EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Timor-Oriental Nomination des évêques des diocèses catholiques de Dili et Baucau

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Timor-Oriental

Imprimer

Nomination des évêques des diocèses catholiques de Dili et Baucau [ Bulletin EDA n° 394 ]

01/04/2004

Le 27 février dernier, le Jean-Paul II a nommé Mgr Alberto Ricardo da Silva évêque de Dili et Mgr Basilio do Nascimento évêque de Baucau. Avec ces deux nominations, le pape normalise en quelque sorte la situation des deux diocèses catholiques du Timor-Oriental. Le siège de Dili était en effet vacant depuis le 26 novembre 2002, date de l'acceptation par le pape de la démission de Mgr Carlos Belo (1). Mgr do Nascimento, administrateur apostolique de Baucau depuis la création de ce diocèse en 1996, était alors devenu administrateur apostolique "sede vacante et ad nutum Sanctae Sedis" de Dili (2). Désormais, les deux diocèses du Timor-Oriental sont dirigés par des évêques en titre.

Mgr Alberto da Silva était jusqu'à présent supérieur du grand séminaire de Dili. Né en 1943 à Aileu, dans le diocèse de Dili, il a été formé à Macao et au Portugal ainsi qu'à Rome où il a obtenu une licence en théologie de la spiritualité. Ordonné prêtre le 15 août 1972 au Portugal, il est très vite revenu dans son pays pour y être vicaire à Ossu (1972-1973), directeur spirituel de propédeutique à Dare (1973-1974), curé de deux paroisses distinctes (1974-1980) puis vicaire général de Dili (1980-1992). A Rome pour études de 1992 à 1994, il est retourné à Dare supérieur du séminaire de propédeutique de 1995 à 2000. Depuis cette date, il était supérieur du grand séminaire de Dili. La date de sa consécration épiscopale a été fixée au 2 mai 2004. A l'agence Fides, il a déclaré vouloir, en tant qu'évêque de Dili, se consacrer à la "réconciliation nationale". L'Eglise a toujours travaillé pour cela, spécialement dans les moments de difficulté et de crise. Aujourd'hui, il y a besoin d'un effort supplémentaire pour donner à la jeune démocratie est-timoraise des bases solides d'harmonie et de paix, a-t-il déclaré en substance, insistant sur la nécessaire réconciliation dans la vérité et la justice entre tous les Est-Timorais, entre ceux qui sont encore réfugiés au Timor occidental et qui y restent par peur des représailles et ceux qui ont subi les exactions des milices pro-indonésiennes après le référendum d'août 1999. L'Eglise locale a toujours mis l'accent sur la nécessité du "pardon dans la vérité et dans la justice" comme base pour renforcer l'unité nationale, a déclaré Mgr Alberto da Silva.

Les diocèses de Dili (érigé en 1940) et de Baucau (érigé en 1996) sont directement rattachés au Saint-Siège. Il est régulièrement question depuis quelques années de la création d'un troisième diocèse et de la fondation d'une Conférence épiscopale du Timor-Oriental. Le Timor-Oriental est, avec 800 000 habitants, un des plus petits pays d'Asie et celui où la proportion de catholiques (95 %) est la plus forte.

Notes

(1)Voir EDA 364<br />(2)Au sujet de Mgr Basilio do Nascimento, on pourra lire les interviews qu'il a accordées à Eglises d'Asie dans EDA 354 &amp; 364 (documents annexes).<br />