EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Thaïlande

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Thaïlande

L'Eglise catholique de Thaïlande s'est jointe aux célébrations des soixante ans de règne du roi Bhumibol

Thaïlande 16/06/2006

Dimanche 4 juin 2006, lors des messes de toutes les paroisses catholiques du pays, des prières particulières ont été dites pour le roi Bhumibol Adulyadej, à l'occasion du soixantième anniversaire de son accession au trône. A l'unisson de millions de Thaïlandais non chrétiens, nombre de fidèles arboraient à cette occasion un T-shirt jaune, couleur de la monarchie. Célébré le 9 juin dernier, cet anniversaire a été l'occasion pour le pays de se rassembler derrière la figure du roi, unanimement apprécié pour ses qualités de guide de la nation. Selon le cardinal Michai Kitbunchu, archevêque de Bangkok et cadet d'une année du roi, âgé de 78 ans, le monarque a su rester fidèle au serment qu'il a prononcé lors de son couronnement : "Régner avec rectitude pour le bénéfice et le bonheur du peuple siamois".

Les fidèles de la plus grande paroisse catholique chinoise de Bangkok souhaitent pouvoir assister à des messes en chinois afin de transmettre leur culture aux jeunes générations

Thaïlande 16/05/2006

La communauté catholique sino-thaïlandaise de la paroisse du Saint-Rosaire, dans l'ouest de Bangkok, souhaite pouvoir assister à des messes célébrées en langue chinoise, afin de transmettre la culture et l'identité chinoises aux jeunes générations, même si les paroissiens parlent couramment le thaïlandais. Selon la Conférence épiscopale thaïlandaise, près de 50 000 des 75 000 catholiques de l'archidiocèse de Bangkok ont des origines chinoises, y compris le cardinal-archevêque de Bangkok, Mgr Michael Michai Kitbunchu. Si la plupart des Sino-Thaïlandais sont des commerçants intégrés à la culture et à société thaïlandaises, ils sont fiers de leurs racines chinoises et souhaitent que les jeunes générations apprennent leur langue d'origine.

Un centre d'accueil géré par l'Eglise catholique vient en aide aux travailleurs migrants clandestins victimes d'abus

Thaïlande 16/05/2006

La promesse était séduisante : un travail régulier d'intendante ménagère sur l'île touristique de Phuket, un salaire mensuel de 6 000 bahts (130 euros) et une chambre où dormir en sécurité. Pour une Birmane, venue clandestinement en Thaïlande pour y trouver du travail, une telle offre ne se refuse pas. Pour Sao, âgée de 18 ans (son nom a été changé), la réalité a été très différente. Enlevée puis violée, elle a échappé de peu à un envoi en Malaisie où elle aurait été prostituée contre son gré.

Dans le cadre de sa campagne de Carême, le diocèse d'Ubon Ratchathani a lancé une émission hebdomadaire sur une radio commerciale

Thaïlande 16/04/2006

Dans le cadre de la campagne de Carême du diocèse catholique d'Ubon Ratchathani, dans le Nord-Est de la Thaïlande, le P. Jaturong Sarakun, responsable du Centre de développement social du diocèse, a lancé une émission hebdomadaire, "Communiquer l'Amour sur les ondes d'une radio commerciale, afin de sensibiliser les auditeurs au sens du Carême et au partage avec les plus pauvres.

Des études révèlent qu'une forte proportion de femmes catholiques sont maltraitées par leur mari

Thaïlande 16/04/2006

Interrogées pour une étude sur les femmes catholiques de Thaïlande, plus de la moitié des femmes mariées ont déclaré avoir été maltraitées par leur mari. Saowanit Nitananchai, secrétaire général de la Commission catholique de la condition féminine, a précisé que, pour son enquête, elle avait interrogé 1 200 femmes catholiques mariées, issues principalement de deux communautés, l'une dans la grande banlieue de Bangkok et l'autre dans le diocèse de Tharae-Nongsaeng, au nord-est du pays.

