EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Timor-Oriental Le gouvernement indonésien prend des initiatives pour se dédouaner aux yeux de l'opinion internationale

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Timor-Oriental

Imprimer

Le gouvernement indonésien prend des initiatives pour se dédouaner aux yeux de l'opinion internationale [ Bulletin EDA n° 160 ]

01/09/1993

Une série d'initiatives prises ces dernières semaines par le gouvernement indonésien indiquent sa volonté d'amadouer une opinion internationale très attentive aux événements de Timor Oriental (13).

C'est dans cette perspective qu'il faut comprendre l'annonce par les autorités de Jakarta que la condamnation à perpétuité de Xanana Gusmao a été réduite à vingt ans de prison. Deux autres militants indépendantistes accusés d'avoir organisé une manifestation à Dili en novembre 1991 (14) ont aussi vu leurs peines diminuées de deux ans. Ces annonces ont coïncidé avec la visite à Jakarta d'hommes d'affaires portugais désireux de renouer les liens avec l'Indonésie.

Par ailleurs, Jakarta a donné une grande publicité au pèlerinage au Vatican de 35 chefs coutumiers catholiques de Timor Oriental. Les chefs coutumiers ou liurai ont été reçus en grande pompe dans la capitale avant leur départ pour Rome et leurs frais de voyage ont été payés par une agence contrôlée par le gouvernement. Le gouverneur de Timor Oriental, Jose Abilio Soares, qui était à leur tête, a déclaré le 18 août : "Ce pèlerinage n'a aucune motivation politique ; il s'agit juste de l'accomplissement du rêve de ces liurai de rencontrer un jour leur Saint-Père".

Avant de quitter Jakarta, les 35 liurai ont publié un communiqué dans lequel ils affirment leur loyauté vis-à-vis du gouvernement central et le bien-fondé de l'annexion de Timor Oriental par l'Indonésie. Ils accusent aussi le Portugal d'avoir abandonné le territoire sans le préparer à la décolonisation.

Selon Juwono Sudarsono, observateur attentif de la scène indonésienne, l'organisation de ce pèlerinage par le gouvernement - quels qu'en soient les motifs - améliorera certainement l'image de l'Indonésie dans la communauté internationale. D'autres observateurs estiment que Jakarta veut prouver qu'il n'y a pas à Timor Oriental d'islamisation forcée de la population. C'est aussi dans la même perspective qu'il faut sans doute situer l'annonce - faite il y a plusieurs mois (15) - reprise récemment par les médias indonésiens de la construction à Dili d'une statue colossale du Christ face à la mer.

Notes

(13) Voir EDA 153, 154, 156 (14) EDA 121, 122 (15) EDA 150<br />