EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Timor-Oriental Selon Mgr do Nascimento, la visite du président Gusmao au Saint-Siège a rappelé au monde l'existence du Timor-Oriental

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Timor-Oriental

Imprimer

Selon Mgr do Nascimento, la visite du président Gusmao au Saint-Siège a rappelé au monde l'existence du Timor-Oriental [ Bulletin EDA n° 384 ]

01/11/2003

Selon Mgr Basilio do Nascimento, administrateur apostolique des diocèses de Baucau et de Dili, les deux diocèses du Timor-Oriental, la récente visite officielle du président Xanana Gusmao au Saint-Siège a contribué à faire connaître le Timor-Oriental, dernière née des nations sur la carte du monde. "Je pense que la visite a été un pas en avant symbolique pour montrer au monde l'existence de cette nation indépendante et souveraine qu'est Timor Leste. Une bonne publicité pour ce tout petit Etat a déclaré l'évêque à la presse. Timor Leste est le nom portugais de Timor-Oriental, le portugais étant une des langues officielles de cette ancienne colonie portugaise passée sous contrôle indonésien de 1975 à 1999.

La rencontre du président Gusmao et du pape Jean-Paul II a eu lieu au Vatican le 11 octobre dernier. Le tête-à-tête a duré dix minutes dans la salle d'audience Paul VI. Peu après, les six personnes de la suite du président, dont l'ambassadeur du Timor-Oriental auprès de l'Union européenne, ont été présentées au Saint Père. Avant l'échange traditionnel des présents, le pape a rappelé le souvenir de son unique visite au Timor-Oriental, en 1989, alors que Xanana Gusmao dirigeait dans la jungle la résistance armée contre les autorités indonésiennes. Après deux décennies de combat, Xanana Gusmao, capturé par les forces indonésiennes, a passé six ans en prison puis en résidence surveillée. L'ancien chef de la résistance a accédé à la présidence lors de l'entrée de son pays au rang des nations en mai 2002, après plus de deux ans passé sous l'autorité transitoire des Nations Unies (1).

Mgr do Nascimento a tenu à préciser que, lors de cette visite au Saint-Siège, bien qu'étant catholique, le président Gusmao ne représentait pas l'Eglise locale mais le peuple est-timorais, en grande majorité catholique (2). "En tant que président, il a transmis au pape les messages du peuple timorais tout entier. Je suis heureux de savoir que le Saint Père soutient la lutte du Timor-Oriental pour sa survie a ajouté l'évêque.

Notes

(1)Au sujet de l'histoire récente du Timor-Oriental, on pourra lire, entre autres, le document : "Naissance d'une nation", publié dans le Cahier de documents de EDA 301.<br />(2)Sur une population de 700 000 habitants, 95% sont catholiques.<br />