Les écoles catholiques s'interrogent sur le bien-fondé d'une décision gouvernementale visant à installer des distributeurs de préservatifs dans les établissements scolaires

Thaïlande 01/04/2006

En janvier dernier, le ministre de la Santé, Pinit Jarusombat, a déclaré que ses services envisageaient d'installer des distributeurs de préservatifs dans l'enceinte des établissements scolaires. Selon la presse locale, il a mis en avant le fait qu'une telle mesure s'inscrirait dans la lutte contre l'expansion de la pandémie de sida et la prévention des grossesses non désirées chez les jeunes filles. Son homologue de l'Education nationale, Chaturon Chaisaeng, a apporté son soutien à cette initiative, mais a toutefois précisé qu'elle devait s'accompagner d'un programme d'éducation sexuelle et d'information quant aux modes de transmission du virus du sida. Dans l'archidiocèse de Bangkok, qui gère un certain nombre d'établissements scolaires, la nouvelle n'a pas été bien accueillie, les responsables de l'éducation catholique s'interrogeant sur son bien-fondé (1).

A quelques jours des élections législatives du 2 avril, les responsables des grandes religions du pays ont appelé au calme et à l'unité

Thaïlande 01/04/2006

Tandis que les manifestations anti-Thaksin se maintenaient à un haut niveau de mobilisation dans les rues de Bangkok, les responsables des principales religions présentes dans le pays ont appelé au calme et à l'unité dans un pays divisé entre partisans et opposants au Premier ministre Thaksin Shinawatra. "Tous les Thaïlandais sont des patriotes et désirent pour le pays le progrès et le développement. Aujourd'hui, cependant, la crise politique perturbe et soucie les gens a déclaré le cardinal-archevêque de Bangkok, Mgr Michai Kitbunchu, le 20 mars devant une assemblée de 2 000 représentants des religions bouddhiste, musulmane, chrétienne, hindoue et sikh (1).

A Bangkok, dans le cadre de la lutte contre le sida, un collectif interreligieux dit "non" à l'emploi du préservatif

Thaïlande 16/12/2005

A un récent forum consacré à la lutte contre le sida à Bangkok, toutes les ONG proposaient des préservatifs aux visiteurs ; seule une équipe, formée de bouddhistes, de catholiques et de musulmans, leur parlait de maîtrise de soi. Du 23 au 25 novembre, à Sanam Luang, un vaste espace public de la capitale thaïlandaise, la foule est dense à se presser autour des baraques et des kiosques de différentes ONG de lutte contre le sida. Les militants distribuaient des brochures : "Comment éviter le sida ? des prospectus : "Comment contrôler l'infection du virus de l'immunodéficience humaine (VIH), antichambre du sida ?" ; d'autres encore abordaient le traitement de la maladie et les centres de soins spécialisés. Les préservatifs étaient placés en évidence et distribués en nombre aux passants ou à ceux qui s'arrêtaient pour lire les affiches décrivant le travail de telle ou telle ONG.

Des religieuses catholiques répondent aux défis lancés par les fléaux de la prostitution et du trafic de femmes

Thaïlande 01/12/2005

Des religieuses catholiques entendent lutter contre la prostitution et le trafic des femmes thaïlandaises grâce à des mesures de prévention et de soutien en faveur des jeunes femmes, qui sont souvent les victimes désignées de ce commerce. Lors du stage qui s'est déroulé à Sam Phran, au centre pastoral de l'archidiocèse de Bangkok, du 23 au 29 octobre dernier, des religieuses ont proposé une formation aux travailleurs sociaux catholiques confrontés au problème de la prostitution. Vingt-huit religieuses, un prêtre en poste dans le sud de la Thaïlande et un délégué de la Commission épiscopale des migrants ont bénéficié de ce stage. Les religieuses présentes appartenaient à neuf congrégations travaillant dans huit pays différents, tels l'Inde, la Malaisie et la Thaïlande.

La Commission du travail de l'épiscopat catholique aide les travailleurs migrants thaïlandais malades ou accidentés à retourner dans leur pays et à se réinsérer

Thaïlande 16/11/2005

La Commission du travail de l'épiscopat catholique thaïlandais vient en aide aux migrants thaïlandais malades ou accidentés à retourner dans leur pays et à se réinsérer. Selon le ministère du Travail thaïlandais, le nombre de Thaïlandais partis travailler à l'étranger, légalement ou non, s'élève à 320 000. La recherche d'un avenir professionnel et matériel meilleur motive la plupart d'entre eux qui quittent pays et famille pour aller travailler en Asie orientale ou ailleurs, où les conditions de travail qui les attendent sont souvent précaires, voire risquées.