EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est

Le denier du culte remis à l'honneur

Philippines 01/03/1991

Le second concile plénier des Philippines vient d'approuver à l'unanimité la réintroduction du denier du culte. Cette décision a été prise afin d'assurer à l'Eglise des ressources matérielles plus régulières.

Le diaconat permanent au concile plénier

Philippines 01/03/1991

Le second concile plénier des Philippines a décidé d'encourager le diaconat permanent. Mais l'unanimité ne semble pas avoir été faite.

Priorité aux pauvres, aux laïcs

Philippines 01/03/1991

Le second concile plénier des Philippines s'est clos, le 17 février 1991 à Manille, sur un nouvel engagement en faveur d'une "option préférentielle" pour les pauvres, et pour une plus grande place offerte aux laïcs dans la conduite des affaires de l'Eglise.

Mgr Nguyên Minh Nhât a des ennuis

Vietnam 01/03/1991

Comme il l'a lui-même signalé dans l'interview accordée à "Eglises d'Asie" (9), Mgr Nguyên Minh Nhât, évêque de Xuân Lôc, dès avant son dernier voyage à Rome et en France, avait déjà prévu, pour son retour, l'organisation des fêtes du 25ème anniversaire de son diocèse. Peu après son retour au Vietnam, il recevait des autorités une lettre officielle lui permettant d'organiser ces fêtes dans le sanctuaire marial de Bai Dâu, comme il l'avait demandé. Mais cette autorisation limitait à 2 000 le nombre de chrétiens pouvant participer aux cérémonies. Ce genre de restriction serait habituel de la part des autorités. Dans ce cas-là, on se contente, d'habitude, d'envoyer 2 000 invitations, laissant aux autorités, si elles le veulent, le soin de barrer la route à ceux qui viendraient sans invitation.

Reprise des activités bouddhistes et des festivités traditionnelles

Cambodge 01/03/1991

Depuis la révision de la Constitution cambodgienne en 1989, la situation s'est peu à peu améliorée dans le pays tant pour les bouddhistes que pour les musulmans et les chrétiens (3).

Concile plénier: et les laïcs?

Philippines 16/02/1991

Plusieurs délégués et observateurs ont exprimé leur déception devant le petit nombre de laïcs participant activement au concile plénier. Sur 539 membres, ils ne sont que 137 et seuls les évêques ont voix délibérative. Tous admettent que l'assemblée est ouverte aux opinions exprimées par les laïcs. Mais les débats sont strictement consultatifs, et seuls les évêques peuvent voter les décrets et les directives du concile.

Le concile plénier et les prêtres (8)

Philippines 16/02/1991

"Il arrive que, cherchant une solution à ses problèmes, le prêtre ne puisse compter ni sur ses supérieurs, ni sur ses confrères. Nous n'avons pas de raison d'être fiers. Mais c'est un fait". C'est le responsable du séminaire de Palo, dans l'île de Leyte, qui parle ainsi.

L'Eglise et les élections présidentielles de 1992

Philippines 16/02/1991

Le cardinal Sin, archevêque de Manille, a soulevé une tempête dans la presse des Philippines. Il y a quelques semaines, il se déclarait ouvertement en faveur de l'un des futurs candidats aux élections présidentielles qui doivent avoir lieu en 1992.

Guérir les blessures du passé ?

Timor-Oriental 16/02/1991

Tel est, semble-t-il, le souhait que forment toutes les personnes qui, à Dili, exercent un quelconque pouvoir. On a vu qu'à l'occasion des fêtes de fin d'année, aussi bien l'administrateur apostolique, Mgr Belo, que le gouverneur M. Carrascalao, ont insisté sur la nécessité d'un retour à la paix pour l'ensemble du territoire (10).

Les religions plaident pour la paix dans le Golfe

Indonésie 16/02/1991

Réunis au sein d'un "Forum interreligieux" organisé pour la circonstance le 31 janvier 1991, les représentants autorisés des cinq religions reconnues dans le pays - islam, protestantisme, catholicisme, hindouisme et bouddhisme - ont publié une déclaration commune exprimant leur opposition à la poursuite des hostilités dans le Golfe, et pressant les Indonésiens de ne pas prêter l'oreille à la propagande selon laquelle il s'agirait d'une guerre de religion. Ils ont en même temps lancé un appel à diverses instances internationales telles que l'Organisation de la Conférence islamique, le Conseil oecuménique des Eglises, le Vatican, la Fédération bouddhique mondiale, la Fédération mondiale hindoue et le Mouvement des pays non alignés, pour qu'elles interviennent de telle sorte qu'il soit mis fin immédiatement aux opérations en cours au Moyen-Orient.