EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Philippines Sept prêtres ont été ordonnés dans la cathédrale de Palo dévastée par le typhon Haiyan

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Philippines

Imprimer

Sept prêtres ont été ordonnés dans la cathédrale de Palo dévastée par le typhon Haiyan

Sept prêtres ont été ordonnés dans la cathédrale de Palo dévastée par le typhon Haiyan

26/11/2013

« Nous avons peut-être tout perdu, mais notre foi est plus forte que jamais. Aucune épreuve, aucune tempête, aucun typhon ne pourront détruire notre détermination à avoir foi en Jésus-Christ. Et cela doit se manifester par des faits concrets. » Tels sont les propos tenus par le P. Amadeo Alvero au service d’information de la Conférence épiscopale philippine, CBCP News, ...

... le 25 novembre après l’ordination de sept prêtres par l’archevêque de Palo, Mgr John Du, dans une cathédrale au toit arraché par le typhon Haiyan.

Dix-huit jours après le passage terriblement destructeur de Haiyan sur la partie centrale de l’archipel philippin, alors que la reconstruction est à peine amorcée et s’annonce longue, l’archidiocèse de Palo a voulu manifester par « une action concrète » que l’Eglise et ses fidèles ne perdaient pas foi en l’avenir. Ce sont donc sept nouveaux prêtres qui ont été ordonnés, recevant le sacrement de l’ordre des mains de Mgr John Du.

Le 8 novembre dernier, le typhon Haiyan (Yolanda aux Philippines) n’a pas épargné la ville de Palo, située sur l’île de Leyte, un peu au sud de la ville de Tacloban, entièrement sinistrée. Palo, 63 000 habitants avant le typhon, et Tacloban, 200 000 habitants avant le typhon, se partagaient le siège des administrations de la Région VIII. Sur un plan ecclésial, Palo est le siège de l’archidiocèse éponyme. Outre la cathédrale, agrandie dans les années 1960, Palo abritait la résidence épiscopale, l’archevêché et différents séminaires (petit, intermédiaire et grand). Toutes ces infrastructures ont énormément souffert du typhon.

Lundi 25 novembre, c’est dans une cathédrale à l’air libre (le toit des années 1960 n’a pas résisté aux bourrasques) et devant le maître-autel de style baroque, toujours debout, que les sept nouveaux prêtres ont été ordonnés devant une foule de fidèles très dense. Un abri temporaire abritait l’autel principal des intempéries et du soleil. Selon le P. Alvero, porte-parole de l’archidiocèse, les sept nouveaux prêtres rejoignent un presbyterium d’environ 140 prêtres.

A ce jour, alors que le décompte des morts n’est pas achevé (il dépasse les 5 000 victimes), il semblerait qu’aucun prêtre, religieux ou religieuse n’ait trouvé la mort du fait du typhon. Mais le conditionnel reste de rigueur tant les données sont incomplètes (1).

Concernant le relèvement de la cathédrale et les travaux de reconstruction des églises détruites par Haiyan, le P. Alvero s’est montré prudent. « Où trouver les fonds nécessaires alors même que chacun ici est une victime ? », s’est-il interrogé, rappelant que 95 % de la ville de Palo étaient considérés comme détruits.

(eda/ra)

Notes

(1) Selon des dépêches d’agence de presse, l’unique prêtre catholique décédé dont on ait connaissance est le P. Kevin Lee, 49 ans, de nationalité australienne. Membre du diocèse de Sydney, Kevin Lee avait été réduit à l’état laïc en mai dernier après avoir révélé être marié à une Philippine et père d’une toute jeune fille. Le corps sans vie de Kevin Lee a été retrouvé le 10 novembre sur une plage de l’île de Samar.