EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Thailande Les évêques se joignent à toute la nation dans son hommage au roi

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Thailande

Imprimer

Les évêques se joignent à toute la nation dans son hommage au roi [ Bulletin EDA n° 167 ]

16/12/1993

A l'occasion de son soixante-sixième anniversaire, les chefs de l'Eglise de Thaïlande se sont joints aux autres dirigeants religieux pour une cérémonie d'hommage au roi Bhumiphol Adulyadj. Chef de la religion d'Etat, le bouddhisme, le roi de Thaïlande est également honoré comme monarque protecteur de toutes les religions reconnues du pays.

Des représentants du bouddhisme, du christianisme, de l'hindouisme, de l'islam et du sikhisme ont participé le 1er décembre 1993 à la célébration organisée chez le premier ministre sur le thème : "la religion soutien de la démocratie". Parlant au nom des catholiques, Mgr Georges Phimphisan, évêque d'Udon Thani, président de la conférence épiscopale de Thaïlande, a constaté que les adeptes de toutes les religions ont vécu dans la paix et l'harmonie durant les quarante-sept ans de règne du roi Bhumiphol et il a rappelé que l'histoire retient des rois de Thaïlande qu'ils sont restés fidèles aux principes de la religion.

Après les discours, les participants de la cérémonie furent priés d'observer cinq minutes de silence et d'offrir, chacun selon sa religion, des prières pour le roi.

Bien que les rois ne détiennent plus beaucoup de pouvoir direct depuis que le pays est devenu une monarchie constitutionnelle en 1932, le roi Bhumiphol qui est de tous les souverains qui règnent actuellement dans le monde celui dont le règne a été le plus long, jouit d'une haute estime et exerce une grande influence en Thaïlande. Son intervention personnelle fut décisive pour arrêter la sanglante répression des manifestations prodémocratiques de mai 1992 et provoquer la démission du général Suchinda Kraprayoon, premier ministre. Ayant parrainé beaucoup de projets de développement rural, le roi vient de suggérer diverses mesures pour pallier les effets de la sécheresse qui sévit dans une grande partie du pays.