EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Thaïlande

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Thaïlande

Selon Human Rights Watch, les victimes du conflit dans le sud du pays sont très majoritairement des civils

Thaïlande 16/09/2007

Depuis la reprise des violences, en 2004, dans le sud, à majorité musulmane, du pays, il n’est pratiquement pas de jours sans qu’on apprenne la mort violente d’une ou de plusieurs personnes, musulmanes ou bouddhistes, dans les quatre provinces de Pattani, Yala, Narathiwat et Songkhla, où les populations ethniquement malaises sont dominantes. Human Rights Watch a fait le décompte des victimes entre janvier 2004 et juillet 2007. Dans un rapport publié le 28 août dernier, l’organisation de défense des droits de l’homme indique que 2 463 personnes ont été tuées durant cette période et que 89 % d’entre elles (2 196 personnes) sont des civils.

L’Assemblée constituante a rejeté une proposition visant à inscrire le bouddhisme comme religion d’Etat dans la future Constitution

Thaïlande 16/07/2007

Dix mois après le putsch qui a vu la Thaïlande passer sous le contrôle des militaires, les membres de l’Assemblée constituante ont rejeté, à une forte majorité, l’inscription du bouddhisme comme religion d’Etat dans la future constitution. Cette nouvelle constitution sera soumise à un référendum le 19 août prochain et des élections législatives sont prévues le 25 novembre 2007.

Des moines bouddhistes demandent l’inscription du bouddhisme comme religion nationale dans la Constitution

Thaïlande 01/05/2007

Le 17 avril dernier, à l’avant-veille de la publication du projet de Constitution, un représentant de certains milieux bouddhistes a rendu visite à Prasong Sunsiri, président de la commission chargée de rédiger le texte constitutionnel, pour lui demander d’y inscrire le bouddhisme comme religion nationale (1). Au même moment, quelques centaines de moines manifestaient silencieusement devant le Parlement pour appuyer cette demande. Quelques jours plus tard, après que le projet de Constitution a été rendu public et qu’il a été constaté que le texte ne mentionnait pas de religion nationale, quelques centaines de moines bouddhistes sont à nouveau descendus dans la rue. Le 25 avril, des bonzes ont fait défiler neuf éléphants dans les rues de Bangkok, avant d’organiser un sit-in devant le Parlement. « Nous n’avons qu’une exigence : qu’il y ait une clause déclarant que ‘le bouddhisme est la religion nationale de la Thaïlande’ », a déclaré à l’Agence France-Presse Tongkhao Phuangrodpang, coordinateur de quelque trois cents groupes bouddhistes.

LE COUP D'ETAT DU 19 SEPTEMBRE 2006 : HARMONIQUES

Thaïlande 16/03/2007

Le 19 septembre 2006, l'armée thaïlandaise a déposé le Premier ministre Thaksin Shinawatra, qui se trouvait à New York à l'occasion de l'Assemblée générale de l'ONU. Ce coup d'Etat a pris par surprise le pays comme l'opinion internationale. Les pays de l'ASEAN ainsi que les Etats-Unis ont fait part de leur désapprobation. Si la prise du pouvoir par les militaires a été accueillie plutôt favorablement à Bangkok, la capitale, il n'a guère été apprécié dans les campagnes du nord et du nord-est du pays.

Une école informelle vient en aide aux enfants des travailleurs immigrés sans papiers

Thaïlande 16/03/2007

Travailler comme matelot sur un chalutier thaïlandais est en soi un travail éreintant, mais Saw, âgé de 15 ans, doit également faire face à la difficile situation d'être un étranger sans papiers. Ce jeune birman, qui n'a pas souhaité donner son vrai nom, ne pense qu'à une chose : passer son samedi après-midi dans la salle de gymnastique de la paroisse Sainte-Anne. Dans le port de pêche de la ville de Samut Sakhon, cette salle paroissiale est un havre de paix après des journées d'un travail quotidien harassant. Le samedi, quand il n'est pas à bord du bateau qui l'emploie dans le golfe de Thaïlande, Saw est content de retrouver ses amis, d'apprendre à lire, à écrire et de jouer au football.

Le nouvel évêque du diocèse de Nakhon Ratchasima veut faire du dialogue interreligieux sa priorité

Thaïlande 01/03/2007

L'évêque nouvellement nommé à la tête d'un diocèse considéré comme difficile dans le Nord-Est de la Thaïlande espère développer une meilleure entente entre Thaïlandais de différentes religions, non seulement dans sa région mais également dans l'ensemble du royaume.

Dans le sud thaïlandais, malgré les violences récurrentes, une religieuse catholique, directrice d'école, s'efforce d'aider les élèves dont elle a la responsabilité

Thaïlande 16/02/2007

En dépit de l'aggravation des violences dans les provinces de l'extrême sud de la Thaïlande, une religieuse catholique, directrice d'école, s'efforce de faire fonctionner l'établissement dont elle a la responsabilité. Elle vient également en aide des familles dont un des parents a été tué, victime de ces violences.

Rassemblement interethnique au séminaire national Saeng Tham dans la banlieue ouest de Bangkok

Thaïlande 16/01/2007

Le 17 décembre dernier, au grand séminaire national Saeng Tham de Thaïlande, à Sam Phran, dans la banlieue ouest de Bangkok, s'est tenu un rassemblement interethnique réunissant les différents membres des minorités ethniques qui vivent dans la capitale thaïlandaise et sa périphérie. Près de 400 personnes akha, karen, ou d'autres minorités ethniques se sont ainsi retrouvées pour le 16e rassemblement sportif organisé par les séminaristes.

Ordination d'un prêtre hmong thaïlandais pour la congrégation des rédemptoristes

Thaïlande 16/12/2006

Le 23 novembre dernier, à l'église du Saint-Rédempteur, à Bangkok, trois religieux rédemptoristes ont été ordonnés prêtres, dont parmi eux, le P. Chackrit Seathao, 32 ans, prêtre thaïlandais de la minorité hmong. Selon le charisme de l'ordre religieux, les nouveaux ordonnés consacreront l'essentiel de leur temps à l'évangélisation et au service des plus pauvres.

Face à la progression du sida chez les jeunes, l'Eglise catholique, très minoritaire dans le pays, propose une éducation à l'amour

Thaïlande 16/12/2006

La Thaïlande fait généralement l'objet d'éloges à propos des programmes que les autorités mènent dans le domaine de l'information de la population face au sida. Toutefois, depuis quelques années, les études indiquent que le taux d'infection croît à une vitesse alarmante au sein de la jeunesse thaïlandaise. Selon le directeur du Département de contrôle des maladies infectieuses, les 15-24 ans à Bangkok constituent la catégorie d'âges où les personnes infectées sont les plus nombreuses. "Les jeunes continuent à avoir des pratiques à haut risque. Ils sont plus nombreux que les autres catégories de la population à être sexuellement actif et à moins recourir à l'usage du préservatif indique un responsable du ministère de la Santé.