EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Vietnam Deux évêques vietnamiens meurent subitement le même jour

Rechercher

Asie du Sud-Est - Vietnam

Deux évêques vietnamiens meurent subitement le même jour

Deux évêques vietnamiens meurent subitement le même jour

20/08/2013

Le 17 août dernier, les chancelleries concernées ont annoncé successivement le décès de deux évêques, Mgr Joseph Hoang Van Tiêm, responsable du diocèse de Bui Chu, au Nord-Vietnam, et Mgr Thomas Nguyên Van Tân, chargé du diocèse de Vinh Long, dans le sud. Le premier, âgé de 74 ans, a succombé dans la matinée (4 h du matin) à un infarctus du myocarde. ...

... Le second, âgé de 73 ans, est mort subitement dans la soirée, alors que rien ne laissait prévoir cette fin brutale. Deux jours plus tôt, il avait célébré dans la cathédrale la solennité de l’Assomption.

Ces deux décès ont créé une certaine émotion dans chacun des deux diocèses et l’Eglise du Vietnam tout entière. Au nom de la Conférence épiscopale, Mgr Pierre Nguyên Van Nhon a fait parvenir une lettre de condoléances aux diocèses endeuillés.

Mgr Joseph Hoang Van Tiêm était né le 12 septembre 1938 dans la province de Nam Dinh. Après des études au petit séminaire de Bui Chu, il était entré en 1960 au noviciat des religieux salésiens. Il poursuivit ensuite des études de philosophie et de théologie en Italie puis à Bethléem, en Israël. Ordonné prêtre en 1973, il revient au pays et enseigne la théologie morale au scolasticat salésien de Da Lat. Après les événements de 1975, il devient curé d’une paroisse de ce diocèse, charge qu’il conservera jusqu’en 1995, date à laquelle il reprendra son enseignement de théologie morale, cette fois-ci au grand séminaire de Hanoi.

C’est en 2000 qu’il fut nommé et consacré évêque de Bui Chu. Dans ce diocèse particulièrement marqué par la guerre, surtout par l’exode massif des chrétiens vers le sud en 1954, il a accompli de grandes réalisations, particulièrement dans le domaine de la formation des prêtres et des laïcs. Le diocèse est désormais pris en charge par Mgr Thomas Vu Dinh Hiêu, qui jusqu’ici était évêque coadjuteur.

Mgr Thomas Nguyên Van Tân, qui laisse son diocèse sans successeur désigné, venait de fêter le 15 août, le treizième anniversaire de son ordination épiscopale. Le communiqué de l’évêché de Vinh Long qui annonce sa mort dit de lui que « c’était un homme doué, bon, humble et aimé de tous ». Il était né le 27 décembre 1940 dans la province de Tra Vinh. Entré au petit séminaire de Vinh Long en 1953, il avait ensuite poursuivi ses études de philosophie et de théologie à l’Institut pontifical Pie X de Da Lat. Après avoir été ordonné prêtre en 1969, il enseigne au petit séminaire de Vinh Long avant d’être envoyé à Rome pour y poursuivre des études à la grégorienne où il obtient un doctorat de théologie.

A son retour, il est affecté au grand séminaire de Vinh Long. Il y vit des heures dramatiques, en septembre 1977, deux ans après le changement de régime d’avril 1975. Dans une lettre pastorale envoyée à ses fidèles, en octobre 2009, pour soutenir une congrégation religieuse spoliée de ses propriétés par l’Etat, il évoque ainsi cette période : « Chaque année, lorsque revient le mois de septembre, je repense aux événements du 7 septembre 1977, jour de la « grande épreuve » du diocèse de Vinh Long. Ce jour-là, la cathédrale, le grand séminaire, les établissements de la congrégation des Sœurs de Saint Paul de Chartres, l’Institut d’études de la Sainte-Croix ont été occupés. »

Il conservera la responsabilité de la chapelle du grand séminaire jusqu’à l’an 2000. A partir de 1988, il enseigne la théologie morale au grand séminaire de Cân Tho. Le 15 août 2000, il est nommé évêque coadjuteur du diocèse de Vinh Long. Il en devient l’évêque titulaire en 2001 avec la démission de son prédécesseur, Mgr Jacques Nguyên Van Mâu.

Le communiqué annonçant son décès fait l’éloge de l’action apostolique qu’il a menée dans son diocèse, de l’impulsion qu’il a donnée à la campagne pour la restauration d’églises anciennes et la construction d’églises nouvelles, des efforts accomplis par lui pour l’éveil des vocations sacerdotales et religieuses ainsi que pour la formation permanente du clergé et des congrégations.