EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Vietnam La Sécurité interdit le voyage à Rome d’un témoin important du procès de béatification du cardinal F.-X. Nguyên Van Thuân

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Vietnam

Imprimer

La Sécurité interdit le voyage à Rome d’un témoin important du procès de béatification du cardinal F.-X. Nguyên Van Thuân

La Sécurité interdit le voyage à Rome d’un témoin important du procès de béatification du cardinal F.-X. Nguyên Van Thuân

11/07/2013

Le critique littéraire Nguyên Hoang Duc, ancien fonctionnaire du Bureau des Affaires religieuses de la Sécurité publique et témoin de première importance dans le procès de béatification du cardinal François-Xavier Nguyên Van Thuân, a été empêché par la Sécurité publique de prendre l’avion pour se rendre à Rome. Il devait participer...

... à la cérémonie de clôture de l’enquête diocésaine en vue de la béatification du cardinal, qui s’est déroulée le 5 juillet dernier au Vatican, cérémonie à laquelle il avait été officiellement invité. Les faits ont été rapportés par la victime elle-même dans une interview accordée à Radio Free Asia, émissions en langue vietnamienne, du 5 juillet 2013 (2).

Dans la soirée du 2 juillet, Nguyên Hoang Duc s’était rendu à l’aéroport Nôi Bai de Hanoi. Il présentait son billet au guichet la compagnie thaïlandaise sur laquelle il devait voyager quand on l’avertit qu’il était attendu au bureau de la Sécurité publique de l’aéroport. Là, un officier lui déclara qu’il n’était pas autorisé sortir du pays, sans préciser le motif de cette interdiction. L’agent ajouta seulement qu’il agissait sur ordre. Pour connaître les raisons de cette interdiction, Nguyên Hoang Duc devait se rendre à un bureau dont on lui indiqua l’adresse. Après négociations, le critique littéraire réussit à obtenir que soit dressé un procès-verbal indiquant qu’il était empêché de sortir du pays.

Le critique littéraire a résumé les raisons qui ont, sans doute, motivé l’intervention de la police à son encontre. En premier lieu, le gouvernement est en désaccord avec la canonisation du cardinal, qui mettrait en évidence le long séjour d’un ecclésiastique de haut rang dans les prisons gouvernementales. Les autres raisons tiennent à la personnalité du critique littéraire. Ancien fonctionnaire des Affaires religieuses, il est aujourd’hui écrivain indépendant et se montre souvent critique à l’égard des autorités.

Dans l’enquête menée en vue de la béatification du cardinal François-Xavier Nguyên Van Thuân, Nguyên Hoang Duc est un témoin important dont la vie a été entièrement transformée par sa rencontre avec le futur béatifié alors détenu secrètement dans les locaux de la Sécurité de Hanoi, accusé, entre autres fautes, d’être le neveu du président Ngô Dinh Diêm et d’avoir été nommé archevêque coadjuteur de Saigon pour y mener l’opposition au nouveau régime.

A la fin des années 1970, Nguyên Hoang Duc était un membre haut placé du Bureau des Affaires religieuses du ministère de la Sécurité publique. Cadre de longue date dans le Bureau, il fut autorisé à aller apprendre le français auprès du cardinal. Le jeune cadre de la Sécurité fut très impressionné par la personnalité de Mgr Thuân. Dans l’interview à Radio Free Asia, il déclare qu’il est resté « fasciné » par lui. Plus tard, après les événements de Tienanmen en Chine, en 1989, il perdit ses convictions communistes et mit un terme à ses fonctions à la Sécurité publique. Pendant un temps, il travailla dans un service d’exploitation du pétrole à Saigon. Durant cette période, il se mit à fréquenter les églises, surtout la cathédrale et l’église de Notre-Dame du Perpétuel secours. Un jour, il rêva qu’il recevait le sacrement du baptême à l’intérieur d’une église et entama un cheminement difficile vers la conversion. Plus tard, après son baptême, il fut invité par des prêtres de Hanoi à décrire son itinéraire spirituel. Il écrivit alors un texte intitulé : « Chemin de la foi par l’intermédiaire de François-Xavier Nguyên Van Thuân ». Ce récit fut traduit en plusieurs langues, envoyé à Rome et constitue une pièce importante du dossier établi en vue de la béatification du cardinal Thuân. Nguyên Hoang Duc y déclare avoir bénéficié de trois miracles par l’intercession du cardinal : le miracle de la conversion à la foi chrétienne, celui de la guérison d’une maladie, et celui de la révélation d’un événement a venir.

Nguyên Hoang Duc est aujourd’hui surtout connu pour ses articles concernant l’actualité littéraire, principalement poétique, mais aussi les problèmes de société de son pays. C’est un écrivain connu pour son indépendance, ne faisant aucune concession à l’idéologie régnante.