EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Philippines Mgr Dael, fils de pécheur, ordonné évêque à Mindanao

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Philippines

Imprimer

Mgr Dael, fils de pécheur, ordonné évêque à Mindanao

Mgr Dael, fils de pécheur, ordonné évêque à Mindanao

09/06/2018

Jeudi 7 juin, le cardinal Luis Antonio Tagle, archevêque de Manille, a ordonné évêque le père Raul Bautista Dael (photo). Sa devise choisie, « Avance au large », lui rappelle ses humbles origines, le prêtre étant fils d’un modeste pécheur de la province du Misamis oriental, dans le sud de l’archipel philippin. Il devient évêque de Tandag, dans l’île de Mindanao.

Jeudi 7 juin, le fils d’un modeste pécheur d’une ville côtière du sud des Philippines a été ordonné évêque de Tandag, dans la province de Surigao del Sur (Mindanao). Prêtre depuis 25 ans, le père Raul Bautista Dael, originaire de la province du Misamis oriental, a été ordonné évêque par le cardinal Luis Antonio Tagle, archevêque de Manille. Il remplace l’archevêque émérite de Tandag, Mgr Nere Odcimar, qui s’est retiré à 77 ans. Durant l’ordination épiscopale, le cardinal Tagle a rappelé à Mgr Dael qu’être évêque « n’était pas juste un honneur et que ce n’était ni une promotion, ni une carrière ». « Il ne s’agit pas de grimper les échelons et d’arriver là-haut avant les autres. Non, il s’agit d’une mission, comme Jésus lui-même a été envoyé », explique l’archevêque. Le cardinal Tagle a invité le nouvel évêque à « ne pas avoir peur » et à se mettre en marche, quelles que soient les épreuves qu’il devra traverser en tant qu’évêque.
De son côté, Mgr Dael a confié qu’il « tremblait de peur » quand le nonce papal lui a appris sa nomination en février. « C’était comme si le mystère entrait dans ma chair et pénétrait tout mon être, je pouvais sentir trembler jusqu’à mes propres entrailles », a-t-il déclaré après son ordination. Mgr Dael a confié qu’il ne pouvait pas imaginer se voir confier « une si belle mission ». « Je me suis senti indigne. Je connais mes propres insuffisances. Mais en même temps, j’ai senti que le Seigneur bénissait mes efforts malgré ma faiblesse », a-t-il ajouté. Mgr Dael explique qu’il ne précipitera pas les choses dans son diocèse, mais qu’il prendra le temps de se familiariser avec ceux qu’il sera amené à servir.
« Pour le moment, je ne pense pas me lancer dans de grands projets. Je voudrais simplement écouter et observer », ajoute-t-il. Mgr Dael a choisi « Duc in Altum », (« Avance au large », Luc 5, 4) comme devise épiscopale, pour lui rappeler ses humbles origines. Pour le nouvel évêque, sa devise souligne également « le cœur de ma profonde amitié avec le Seigneur, dont tout mon ministère et toute ma vie dépendent ». Avant de rejoindre le séminaire, Mgr Dael a vécu la plus grande partie de son adolescence dans une école locale de sa ville natale. Il a commencé à apprendre la philosophie à l’université de Cagayan de Oro. Il a débuté sa formation religieuse et sacerdotale au séminaire San Jose de Mindanao en 1983. Il a ensuite rejoint l’école de théologie du séminaire Saint Jean-Marie Vianney, dont il est sorti en 1993. Il a obtenu sa licence de théologie sacrée à l’école de théologie Loyola de Manille, avant de poursuivre ses études à l’université pontificale grégorienne de Rome pour un doctorat.

(Avec Ucanews, Cagayan de Oro)