EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Singapour Le gouvernement interdit la circulation d'une publication presbytérienne

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Singapour

Imprimer

Le gouvernement interdit la circulation d'une publication presbytérienne [ Bulletin EDA n° 135 ]

16/06/1992

Les autorités gouvernementales ont interdit la publication et la circulation du bulletin hebdomadaire d'une Eglise presbytérienne. Celui-ci a été jugé trop "agressif".

Cet hebdomadaire avait pris l'habitude de condamner l'"adoration des idoles". Le numéro du 7 mars 1992 rapportait l'histoire d'un homme d'affaires chinois, vivant dans la crainte des "idoles", ...

 

... qui avait payé d'importantes sommes d'argent à des temples de la religion populaire chinoise pour apaiser les esprits maléfiques. Après sa conversion au christianisme, l'homme avait "exécuté" les "idoles" qu'il possédait. Selon des sources proches de l'Eglise presbytérienne biblique, c'est cet article qui a été jugé "agressif" par les autorités.

Le Rév. Timothy Tow, pasteur de l'Eglise presbytérienne biblique de Singapour et directeur du bulletin depuis 28 ans, a appris la nouvelle alors qu'il se trouvait en Terre sainte pour un pèlerinage. Il s'est déclaré "très surpris" de la décision des autorités gouvernementales.

Le Rév. Tow avait été convoqué par la police au début de l'année 1992, et on lui avait fait savoir que son bulletin était "illégalcar il était publié sans licence. Le pasteur avait déclaré n'avoir pas songé à demander un permis de publication, la plupart des publications d'Eglises à circulation interne étant distribuées sans être officiellement enregistrées. A la suite de cette entrevue, le pasteur avait demandé une licence qui lui fut refusée quelques semaines plus tard.

Les sessions de destruction d'"idoles" sont monnaie courante, à Singapour, dans les Eglises évangéliques ou dans les sectes chrétiennes fondamentalistes. Depuis un certain temps, celles-ci inquiètent les autorités politiques par leur prosélytisme conquérant. Cette dernière décision du gouvernement est sans doute un avertissement et pourrait être le prélude à des actions plus dures.

L'Eglise presbytérienne biblique du Rév. Timothy Tow est membre du Conseil international des Eglises chrétiennes, formé en dehors du Conseil oecuménique des Eglises, jugé trop libéral. Le pasteur Tow en fut le président pour l'Asie, de 1966 à 1988.