EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Singapour La création d'une nouvelle paroisse souligne le dynamisme de la communauté catholique de la cité-Etat

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Singapour

Imprimer

La création d'une nouvelle paroisse souligne le dynamisme de la communauté catholique de la cité-Etat [ Bulletin EDA n° 438 ]

01/04/2006

En décembre 2007, si les travaux ne prennent pas de retard, l'archidiocèse de Singapour comptera une église paroissiale de plus, l'église de la Divine miséricorde. Dans la cité-Etat de 4,5 millions d'habitants, où les catholiques représentent environ 7 % de la population, le nombre des paroisses passera alors de 30 à 31. Selon les responsables de l'Eglise locale, l'érection de cette nouvelle paroisse est le signe de la croissance de la communauté catholique (1).

La paroisse de la Divine miséricorde sera séparée du territoire de celle de la Sainte Trinité, située à l'extrémité orientale de la ville. Selon le P. Johnson Fernandez, curé de la Sainte Trinité, le travail pastoral devenait difficile tant le nombre des fidèles était important. Avec quatre prêtres pour 14 000 catholiques, "bien des paroissiens n'avaient pas la possibilité de s'entretenir individuellement avec leurs prêtres explique le P. Fernandez. Comparant l'église paroissiale à "un grand centre commercial, avec des gens allant et venant sans cesse il ajoute que Mgr Nicholas Chia, archevêque de Singapour, a très rapidement acquiescé au souhait exprimé par le conseil paroissial de la création d'une nouvelle paroisse, par division du territoire de celle de la Sainte Trinité. Nommé en mai 2001 à la tête de l'archidiocèse de Singapour, Mgr Chia avait effectué sa première visite officielle à la paroisse de la Sainte Trinité en 2004, et les mesures qui ont abouti à la création de la nouvelle paroisse ont débuté peu après.

Il y a quelques mois, lorsqu'un terrain de 3 000 m s'est libéré, le diocèse a saisi l'occasion et payé neuf millions de dollars de Singapour (cinq millions d'euros) pour l'acquérir. Les plans de la nouvelle église sont prêts. Le bâtiment comptera quatre étages, avec trois arches bien visibles, et s'enserrera au milieu d'un environnement composé d'immeubles d'habitation de grande hauteur. Pour s'adapter à l'habitat singapourien, caractérisé par de très fortes densités humaines et par une diminution de la taille des familles, la nouvelle paroisse mettra en place ce que l'archidiocèse préconise, à savoir la création de petits groupes de voisinage, où les familles d'un même ensemble ou groupes d'immeubles se rassemblent pour un temps de partage et de prière.

Selon le P. Fernandez, qui a été nommé curé de la nouvelle paroisse, "le plus important est de bâtir en premier lieu la communauté". Les groupes de voisinage ont ainsi reçu pour mission, durant les semaines précédant Pâques, de rendre visite aux familles catholiques du territoire de la future paroisse, afin de se faire connaître et de connaître les nouveaux paroissiens. Viendra ensuite la mise en place des divers ministères liturgiques, des activités catéchétiques et des programmes sociaux pour les personnes défavorisées.

Notes

(1)Au sujet de la communauté catholique à Singapour, dont la croissance, remarquable, ne s'accompagne pas d'un essor des vocations sacerdotales, voir EDA 351<br />