam que l’archevêque de la grande métropole du Sud recevait cette dignité. Après un moment d’hésitation, les autorités se félicitèrent de cette décision du souverain pontife qui permettait au Vietnam de bénéficier d’un cardinal pour le Nord, et d’un autre pour le Sud. C’est à ce titre que Mgr Mân participa aux deux conclaves ayant élu les papes Benoît XVI et François. Il a même eu droit à une marque particulière d’attention du pape François, après l’élection de ce dernier.

Le nouveau responsable de l’archidiocèse de Saigon, Mgr Paul Bui Van Doc, est âgé de 70 ans. Il est né à Dalat, qui, à cette époque, dépendait du vicariat apostolique de Saigon. Ordonné prêtre en 1910, il avait été appelé à la responsabilité du diocèse de My Tho au mois de mai 1990. C’est le 16 septembre dernier que le pape François l’avait nommé archevêque coadjuteur de Saigon avec droit de succession.

(eda/jm)

Notes

(1) VietCatholic News, 22 mars 2014.