EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Thaïlande Les Thaïlandais s’unissent autour des douze enfants piégés dans la grotte de Tham Luang

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Thaïlande

Imprimer

Les Thaïlandais s’unissent autour des douze enfants piégés dans la grotte de Tham Luang

Les Thaïlandais s’unissent autour des douze enfants piégés dans la grotte de Tham Luang

04/07/2018

Douze enfants et leur entraîneur de football, coincés depuis le 23 juin dans la grotte de Tham Luang, dans le district de Mae Sai dans le nord du pays, ont été retrouvés vivants. Il a fallu neuf jours aux opérations de secours pour les atteindre, et cela pourrait prendre des mois avant que les treize survivants puissent être secourus. La grotte est souvent inondée durant la saison des pluies, qui dure jusqu’en septembre ou octobre. Les faire remonter à l’aide de matériel de plongée pourrait s'avérer trop risqué pour des plongeurs inexpérimentés. Des milliers de Thaïlandais, bouddhistes et chrétiens, se sont réunis dans tout le pays autour du sauvetage.

L’équipe de sauvetage, en opération depuis dix jours, a été soutenue dans ses efforts par tout le pays. Avant-hier, lundi 2 juin, plusieurs représentants de la minorité tribale Lisu sont venus à l’entrée de la grotte de Tham Luang afin d'y chanter et de sacrifier des poulets et des porcs en offrande. De nombreuses initiatives semblables ont été vues dans des maisons, écoles et temples bouddhistes dans tout le pays, et le Patriarche suprême – le chef du clergé bouddhiste – a appelé à rester en union de prière pour la réussite de l’opération de sauvetage. Le sort des jeunes garçons a également attiré un groupe de gospel chrétien, venus chanter sur le site. Les musulmans du pays ont également dédié leurs prières du vendredi aux footballeurs piégés.
Les douze garçons et leur entraîneur, retrouvés au bout de neuf jours de sauvetage, recevront de la nourriture pour quatre mois. Ils seront formés à la plongée avant de pouvoir retrouver leurs familles, ainsi que l’explique l’armée thaïlandaise. Les secours s'attèlent désormais à la tâche difficile de l’évacuation du groupe tout en attendant que les eaux qui ont inondé la grotte se retirent. Dans la nuit du 2 au 3 juillet, le gouverneur de la province de Chiang Rai a annoncé que les sauveteurs avaient retrouvé l’équipe. Plus de mille personnes ont été impliquées, dont des équipes de Chine, de Birmanie, du Laos et d’Australie. Des plongeurs de la Marine thaïlandaise étaient présents, ainsi que trois experts britanniques et des militaires américains.
L’effort des secours a été freiné durant des jours en raison des fortes pluies qui ont inondé la grotte, bloquant l’accès vers le lieu où les sauveteurs espéraient trouver le groupe vivant. Ils ont profité d’une courte accalmie pour pouvoir progresser, alors que le niveau d’eau baissait progressivement grâce à des pompes hydrauliques. Les secours espéraient trouver le groupe sur un surplomb appelé « Pattaya Beach », mais ce dernier étant inondé, ils ont dû monter 350 mètres plus loin. Ce sont deux plongeurs britanniques qui ont localisé les garçons. La vidéo du premier contact avec le groupe montre les enfants assis au-dessus de l’eau et répondant aux sauveteurs, se plaignant d’avoir faim et demandant combien de temps ils devront rester là. Si les sauveteurs veulent pouvoir sortir les enfants avant la fin de la saison des pluies, qui dure jusqu’en septembre ou octobre, ils devront les former à la plongée. Mais progresser sous terre sans aucune visibilité à travers des eaux boueuses pourrait s'avérer trop dangereux pour des plongeurs inexpérimentés. Si les secours décident d’attendre, les treize survivants pourraient devoir patienter dans la grotte durant plusieurs mois, à l’aide d’approvisionnements continus et d’une assistance médicale.

(Avec Asianews)

Copyright

Photo Zinneke