EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Vietnam Discrète reprise des activités du scoutisme

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Vietnam

Imprimer

Discrète reprise des activités du scoutisme [ Bulletin EDA n° 188 ]

01/12/1994

Un article d'un journaliste du "Daily Telegraph", de Londres, repris dans la presse de Hongkong (20), affirme que le mouvement scout survit au Vietnam, sans uniforme ni insigne. Selon des informations recueillies auprès des adhérents clandestins, le mouvement compterait encore environ un millier de membres à Hô Chi Minh-Ville. Bien que le scoutisme ne soit l'objet d'aucune interdiction formelle du gouvernement, l'atmosphère ambiante est telle qu'elle rend impossible son fonctionnement public. Ses activités se déroulent dans la plus totale discrétion. Un scout vietnamien a confié au journaliste britannique: "Nous avons des activités sans caractère officiel dans les parcs publics de la ville, mais nous ne portons pas d'uniformes pour ne pas attirer l'attention sur nous. Nous les mettons seulement lors de camps organisés en province". Les instances dirigeantes du scoutisme international n'ont d'ailleurs aucunement l'intention de demander la reconnaissance officielle du mouvement par le gouvernement vietnamien.

Des divers témoignages recueillis, il ressort que le mouvement se réorganise aujourd'hui en fonction des problèmes qui se posent à la société vietnamienne. Les dirigeants scouts ont conscience que les valeurs morales du scoutisme peuvent être fort utiles à leur pays. Ils mettent en cause les excès du néo-capitalisme qui sévit au Vietnam depuis quelques années et sont soucieux de combler les vides laissés par l'effondrement progressif de l'ancienne morale sociale.

Le scoutisme qui avait quasiment disparu de la vie publique vietnamienne depuis dix-neuf ans possède une très longue tradition dans ce pays puisque il y est apparu dans les années trente autour des lycées de Hanoi et de Saïgon. Dès 1935, un premier rallye rassemblait déjà de très nombreux jeunes à Dalat. En 1937, était fondée pour toute l'Indochine la Fédération indochinoise des associations du scoutisme (F.I.A.S.) (21). De 1935 à 1945, le mouvement scout contribua à former de très nombreux militants. Lors des conflits qui ensanglantèrent le Vietnam pendant près de trente ans, ils prirent souvent des positions politiques diamétralement opposées et furent quelque fois amenés à lutter les uns contre les autres dans deux camps ennemis. Après 1954, les activités scoutes continuèrent à être florissantes dans tout le Sud-Vietnam. La silhouette du scout, son uniforme et son foulard étaient bien connus de toute la population du Sud.

Après 1975, la F.I.A.S a continué d'être reconnue par les instances internationales du mouvement. Beaucoup d'unités se sont reconstituées et ont repris leurs activités au sein de la diaspora d'Europe et des Etats-Unis. Cependant au Vietnam même, comme toutes les autres associations indépendantes, le mouvement était totalement rentré dans l'ombre. Le gouvernement, le Parti communiste et le Front patriotique se réservent en effet le droit de patronner toutes les organisations de jeunesse, que ce soit "les enfants sages de Hô Chi Minh", les pionniers, ou encore les jeunesses communistes.

Il faut aussi noter que l'actuelle réapparition du scoutisme dans les milieux chrétiens coïncide avec la réanimation d'un mouvement de jeunesses bouddhistes, appelé Gia Dinh Phat Tu (la famille bouddhiste), mouvement non gouvernemental, qui a repris vie et vigueur depuis quelques années. Selon les observateurs gouvernementaux eux-mêmes, qui le considèrent avec méfiance, il se développe très rapidement et jouit d'un grand rayonnement auprès des jeunes.

Notes

(20) Eastern Express 16.11.94<br />(21) D'après des notes de Georges Lefas, mep, ancien aumônier de la F.I.A.S.<br />