EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Singapour Via des blogs, des prêtres et un séminariste de Singapour témoignent de leur foi sur Internet

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Singapour

Imprimer

Via des blogs, des prêtres et un séminariste de Singapour témoignent de leur foi sur Internet [ Bulletin EDA n° 465 ]

16/06/2007

Quelques prêtres et un séminariste de Singapour ont mis en ligne leurs blogs afin de partager leurs expériences spirituelles et d’évangéliser par l’intermédiaire d’Internet. « Je voulais tenir un journal spirituel sur la façon dont Dieu me parle dans ma vie. J’ai grandi avec la généralisation de l’informatique et le développement d’Internet. Je suis plus à l’aise avec un clavier qu’avec une plume », explique Terence Kesavan, étudiant au séminaire Saint-François-Xavier, dont le blog est en ligne depuis 2004. Il ajoute avoir été surpris du nombre de personnes qui ont lu son blog et qui y laissent des commentaires.

Le P. Aloysius Ong, quant à lui, a commencé à tenir un blog en juin 2001, alors qu’il était séminariste. « J’étais dans une période de recherche et de discernement, et je voulais que les gens sachent ce que ressent un séminariste à ce moment de sa vie », confie le P. Ong. Aujourd’hui, il utilise son blog pour donner aux lecteurs un aperçu de la vie d’un prêtre diocésain et pour montrer que « les prêtres sont des êtres humains ». Son blog donne lieu à beaucoup de réactions positives, comme par exemple « Ag », qui écrit : « Je suis tombé sur ton blog par hasard en faisant une recherche sur Google et j’ai beaucoup aimé lire tes remarques durant l’année. »

Depuis mars 2006, le P. Christopher Soh fait part de ses réflexions sur les lectures du dimanche sur son blog. « Ce blog était, à l’origine, une réponse aux quelques personnes qui m’avaient demandé copie de mes homélies », précise le P. Soh. « J’ai pensé qu’il était plus simple pour eux d’aller les consulter sur un blog. » Les réactions à son blog sont « relativement peu nombreuses » mais « positives dans l’ensemble », ajoute-t-il.

Selon Terence Kesavan, tous ces échanges sur Internet montrent que « les blogs peuvent être un très bon moyen d’évangélisation ». Il voudrait « faire partie de ces gens qui cherchent à faire d’Internet un lieu d’où Dieu n’est pas absent, à témoigner que Dieu est présent dans nos vies ».